Urétérostomie cutanée transcolique transverse après irradiation pelvienne

16 juillet 2001

Mots clés : dérivation urinaire externe non continente, urétérostomie cutanée trans intestinale
Auteurs : Lechevallier E, Coulange C, Jean F, Karrakchou A, Rampal M
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 263-267
Les séquelles urologiques tardives de la radiothérapie pelvienne anti-néoplasique nécessitent dans certains cas une dérivation urinaire cutanée. Les conditions locales excluent souvent l'utilisation d'urétérostomie directe ou transiléale. Trois cas d'urétérostomie cutanée utilisant le côlon transverse sont présentés. Il n'y a pas eu de mortalité opératoire. Une seule sténose urétéro-colique est survenue au 12ème mois, traitée par endoscopie. Le choix du côlon tranverse fut décidé par sa position en dehors du champ d'irradiation et donc l'absence de lésion radique, par sa vascularisation qui peut être pédiculisée et par la possibilité de réséquer les segments urétéraux irradiés permettant des anastomoses avec les uretères proximaux. Les résultats de la littérature montrent une mortalité opératoire de O à 4% et une morbidité réduite. Cette technique peut être considérée comme une technique de choix des dérivations urinaires cutanées dans les complications urologiques de la radiothérapie pelvienne.