Enquête de pratique nationale sur le traitement de l’infertilité des hommes blessés médullaires

25 novembre 2017

Auteurs : R. Boissier, J. Perrin, G. Karsenty, K. Ben Othman, S. Tran
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 694
Objectifs

Les traumatismes médullaires surviennent le plus souvent chez des hommes jeunes à l’apogée de leur santé reproductive et sexuelle. Le projet parental est une part importante du processus de réadaptation. L’objectif de notre étude était de faire un état des lieux de pratiques techniques et stratégie de recueil du sperme des hommes blessés médullaires (HBM).

Méthodes

Un questionnaire comportant 12 items sur la prise en charge de la fertilité de l’HBM a été adressé aux cliniciens et biologistes spécialisés en Assistance médicale à la procréation (AMP), via les listes de diffusion de quatre sociétés savantes : Société d’andrologie de langue française, Association française d’urologie, Société de médecine de la reproduction, Association de biologistes d’études de la fécondation et de la conservation de l’œuf (BLEFCO).

Résultats

Soixante-dix-huit questionnaires complets ont été retournés. Seuls 15 % des praticiens déclaraient faire un prélèvement chirurgical en première intention. Soixante et onze pour cent des praticiens proposaient en première intention un recueil de sperme par stimulation vibratoire pénienne (SVP) et/ou électro-éjaculation (EEJ) (26 %). Les raisons pour ne pas proposer une SVP ou une EEJ étaient le manque de formation et l’absence de matériel. Cinquante-huit pour cent des praticiens faisaient une congélation de gamètes en vue d’une AMP asynchrone. Le seuil de spermatozoïdes mobiles nécessaire à une IIU était majoritairement de 1million. Soixante-seize pour cent des praticiens utilisant la SVP proposaient aux couples une utilisation à domicile.

Conclusion

La SVP et l’EEJ permettent le recueil de sperme pour 95 % des HBM. Ce taux de succès, la facilité de mise en œuvre de la SVP, l’altération du spermogramme à la phase chronique d’un traumatisme médullaire, incitent à proposer un recueil de sperme pour congélation aux HBM dans la première année de rééducation.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.