Place de l'endoscopie dans le diagnostic et le traitement de la métaplasie malpighienne kératinisée et desquamante du bassinet.

16 juillet 2001

Mots clés : voie urinaire supérieure, Bassinet, Tumeur, métaplasie, Urétéroscopie
Auteurs : Pedron P, Desgrandchamps F, Hoffmann P, Lesourd A, Billebaud T, Teillac P, Le Duc A
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 569-572
La métaplasie malpighienne kératinisée du bassinet (MMKB) est une lésion rare, difficile à différencier d'une tumeur urothéliale par les examens morphologiques habituels. Son diagnostic est donc le plus souvent porté de façon rétrospective, lors de l'analyse histologique d'une pièce de néphro-urétérectomie. Sa bénignité justifie pourtant un traitement conservateur, et rend donc nécessaire sa reconnaissance pré-opératoire. Dans ce contexte, l'endoscopie du haut appareil urinaire qui permet le diagnostic et le traitement de cette affection, prend toute son importance. Elle doit être indiquée lorsqu'une MMKB peut être évoquée cliniquement en cas de doute sur une tumeur urothéliale des voies excrétrices, devant l'émission de calculs mous ou un passé de lithiases ou d'infection du haut appareil. L'urétéroscopie doit alors être la première étape pour confirmer le diagnostic. Elle doit être complétée par un abord percutané de la lésion pour éradiquer tout foyer résiduel qui pourrait être à l'origine de récidive. Nous rapportons un cas de MMKB sur rein unique traitée par chirurgie endoscopique rétrograde et percutanée.