Transplantation rénale à partir de donneurs décédés d’arrêt cardiaque : facteurs de risque pour la thrombose veineuse

21 novembre 2014 - 4:00pm

Thème: 
Insuffisance rénale et transplantation
Référence: 
O-154

Objectifs
La transplantation rénale à partir de donneurs décédés d́arrêt cardiaque peut avoir un plus grand risque de thrombose veineuse (TV). Ĺobjectif de ĺétude consistait à déterminer si ĺindex de résistance vasculaire rénale élevé (IR ≥ 0,8) mesuré par échographie Doppler pouvait prédire le risque de thrombose veineuse du greffon. Nous avons aussi analysé si l’anticoagulation prophylactique précoce peut diminuer les pertes de greffon associées a thrombose veineuse.

Méthodes
Nous avons réalisé une étude rétrospective des 227 patients ayant reçu un greffon de donneur décédé d́arrêt cardiaque entre 2005 et 2012. En novembre 2009, nous avons commencé à fournir une anticoagulation prophylactique aux patients avec un IR ≥ 0,8. Les patients ont été répartis en deux groupes : groupe I (série historique des patients sans anticoagulation) et groupe II (anticoagulation selon ĺindex de résistance vasculaire rénale).

Résultats
Le Tableau 1 compare les deux groupes. En analyse univariée, la durée d́ischémie froide, l’IMC du donneur, le traitement avec des thymoglobulines et l’IR élevé sont corrélées avec le développement de thrombose veineuse. En analyse multivariée, le traitement avec des thymoglobulines a été un facteur de risqué corrélé à la thrombose veineuse (p = 0,03, HR 5,2 ; 95 % CI [1,1–23,8]). Nous avons analysé le groupe de 89 patients avec un IR élevé. D’eux, 34 ont reçu des anticoagulants et aucun a présenté une thrombose veineuse. Par contre, des 55 patients avec un IR élevé qui n’ont pas reçu anticoagulation prophylactique, 7 ont développé une thrombose veineuse (0 % vs 12,72 % ; p < 0,05).

Conclusion
Dans la transplantation rénale à partir de donneurs décédés d́arrêt cardiaque, l’anticoagulation prophylactique peut diminuer le taux de thrombose veineuse quand ĺindex de résistance est ≥ 0,8. Dans ces greffes, la sélection minutieuse du patient et la diminution de la durée d́ischémie froide favorisent des meilleurs résultats.