Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 107ème Congrès Français d’Urologie > La vaporisation continue bipolaire au plasma de la prostate, la vaporisation conventionnelle et la résection monopolaire standard–une comparaison randomisée d’une nouvelle avancée technologique
Ajouter à ma sélection Désélectionner

La vaporisation continue bipolaire au plasma de la prostate, la vaporisation conventionnelle et la résection monopolaire standard–une comparaison randomisée d’une nouvelle avancée technologique

Objectifs.– Évaluer l’efficacité et la sécurité d’une nouvelle source d’énergie permettant une vaporisation continue bipolaire au plasma de la prostate (VBPP-C) par rapport à la vaporisation standard (VBPP-S) et la RTUP en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) de taille moyenne dans une étude prospective, randomisée.

Méthodes.– Cent quatre-vingt patients porteurs d’HBP avec un volume prostatique entre 30 et 80 mL, Qmax < 10 mL/s et IPSS > 19 ont été randomisés de manière égale pour VBPP-C, VBPP-S et RTUP classique. Ils ont été évalués en préopératoire et à 1, 3 et 6 mois après la chirurgie par IPSS, Qmax, QoL et volume résiduelle post-mictionnel (VRP).

Résultats.– La durée opératoire moyenne était significativement plus courte dans le groupe VBPP-C par rapport à VBPP-S et RTUP (31,5 contre 40,6 et 49,8 minutes). Par conséquent, une différence substantielle de 22,4 % et respectivement 39,1 % en durée opératoire a été vue en faveur de VBPP-C par rapport à VBPP-S et RTUP. Les taux de perforation capsulaire (1,7 % et 1,7 % contre 8,3 %), et le saignement péri-opératoire (1,7 % et 3,3 % contre 11,7 %) ainsi que la baisse d’hémoglobine (0,4 et 0,6 contre 1,4 g/dL) ont été significativement réduits dans les groupes VBPP-C et VBPP-S par rapport à RTUP. En plus, la durée du sondage (24,1 et 23,8 contre 73,6 heures) et du séjour à l’hôpital (2,1 et 2,2 contre 4,5 jours) ont été réduits de manière significative pour les groupes VBPP-C et S-BPVP. Le taux de re-cathétérisme imposé par la rétention aiguë d’urine (1,7 % et 1,7 % contre 6,7 %) était significativement plus élevé parmi la série RTUP. À 1, 3 et 6 mois, l’IPSS et le Qmax ont été statistiquement supérieurs dans les deux bras de vaporisation bipolaire de l’étude.

Conclusion.– La nouvelle amélioration technologique de la procédure VBPP a réduit le temps opératoire dans une proportion moyenne de 20 %. La technique de vaporisation au plasma a montré une sécurité péri-opératoire supérieure, une amélioration substantielle de la miction pendant la période de suivi ainsi que des scores symptomatique supérieurs à la RTUP classique.

La vaporisation continue bipolaire au plasma de la prostate, la vaporisation conventionnelle et la résection monopolaire standard–une comparaison randomisée d’une nouvelle avancée technologique : diaporama 1


Contenu protégé