Urétérosigmoïdostomie chez l'adulte : résultats à long terme.

16 juillet 2001

Mots clés : Chirurgie, dérivation urinaire interne, Urétérosigmoïdostomie, résultat à long terme
Auteurs : Mottaz AE, Zingg EJ, Studer UE
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 87-92
Les auteurs présentent les résultats à long terme chez 65 patients (130 unités rénales fonctionnelles) ayant bénéficiés d'une urétérosigmoidostomie entre 1971 et 1992. Des complications précoces ont été relevées chez 25 patients, dont 9 cas de pyélonéphrites, 3 lâchages anastomotiques, 2 cas de troubles respiratoires, 4 cas d'iléus et 3 problèmes de plaie opératoire. En ce qui concerne les complications tardives, survenues chez 36 patients, on relève 12 cas de pyélonéphrites, 9 cas de troubles électrolytiques, 4 de sténose urétérale, 5 d'incontinence et/ou diarrhée et 3 tumeurs du côlon. Parmi les 26 survivants à 5 ans (40%), 23 (88%) présentaient une continence diurne complète et 14 (54%) une continence nocturne totale. La qualité de vie est considérée comme bonne par 24/26 patients (92%), 20 d'entre-eux (77%) ayant un degré d'activité normal. Cette étude démontre que l'urétérosigmoidostomie peut présenter de bons résultats fonctionnels à long terme, ceci malgré un taux de complications postopératoires non négligeable. On peut ainsi estimer qu'il faudra comparer les résultats à long terme obtenus au moyen de techniques plus modernes de dérivations urinaires continentes à basse pression à ceux démontrés par l'urétérosigmoidostomie.