Technique de Duplay modifiée dans le traitement de l'hypospadias antérieur. Résultats immédiats et à long terme ; à propos de 321 cas et revue de la littérature.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation génitale, Pénis, hypospade, uréthroplastie, chirurgie réparatrice
Auteurs : Mege JL, Pelizzo G, Dubois R, Arcache J, Carlioz P, Dodat H
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 1136-1147
BUTS : Description d'une technique chirurgicale dans le traitement des hypospadias antérieurs, malformation fréquente dont le traitement n'est pas dénué de complications. Evaluation des résultats à court, mais aussi à long terme.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 321 patients traités selon cette méthode. Cinquante-huit patients ont pu être revus avec un recul moyen de 71 mois.
RÉSULTATS : Les résultats immédiats sont marqués par la survenue de 16 fistules, soit 5%, dont 4 se sont fermées spontanément. Il a été observé 5 reculs du méat, soit 1,6%, 6 sténoses du méat, soit 1,9%. Le taux global de complications ayant nécessité un traitement spécifique est de 5,6%. Les résultats à long terme montrent un recul dans 20,7% des cas, une sténose urétrale dans 1,7%, une fistule dans 3,5%. Il s'agit de la série présentant le recul moyen le plus important. La comparaison avec les techniques proposées actuellement permet d'envisager ce procédé dans le traitement des hypospadias distaux. L'analyse des résultats à long terme encourage vivement un suivi régulier et prolongé d'enfants traités d'hypospadias dans les 2 premières années.
CONCLUSION : La technique de Duplay modifiée est fiable, facilement réalisable, qui donne des résultats tout à fait corrects, même à long terme, dans le traitement des hypospadias distaux.