Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 107ème Congrès Français d’Urologie > Dérivation urinaires intra-corporéale robotique versus cœlioscopiques après cystectomie radicale
Ajouter à ma sélection Désélectionner

Dérivation urinaires intra-corporéale robotique versus cœlioscopiques après cystectomie radicale

Objectifs.– La dérivation urinaire intra-corporéale robotique (DUIR) ou cœlioscopique (DUIC) a été rapportée comme une alternative mini-invasive à la voie ouverte. Notre objectif était de comparer les données opératoires et les complications des DUIR et des DUIC.

Méthodes.– Les dossiers de 52 patients qui ont eu une dérivation intra-corporéale pure ont été revus et analysés. Les caractéristiques démographiques, les paramètres chirurgicaux (durée opératoire, pertes sanguines) et les complications périopératoires des DUIR (n = 35, 28 Brickers et 7 néovessies) et DUIC (n = 17, 7 Brickers et 9 néovessies) ont été comparés. Les variables continues et les catégorielles ont été comparées, d’une façon bilatérale, en utilisant respectivement un test de Student et de Fisher avec un seuil de significativité établi à 0,05.

Résultats.– Les deux groupes étaient comparables en terme d’âge, d’IMC, du score ASA et les antécédents de chirurgie intra-abdominale. La durée opératoire (562 ± 88 vs 435 ± 104 min ; p < 0,0001) et les pertes sanguines (788 ± 481 vs 350 ± 205 mL ; p < 0,0001) étaient plus élevées dans le groupe cœlioscopique. La réalimentation était plus précoce dans le groupe robotique (6 ± 5 vs 3,7 ± 1,3 jours ; p < 0,013). La durée de suivi moyenne était respectivement de 15 ± 13 et 7 ± 6 mois dans les groupes DUIC et DUIR. Le taux global de complication était respectivement de 37,1 % et 88,2 % dans les groupes robotique et cœlioscopique (p = 0,0008). De même, les taux de réintervention étaient de 8,5 % versus 35,2 % (p = 0,044) en faveur du robot.

Conclusion.– À notre connaissance, cette étude est la première à comparer ces deux approches. Nos résultats suggèrent que l’approche robotique donne de meilleurs résultats lors de la réalisation de dérivations urinaires complètement intra-corporéales.

Dérivation urinaires intra-corporéale robotique versus cœlioscopiques après cystectomie radicale : diaporama 1


Contenu protégé