Urétrotomie interne endoscopique. Etude rétrospective de 132 observations

16 juillet 2001

Mots clés : Urèthre, sténose, chirurgie endoscopique, uréthrotomie interne, lésion
Auteurs : Benizri E, Chevallier D, Quintens H, Fabiani P, Degraev B, Amiel J, Raymond G, Toubol J
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 623-627
Les auteurs rapportent une série de 132 patients porteurs de sténose de l'urètre et soumis à un traitement chirurgical univoque entre 1979 et 1984 : l'urétrotomie interne sous contrôle de la vue. 62 % de bons résultats, après une chirurgie unique, sont rapportés ; le recul varie entre 18 mois et 5 ans. La mortalité reste nulle et la morbidité évaluée à 5%. Pour ces auteurs, le résultat est d'autant meilleur que le geste s'adresse à une sténose non infectée, courte (inférieure à 2 cm), unique sur l'urètre proximal. La durée du cathétérisme post-opératoire est fixée à 10 jours, maintenir ce cathétérisme au delà n'a pas apporté d'amélioration significative. Les mauvais résultats (38%) ont été rapportés dans le cas de sténose étendue, siégeant sur l'urètre distal ou concernant des patients ayant des antécédents de chirurgie urétrale. Ces mauvais cas ont fait l'objet d'une urétrotomie interne itérative, 32% ont été guéris après une deuxième urétrotomie, les autres cas ont nécessité des séances de dilatations urétrales d'entretien, voire un geste de plastie.