Les tumeurs germinales extragonadiques rétropéritonéales : à propos de 4 observations. Intérêt de la recherche d'une lésion testiculaire occulte.

16 juillet 2001

Mots clés : tumeur germinale, rétro-péritoine
Auteurs : Houlgatte A, Berlizot P, Merrer J, Sarrazin JL, Hauteville D, Houdelette P
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 548-551
Le caractère primitif d'une tumeur germinale extra-gonadique de localisation rétropéritonéale est souvent retenu en l'absence de tumeur testiculaire palpable. Cette notion doit être reconsidérée devant la découverte parfois tardive de l'origine testiculaire de ces lésions. L'utilité de l'échographie dans la mise en évidence des lésions testiculaires infra-cliniques est maintenant bien établie. Parallèlement les biopsies testiculaires peuvent apporter la notion de carcinome in situ dont les relations avec la tumeur germinale rétropéritonéale doivent être précisées.Les quatre observations rapportées permettent de souligner la gravité de cette affection souvent diagnostiquée tardivement. Le traitement spécifique de la lésion testiculaire, lorsqu'elle est mise en évidence, s'avère indispensable.