La lymphadénectomie sous contrôle coelioscopique dans le cancer localisé de prostate.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, lymphadénectomie pelvienne, chirurgie laparoscopique
Auteurs : Gasman D, Barthélémy Y, Antiphon P, Chopin D, Abbou C
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 516-522
Nous avons réalisé, par coelioscopie, un curage ganglionnaire iliaque externe sous-veineux bilatéral chez 15 patients porteurs d'un cancer prostatique dont l'âge moyen était de 65,5 ans. Le groupe se composait de 13 T2 et de 2 T3. La durée moyenne d'intervention était de 175 min. (90 à 240 min). Le nombre moyen de ganglions enlevés était de 5,3 à droite et de 6,4 à gauche. Des ganglions métastatiques ont été retrouvés dans 5 cas (33%), et ces 5 patients avaient un taux de PSA > 30 et/ou un score de Gleason > 6. Nous rapportons 3 complications majeures : 2 perforations coliques et une plaie d'un vaisseau du mésentère. Une prostatectomie radicale a été réalisée chez 8 patients sans que ce geste ait été rendu plus difficile par la coelioscopie. Au total il s'agit d'une technique qui permet une bonne évaluation ganglionnaire mais avec un taux de complications encore élevé qui est probablement destiné à diminuer avec l'expérience, et l'évaluation d'une telle méthode dans le traitement du cancer de la prostate reste à définir.