A propos d'un cas d'hémangiopéricytome du bassin.

16 juillet 2001

Mots clés : bassin, tumeur rare
Auteurs : Sibert L, Scotte M, Bonnet O, Laquerriere A, Benozio M, Moussu J, Grise P
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 266-271
D'origine vasculaire, l'hémangiopéricytome est une tumeur peu fréquente. Il est rapporté un cas d'une des localisations les plus rares chez l'homme : l'hémangiopéricytome pelvien paravésical. Si l'imagerie moderne a permis d'apporter des précisions utiles concernant son aspect hypervascularisé, son caractère bien limité, refoulant mais n'envahissant pas les organes de voisinage ; son diagnostic ne peut être qu'histologique. Son degré de malignité et son potentiel évolutif sont incertains. Le risque de récidive locale et de métastases dans plus de la moitié des cas impose une chirurgie d'exérèse large et fait discuter une radiothérapie complémentaire ainsi qu'une surveillance prolongée.