Tubularized neourethra following radical retropubic prostatectomy

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, tumor, radical prostatectomy, urethroplasty
Auteurs : Steiner MS, Burnett AL, Brooks JD, Brendler CB, Stutzman RE, Carter HB
Référence : J Urol, 1993, 150, 407-410
Cette étude porte sur 69 patients consécutifs ayant subi une prostatectomie radicale rétropubienne pour cancer de prostate localisé, avec réalisation d'un néourèthre tubulisé de 1,5 cm à partir d'un lambeau de paroi vésicale antérieure. La continence post opératoire définie par l'absence de port de garnitures a été appréciée à 3 mois chez tous les patients et à 6 mois pour 45/69. Le groupe contrôlé était constitué de 45 patients qui avaient subi une prostatectomie rétropubienne sans tubularisation de la paroi vésicale antérieure et suivi pendant 6 mois. A 3 mois, 38/69 (55%) des patients étaient continents dans le groupe néourèthre contre 14/45 (31%) dans le groupe contrôle (p<0,03). A 6 mois, 39/45 (87%) étaient continents dans le groupe néourèthre contre 21/45 (47%)dans le groupe contrôle (p<0,01). Le néourethre serait responsable d'une augmentation des résistances à l'écoulement dans la portion présphinctérienne, et permettrait ainsi une continence plus précoce après prostatectomie rétropubienne.