Traitement de la maladie de Lapeyronie par injection de plasma riche en plaquettes : à propos de 15 cas

25 novembre 2019

Auteurs : A. Chatar, N. Belcaid, B. Balla, A. Akjay, A. Ammani
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 720-721
Objectifs

Évaluer la faisabilité et l’efficacité d’un traitement semi invasif de la maladie de Lapeyronie par injections de plasma riche en plaquettes (PRP).

Méthodes

Quinze patients (moyenne d’âge 56,5 ans), porteurs d’une maladie de Lapeyronie, quel que soit leur gravité ont été soumis durant deux mois à une séance tous les 15jours, puis 3 mois et 6 mois à l’injections intra- et péri-lésionnelles de plasma riche en plaquettes prélevés à partir de dix millilitres de sang total dans deux tubes centrifugés pendant 8min à 3000 tr/min, 8mL de PRP est immédiatement injecté dans et autour des plaques après anesthésie locale a la xylocaine 2 % pure (bloc-pénien). Les contrôles sont effectués, un, trois et six mois puis annuellement, en mesurant l’évolution des déformations (Tableau 1) et surtout la satisfaction globale du patient et l’amélioration de sa qualité de vie.

Résultats

Avec un terme de recul moyen de 8 mois, tous nos patients ont eu au moins 4 séances d’injection de PRP. Treize (86 %) des 15 patients sont améliorés avec un gain sur l’angle de la courbure, une diminution de la densité et de la surface des plaques à la palpation. Et une amélioration de L’IIEF-5 :

– la localisation de la maladie est dorsale chez 13 patients (87 %), plaques calcifiées chez 2 patients (13 %) ;

– la douleur pendant les rapports à passer de 66,6 % à 26,6 % soit une diminution de 40 % ;

– angulations moyennes à passer de 30° à 17,4° soit une moyenne de 11,4° (38 %) ;

– la taille moyenne de la plaque a diminué de 4,16 à 3,02 soit une moyenne de 27,4 % ;

– la dysfonction érectile était présente chez 11 patients (73 %), après traitement. Les rapports sexuels sont plus faciles pour 9 patients (60 %).

Comme complication : hématomes superficiels suite à l’injection de PRP chez 2 de nos patients (13 %).

Conclusion

Les résultats positifs à court terme de notre série de traitement de la maladie de Lapeyronie par injection de plasma riche en plaquette sont encourageants tant sur le plan méthodologique (simplicité) que clinique (innocuité et efficacité) ainsi que la satisfaction des patients.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Critères de gravités de nos patients.









© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.