Fragmentation des calculs urinaires à l'aide du Lithoclast EMS. Technique et résultats

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Calcul, lithotripsie endoscopique
Auteurs : Abbar M, Sousa Castello A, Gelet A, Martin X, Maréchal JM, Dubernard JM
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 944-950
Le Lithoclast est un lithotripteur endoscopique qui utilise l'énergie balistique créée dans une pièce à main de petite taille, par le mouvement d'une petite pièce métallique ("le Projectile"), actionnée par un jet d'air comprimé. L'énergie est transmise à une tige métallique dont le diamètre est choisi en fonction de l'application : 0,8 ou l mm dans l'uretère; 2 mm dans la vessie et dans le rein. Nous avons utilisé cet appareil pour le trai- tement de 40 calculs chez 39 malades (calculs urétéraux = 25; calculs rénaux = 11; calculs vésicaux = 4). Une fragmentation satisfaisante de la pierre a été obtenue pour 39 calculs sur 40 (soit 97,5%.). L'utilisation de l'appareil est très facile au niveau du rein et de la vessie (à ces niveaux, le risque de perforation de la voie urinaire est faible). Dans l'uretère, le risque de perforation de la paroi par embrochage avec les tiges 0,8 mm ou 1 mm est important (12% des cas); cependant, ces lésions punctiformes cicatrisent sans difficulté sur sonde double J. Par ailleurs, au niveau urétéral, des techniques particulières doivent être utilisées pour limiter le risque de refoulement de la pierre en direction du bassinet.