Etude clinique et endoscopique du traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate par ultrasons focalisés par voie transrectale.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, HBP, traitement instrumental non invasif de l'HBP, ultrasons focalisés
Auteurs : Desgrandchamps F, Tobolski F, Oudart E, Teilac P, Le Duc A
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 390-396
BUT : Evaluer les effets cliniques et endoscopiques des ultrasons focalisés par voie trans-rectale (Sonablate(r)) sur l'hypertrophie bénigne de la prostate. METHODE : Il s'agit d'une étude de phase II, réalisée chez 13 patients ayant une hypertrophie bénigne de la prostate. Les patients ont été évalués avant le traitement, 45 jours, et 90 jours après le traitement par, un score symptôme (I-PSS), une débitmétrie, une estimation du volume prostatique par échographie transrectale, et une endoscopie uréthroprostatique. Un transducteur de 3,5 cm de distance focale a été utilisé pour 12 patients. 1 patient a été traité avec un transducteur de 3 cm de distance focale. Nous avons utilisé un niveau d'énergie acoustique au point focal de 1680 W/cm2 pour les 11 premiers patients et de 2200 W/cm2 pour les deux derniers.
RESULTATS : Avec un recul de 3 mois, il n'y a eu qu'une amélioration modérée du score symptôme (passant de 20+/-7 à 14+/-9, p<0,03), aucune amélioration de la débitmétrie et une destruction tissulaire n'a pu être mise en évidence en endoscopie chez aucun patient.
CONCLUSION : Les applications thérapeutiques de la thermothérapie par ultrasons focalisés sont potentiellement très vastes, mais n'ont jusqu'à présent que rarement dépassé le stade expérimental. Nos données soulignent que de futurs développements des transducteurs sont indispensables avant de pouvoir inclure cette technologie dans les alternatives thérapeutiques de l'hypertrophie bénigne de la prostate.