Intérêt de l'exploration et du traitement par coelioscopie des testicules impalpables : à propos d'une série de 48 cas.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation génitale, ectopie testiculaire, chirurgie laparoscopique
Auteurs : Bugel H, Pfister C, Liard-Zmuda A, Bachy B, Mitrofanoff P
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 78-82
BUTS : La coelioscopie s'impose actuellement comme la technique de référence du diagnostic et du traitement des testicules cryptorchides. Nous rapportons notre expérience sur ces trois dernières années (1993-1996).
MATERIEL ET METHODES : 48 testicules strictement impalpables ont été explorés chez 46 garçons de 11 mois à 14,5 ans (âge moyen 40 mois). L'exploration intra-péritonéale a concerné les deux régions inguinales profondes à la recherche de gonades, déférents et pédicules. Les gonades intra-abdominales ont fait l'objet d'une ligature et section de leur pédicule sous coelioscopie permettant ainsi l'abaissement par voie inguinale 6 mois plus tard selon la technique de Fowler-Stephens.
RÉSULTATS : Nous avons retrouvé 21 cas de torsion anté-natale typique dont une bilatérale (pédicule et déférent présents, gonade absente), une agénésie totale unilatérale et 3 incomplètes (déférent seul retrouvé) et réalisé trois exérèses de reliquat gonadique pour examen anatomo-pathologique. 20 premiers temps d'abaissement de testicule cryptorchide ont été réalisés, dont 19 sous coelioscopie (1 échec d'insufflation). A terme, l'abaissement définitif a été possible 13 fois, avec une atrophie de survenue précoce dans un seul cas.
CONCLUSION : La coelioscopie est donc une technique simple, qui permet une certitude diagnostique et la réalisation d'un abaissement en deux temps sans augmenter le risque d'atrophie testiculaire.