Prélèvement de rein chez le donneur vivant par laparoscopie assistée manuellement : technique et résultats

24 octobre 2001

Mots clés : laparoscopie, Néphrectomie, Transplantation rénale
Auteurs : PEYROMAURE M, CAPPELE O, DESGRANDCHAMPS F, EL GHONEIMI A, BEDROSSIAN J, THERVET E, LEGENDRE C, TEILLAC P, LE DUC A
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 1127-1130
Objectif:Evaluer la faisabilité et les complications du prélèvement rénal par coelioscopie manuellement assistée chez le donneur vivant. Matériel et Méthode:Depuis juin 1999, tous les prélèvements rénaux chez le donneur vivant apparenté ont été effectués par laparoscopie manuellement assistée.Le patient est placé en position de lombotomie.Une incision médiane périombilicale de 8 cm est faite.La main de l'aide est introduite au travers d'une manchette étanche (HandPort®).Trois trocarts sont utilisés.L'aide présente les éléments à disséquer et contrôle l'uretère.L'artère est clippée et la veine agrafée ou clippée en fonction de son diamètre.Le rein est extrait par l'incision médiane et lavé. Résultat:Cinq prélèvements ont été réalisés, trois prélèvements de reins droits et deux prélèvements de reins gauches.La durée de l'intervention a été de 220 ± 30 minutes.Dans un cas, une conversion a été nécessaire en raison de la découverte per-opératoire de deux veines rénales droites.L'ischémie chaude a duré 5 minutes pour le premier patient et de une à deux minutes pour les quatre autres patients non convertis. Les pertes sanguines ont été minimes.La durée d'antalgiques majeurs a été de 2,4 jours et la durée d'hospitalisation de 7,2 jours.Les complications ont été : une bactériurie dans 2 cas et une lymphorrée prolongée dans 1 cas/Un rein a dû être détransplanté en raison d'une thrombose immédiate de l'artère iliaque du receveur.
Avec un recul moyen de 6 mois (1 à 12 mois), les 4 reins transplantés évaluables n'ont eu aucune complication veineuse ni urétérale. Conclusion:La main intra-abdominale au cours d'un prélèvement de rein par laparoscopie chez le donneur vivant simplifie les temps de dissection, assure une sécurité per-opératoire et permet l'extraction rapide du rein.