Intérêt du TEP Scanner à la choline en situation de récidive biologique d’un cancer de prostate avant HIFU de rattrapage

20 novembre 2014 - 3:45pm

Thème: 
Cancer de la prostate avancé
Référence: 
O-074

Objectifs
Évaluer l’intérêt du TEP-scanner à la choline dans la stratégie de traitement (ttt) par HIFU de rattrapage pour des patients en récidive biologique de cancer de prostate.

Méthodes
Les dossiers de 25 patients, proposés par notre RCP d’Onco-Urologie pour un HIFU de rattrapage en situation de récidive biologique d’un cancer de prostate entre février 2012 et mai 2014, ont été analysés. Quatorze patients étaient en récidive après radiothérapie externe, 7 après une première session d’HIFU et 4 après curiethérapie. Les paramètres analysés ont été : antécédent d’hormonothérapie, PSA sérique total pré- et post-ttt de rattrapage, IRM pelvienne multiparamétrique, toucher rectal, PBPs à la récidive, Délai entre ttt de première intention et ttt de sauvetage.

Résultats
L’âge moyen à la récidive était de 72,4 ± 5,6 ans. Le PSA médian avant ttt de rattrapage était de 4,2 ng/ml (1,5–19,2). Le TEP-scanner à la choline a permis un changement de stratégie thérapeutique pour 84 % des patients : – 10 ont subi une hémi-ablation HIFU par atteinte confirmée exclusive d’un seul lobe ; – 4 ont subi le ttt d’une ou des deux vésicules séminales– 2 ont subi une hormonothérapie devant une récidive extra-prostatique confirmée– 10 ont eu un HIFU de rattrapage en glande entière du fait d’une IRM pelvienne non contributive avec un TEP-scanner confirmant l’atteinte exclusive prostatique des 2 lobes. Avec un recul médian de 5 mois (1–16), il existe une baisse significative du PSA sérique total médian à 0,15 ng/ml (0–2,16) (p < 0,01).

Conclusion
Le TEP-scanner à la choline apparaît comme un examen quasi-indispensable dans la stratégie de ttt par HIFU de rattrapage des patients en récidive biologique de cancer de prostate et encore davantage quand les PBPs et l’IRM pelvienne ne sont pas contributifs.