Résection bipolaire en-block au plasma versus la résection monopolaire standard dans des cas particuliers des tumeurs non invasives de la vessie–une étude prospective, randomisée à terme médium

25 novembre 2017

Auteurs : B. Geavlete, C. Ene, C. Bulai, G. Balan, C. Moldoveanu, P. Geavlete
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 669
Objectifs

L’étude a été désignée à évaluer une nouvelle technique d’ablation tumorale (résection bipolaire en-block au plasma [REBP], complétée par biopsie de la base d’implantation) et de la comparer à la résection transurétrale de la vessie (RTUV) monopolaire standard. Les deux méthodes ont été appliquées de manière randomisée, dans des cas sélectionnés par le critère de la dimension des tumeurs vésicales non invasives de la musculaire (TVNIM).

Méthodes

Une étude randomisée, à terme médium a enrôlé 140 patients consécutifs diagnostiqués par écographie abdominale et scanner avec contraste qui ont présenté au moins une tumeur papillaire de la vessie de 1 à 3cm en diamètre. Les patients du groupe étude (n =70) ont subi une ablation tumorale en-block au plasma, et une résection bipolaire de la base des tumeurs. Dans le groupe témoin (n =70), on a utilisé la RTUV conventionnelle monopolaire. Le protocole de suivi des patients avec TVNIM confirmés a inclus une cytologie urinaire et une cystoscopie (tous les 3 mois pendant une année). Les cas de cancer invasif de la musculaire ont été exclus.

Résultats

La résection en-block au plasma a été caractérisée par une réduction significative du temps opératoire (18,34 versus 25,93minutes), du cathétérisme (1,58 contre 2,47jours) et de l’hospitalisation (2,09 contre 3,52jours) ainsi qu’une moindre baisse moyenne du niveau de l’hémoglobine (0,41 contre 0,76g/dL). Chez tous les patients inclus, l’analyse pathologique a confirmé la présence de fibres musculaires du détrousseur dans les pièces reséquées. Soixante et un et respectivement 63 des cas de TVNIM des deux groupes ont complété le protocole de suivi. Un taux de récurrence substantiellement réduit a été décrit parmi les patients du bras REBP (9,8 % contre 17,5 %). Cette différence a été liée à la fréquence réduite de manière significative des récurrences orthotopiques retrouvée dans le group étude (6,6 % contre 12,7 %) par comparaison à la série RTUV.

Conclusion

La technique d’ablation en-block au plasma a été caractérisée par une efficacité chirurgicale supérieure, un risqué d’hémorragie bien réduit et une période de convalescence plus courte. Du point de vue du oncologique, on a obtenu un avantage significatif à terme médium, tandis que, parmi les patients de la série REBP on a retrouvé, substantiellement, moins des récurrences hétérotopiques.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.