L'importance et la signification du résidu vésical post-mictionnel dans l'évaluation du prostatisme.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, HBP, résidu post mictionnel, obstruction sous vésicale, Activité
Auteurs : Leblanc G, Tessier J, Schick E
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 511-514
 [ d'un résidu vésical post-mictionnel significatif est souvent considérée comme étant secondaire à une obstruction infra-vésicale et constitue fréquemment l'indication principale d'une résection transurétrale de la prostate. Afin de valider cet énoncé, les dossiers de 350 patients se présentant pour une symptomatologie de prostatisme et ayant subi une étude urodynamique ont été analysés de façon rétrospective. Les résultats de l'étude ont démontré que peu importe la valeur du résidu vésical post-mictionnel utilisé, environ 30% des patients étaient non obstrués en dépit d'un résidu post-mictionnel (RPM) élevé, alors qu'environ 70% des patients ayant un RPM minime ou nul étaient, selon des critères urodynamiques, considérés obstrués. Ainsi donc, les résultats de notre étude ont démontré que la présence de résidu vésical post-mictionnel n'est pas indicative d'une obstruction infravésicale. Elle reflète plutôt une atteinte de la musculature vésicale elle-même. Lorsque considérée seule, elle ne devrait donc pas être l'indication d'une résection transurétrale de la prostate.