Hypothyroïdie et immunothérapie par Interféron ou Interleukine pour adéno-carcinome rénal métastasé.

16 juillet 2001

Mots clés : Rein, Tumeur, Métastase, Immunothérapie, complication iatrogène
Auteurs : Sibert L, Planet M, Kuhn JM, Annoot M, Boillot B, Grise P
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 582-587
Nous rapportons un cas d'hypothyroïdie survenant lors d'un traitement par cytokines pour cancer du rein métastasé. Il s'agit d'une complication relativement rare de l'immunothérapie. Son étiopathogénie reste discutée. Les hypothèses d'un processus auto-immun ou d'une toxicité directe semblent possibles. Un bilan thyroïdien à la mise en route de l'immunothérapie et une surveillance régulière de la fonction thyroïdienne sont nécessaires lors de tout traitement par Interféron et/ou Interleukine. La méconnaissance d'une hypothyroïdie expose au risque d'imputer ses manifestations à une toxicité des cytokines et d'interruption intempestive du traitement alors qu'il suffit d'instaurer une opothérapie substitutive par L-Thyroxine.