Résultats oncologiques à 5 ans de la néphrectomie partielle robot assistée pour carcinome rénal

25 novembre 2016

Auteurs : T. Benoit, B. Cabarrou, Z. Khene, B. Peyronnet, M. Roumiguié, N. Doumerc, G. Verhoest, P. Rischmann, M. Soulié, Q. Manach, J. Parra, C. Vaessen, M. Roupret, K. Bensalah, J. Beauval
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 680-681
Objectifs

Évaluation des résultats oncologiques à long terme (5ans) de la néphrectomie partielle robot assistée (NPRA).

Méthodes

Étude multicentrique ayant inclus tous les patients consécutifs opérés d’une tumeur rénale maligne par NPRA dans 3 centres hospitaliers universitaires entre juillet 2009 à janvier 2011. Les données périopératoires ont été évaluées ainsi que les survies globale et spécifique à 5ans. Une analyse univariée a été réalisée afin d’étudier l’éventuel impact des facteurs périopératoires sur la survie spécifique. Le test du log rank a été utilisé pour les variables catégorielles et le modèle de Cox pour les variables continues.

Résultats

Un total de 110 patients ont été inclus avec suivi médian est de 54,4 mois (IC95 % : 51,0–56,7). L’âge médian était de 61 [29 ; 83] ans avec 62,7 % d’hommes et 37,3 % de femmes. Le RENAL score médian était de 6 [4 ; 10] avec une indication opératoire élective pour 95 % des cas. Vingt-sept patients (24,5 %) ont présenté une complication périopératoire dont 12 majeures (44,4 %) (grade>2 selon Clavien). Le TRIFECTA a été accompli chez 58 patients (52,7 %). À 5ans, 3 patients (2,7 %) ont présenté une récidive locale et 7 patients (6,4 %) une métastase à distance. À 5ans, la survie globale, spécifique et sans maladie étaient de 94,91 %, 96,83 % 86,4 %, respectivement (Fig. 1). En analyse univariée, aucun des facteurs étudiés n’étaient prédictif de la survie sans maladie à 5ans (Tableau 1).

Conclusion

La survie globale et spécifique à long terme des patients ayant eu une NPRA est importante, témoignant d’une technique sure et ne représentant pas une perte de chance pour des patients présentant une tumeur maligne du rein. Aucun facteur périopératoire ne semble avoir une influence sur la survie sans maladie à long terme après cette chirurgie.




 




Fig. 1
Fig. 1. 





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.




Tableau 1 - Analyse univariée.









© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.