Incidence de la variabilité du rapport PSA libre/PSA total sur le diagnostic précoce du cancer de la prostate

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, PSA libre, dépistage
Auteurs : de la Taille A, Houlgatte A, Houdelette P, Berlizot P, Fournier R, Ricordel I
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 455-463
BUTS : Face à une élévation modérée du PSA Total, l'utilisation du rapport PSA Libre/Total (PSA L/T) a montré son intérêt dans le diagnostic du cancer de prostate impalpable. Cependant, les seuils proposés dans la littérature varient selon les études et les trousses d'immunodosages utilisées. Notre étude prospective a pour but de comparer 3 trousses différentes (Tandem, Cis Bio et Immunocorp) sur une même série de patients afin de chercher par ces résultats et l'analyse de la littérature à évaluer le rapport optimal pour lequel l'indication de biopsies de prostate peut être retenue face à une élévation isolée du PSA Total.
MATERIEL ET METHODES : Les sérums de 141 patients (43 cancers et 98 HBP histologiquement confirmés) ont été inclus. Les dosages ont été réalisés de façon concomitante à l'analyse histologique de la prostate et réalisés par les trousses Tandem, Cis Bio et Immunocorp.
RESULTATS : Sur l'ensemble des patients, les dosages du PSA Total et PSA Libre ont été statistiquement différents pour les 3 trousses données (p<0.001). Le rapport PSA L/T a été toujours différent statistiquement entre les groupes de cancer et d'adénome de prostate (p<0.002). Les seuils définis par une sensibilité de 90% ont été de 0,22 pour Tandem (spécificité de 27,5%), de 0,34 pour Cis Bio (spécificité de 19,4%) et de 0,26 pour Immunocorp (spécificité de 26,5%). Lorsque le taux de PSA-T est compris entre 4,0 et 10,0 ng/ml, ces seuils différaient également : 0,23 pour Tandem (spécificité de 26,6%), 0,35 pour Cis Bio (spécificité 17,2%) et de 0,25 pour Immunocorp (spécificité 29,7%). Chez les patients ayant un toucher rectal non suspect et un rapport PSA L/T inférieur à 0,10 le taux de détection du cancer (nombre de biopsies nécessaires pour diagnostiquer 1 cancer) a été de 1,66 pour Tandem, 1 pour Cis Bio et 1,87 pour Immunocorp contre 7,7 alors qu'en cas de rapport PSA L/T supérieur à 0,22 le taux a été respectivement de infini (aucun cancer au delà de cette limite), 12,5 et 23.
CONCLUSION : Le rapport PSA L/T permet d'augmenter la spécificité de la détection des cancers de prostate chez les patients ayant un PSA-T entre 4 et 10,0 ng/ml avec un toucher rectal non suspect, conduisant ainsi à réduire le taux de biopsies inutiles posant de façon plus pertinente l'indication de ces prélèvements en cas de suivi périodique. L'indication systématique de ce rapport dans le cadre d'un dépistage n'apparaît pas recommandable; il s'avère cependant utile pour la mise en évidence des stades T1c afin d'éviter les nombreuses biopsies inutiles.