Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 107ème Congrès Français d’Urologie > Néphrectomie partielle sous cœliochirurgie assistée par robot : résultats fonctionnels et oncologiques de 100 cas
Ajouter à ma sélection Désélectionner

Néphrectomie partielle sous cœliochirurgie assistée par robot : résultats fonctionnels et oncologiques de 100 cas

Objectifs.– La néphrectomie partielle (NP) est maintenant le traitement de référence pour le traitement des tumeurs rénales de moins de 4 cm (T1a). Elle donne des résultats comparables à ceux de la néphrectomie élargie du point de vue carcinologique, tout en assurant une préservation néphronique. La NP cœlioscopique est techniquement difficile, avec pour conséquence un allongement de l’ischémie chaude, et n’est réalisée que par des équipes entrainées. En facilitant l’acte chirurgical, la robotique combine les bénéfices du caractère mini-invasif et de la chirurgie conservatrice. Nous rapportons une expérience de 7 ans avec 100 NP réalisées sous cœliochirrugie assistée par robot (NPCA).

Méthodes.– De mars 2005 à octobre 2012, 100 patients ont bénéficié d’une NPCA pour une tumeur du rein accessible à un geste conservateur. Les données épidémiologiques, chirurgicales ainsi qu’oncologiques ont été recueillies et analysées.

Résultats.– 68 hommes et 32 femmes d’âge moyen 59,6 ans ont été opérés. Le temps opératoire moyen était de 141,3 min, l’ischémie chaude de 21,2 min et la durée d’hospitalisation de 5,3 jours. Une conversion en chirurgie ouverte a été nécessaire. La taille moyenne des tumeurs était de 27,4 mm, avec 81 % de tumeurs malignes, dont 60 % d’adénocarcinomes. Les marges chirurgicales étaient saines dans tous les cas. Avec un suivi moyen de 25,7 mois il n’y a pas de récidive. Sur le plan fonctionnel il n’y a pas eu de dégradation de la fonction rénale à court ou long terme. La fréquence des complications postopératoires était de 8 % (3 pseudoanévrismes, 4 épisodes de saignement), traités par voie endovasculaire.

Conclusion.– En améliorant la dextérité, méticulosité et précision du geste, la robotique donne accès à des actes techniquement difficiles jusqu’ici réalisés uniquement par des équipes leader. Appliquée à la chirurgie rénale conservatrice, elle permet de réalisée la NPCA dans les conditions de sécurité et d’efficacité requises pour ce type de chirurgie.

Néphrectomie partielle sous cœliochirurgie assistée par robot : résultats fonctionnels et oncologiques de 100 cas : diaporama 1


Contenu protégé