Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 95ème congrès français d’urologie > CHIRURGIE CONSERVATRICE ET KYSTE EPIDERMIQUE DU TESTICULE : ANALYSE DE 15 PATIENTS
Ajouter à ma sélection Désélectionner

CHIRURGIE CONSERVATRICE ET KYSTE EPIDERMIQUE DU TESTICULE : ANALYSE DE 15 PATIENTS

Introduction: Les kystes épidermiques, tumeurs rares du testicule, font de plus en plus fréquemment l’objet d’une chirurgie conservatrice justifiée par leur constante bénignité.
Patients et méthodes: Parmi les 237 patients porteurs d’une tumeur du testicule traités dans notre centre depuis 1987, 15 d’entre eux présentaient à l’examen anatomo-pathologique un kyste épidermique (6%).
Résultats: Contrairement aux tumeurs germinales il n’a jamais été mis en évidence de dysplasie germinale intra-tubulaire dans le parenchyme adjacent à la tumeur. Les données de l’échographie peuvent orienter vers un geste conservateur ce qui fut le cas chez deux patients. Cette attitude impose d’éliminer un autre contingent tumoral ce que ne permet pas toujours l’examen extemporané.
Conclusion: Une chirurgie partielle est possible en présence d’un kyste épidermique dont le diagnostic doit être évoqué à partir d’une imagerie parfois caractéristique. Cette entité particulière autorise à déroger au dogme de l’orchidectomie systématique qu’imposenten général les tumeurs testiculaires.

Contenu protégé