Résultats comparatifs du traitement des ruptures post-traumatiques de l'urètre membraneux par réalignement endoscopique et chirurgie

14 mai 2002

Mots clés : Urètre membraneux, rupture traumatique, Endoscopie, impuissance, fracture du bassin
Auteurs : MOUDOUNI S, TAZI K, KOUTANI A, IBN ATTYA A, HACHIMI M, LAKRISSA A
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 56-61
But: Etude rétrospective et comparative des résultats à long terme du réalignement endoscopique et de la chirurgie dans le traitement des ruptures complètes de l'urètre meembraneux. Matériel et méthodes: Entre 1989 et 1998, 40 hommes ont été pris en charge pour une rupture traumatique de l'urètre membraneux, 30 d'entre eux ont eu un réalignement endoscopique pour rupture complète alors que 10 ont été traités par chirurgie (voie périnéale ou transsymphysaire) pour une sténose longue (supérieure à 3 cm) secondaire à une rupture étendue de l'urètre.
Résultats :Avec un recul moyen de 30 mois (12 à 72 mois), les 30 patients ayant bénéficié d'un réalignement endoscopique sont continents et urinent avec un débit urinaire satisfaisant (Qmax „ 15 ml/s). Chez 7 patients, ce résultat était obtenu au prix d'une urétrotomie interne (23,33%) et chez un patient grâce à une uréthroplastie par voie périnéale. Six patients ont gardé une impuissance (20%). Pour les dix patients traités par urétroraphie termino-terminale, le jet mictionnel a été jugé bon (débit max >15ml /s ) chez 6 patients alors que 4 ont développé des sténoses courtes accessibles a une urétrotomie endoscopique. 9 patients sont continents, un patient ayant une incontinence totale avec des fistules périnéales, a nécessité une cystostomie continente. 4 patients sur dix rapportent une impuissance sexuelle
Conclusion : Le réalignement endoscopique des ruptures complètes de l'urètre membraneux est une technique simple, peu agressive préservant au mieux la continence et la sexualité de sujets jeunes.