Méningocèle sacrée antérieure à expression urologique. A propos de 3 observations

16 juillet 2001

Mots clés : Neuro-urologie, vessie neurologique, spina bifida, syndrome de la moelle fixée
Auteurs : Tostain J, Perraud Y, Preynat P, Duthel R
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 464-471
La méningocèle sacrée antérieure est une hernie intra-pelvienne du sac dural communiquant avec l'espace sous-arachnoïdien par une déhiscence de la face antérieure du sacrum. Le diagnostic, facilement évoqué devant l'aspect caractéristique de sacrum en cimeterre, est confirmé par l'échographie et la myélographie. La poche contient très souvent des tumeurs bénignes et un filum terminale très épais, réalisant au maximum un syndrome de mo'lle attachée. Cette malformation congénitale, dont le caractère autosomique a pu être évoqué, est le plus souvent pauci-symptomatique mais peut se compliquer de troubles vésico-sphinctériens neurogènes secondaires à la mo'lle attachée. Le traitement neurochirurgical permet de prévenir les accidents de rupture avec méningite. Sur le plan urologique, outre le traitement symptomatique habituel de la neurovessie, il est possible de retenir certaines indications neurochirurgicales spécifiquement destinées à préserver la fonction vésicale et la puissance sexuelle menacées par le syndrome de mo'lle attachée.