Hommage au Pr Dominique CHOPIN - Il était mon Maître, j'aurais aimé être son Ami

14 juillet 2006

Auteurs : Vincent Ravery
Référence : Prog Urol, 2005, 15, 6, 1215, suppl. 1

Lorsque je suis venu le voir en 1990, ignorant de tout, pour prendre son avis sur un éventuel sujet de DEA, il m'a tout de suite orienté vers l'étude des facteurs moléculaires pronostiques des tumeurs vésicales. De son expérience américaine à l'UCLA, il avait acquis la certitude que cette thématique était d'avenir, en particulier concernant certains antigènes d'expression membranaire, associés aux tumeurs (T138, T43, 19A211).

Ces travaux, au sein du Laboratoire de Recherche Chirurgicale de l'Hôpital Henri-Mondor, m'ont permis, sous sa direction, de rédiger mon premier article de recherche appliquée, peut-être celui dont je suis le plus fier. Cette époque était celle du début de l'activité du laboratoire et tout y était à faire : la Science, mais l'intendance aussi et il régnait un climat d'émulation et d'enthousiasme dont tous les membres de l'équipe d'alors se souviennent.

Dominique m'a ensuite conseillé de m'intéresser à l'expression de certains facteurs de croissance, principalement ceux de la famille du récepteur à l'EGF : travaux qui m'ont amené à séjourner aux Etats-Unis pour satisfaire aux exigences du cursus universitaire que j'avais choisi.

Cette recherche m'a permis de rédiger plusieurs articles (qui ont contribué à l'obtention de ma thèse de Sciences, puis de mon HDR). Il faut remarquer, pour souligner le côté visionnaire de Dominique CHOPIN, que dix ans après ces premiers résultats, montrant une surexpression notamment du récepteur à l'EGF dans les tumeurs de vessie, que des médicaments inhibiteurs de ces récepteurs ont été développés et sont actuellement testés dans des études d'évaluation clinique. Je me souviens avec émotion de ces réunions nocturnes avec Dominique, de mes déplacements professionnels avec lui, de ses confidences, de son aide constante, et de ses conseils avisés.

Il était mon Maître, j'aurais aimé être son ami.

Références

1. Ravery V, Jouanneau J, Gil-Diez S, Abbou CC, Caruelle JP, Barritault D, Chopin DK. Immunohistochemical detection of acidic fibroblast growth factor in bladder transitional cell carcinoma. Urol Res, 1992;20:211.

2. Ravery V, Colombel M, Popov Z, Bastuji S, Patard JJ, Bellot J, Abbou CC, Fradet Y, Chopin DK. Prognostic value of epidermal growth factor-receptor, T138 and T43 expression in bladder cancer. Br J Cancer, 1995;71:196.

3. Ravery V, Grignon D, Angulo J, Pontes E, Montie J, Crissman J, Chopin D. Evaluation of epidermal growth factor receptor, transforming growth factor alpha, epidermal growth factor and c-erbB2 in the progression of invasive bladder cancer. Urol Res, 1997, 25: 9-17.

4. Palcy S, Chopin DK, Caruelle D, Ravery V, Barritault D, Caruelle JP. Fibroblast growth factors and their specific binding sites in normal urothelium and transitional cell carcinoma (TCC) of the human bladder. Cell Mol Biol, 1995;41(4);565.

5. Chopin DK, Caruelle JP, Colombel M, Palcy S, Ravery V, Caruelle D, Abbou CC, Barritault D. Increased immunodetection of acidic fibroblast growth factor in bladder cancer, detectable in urine. J Urol, 1993;150:1126.