Abord per-cutané premier dans la lithiase rénale coralliforme.

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Rein, calcul coralliforme, néphrolithotomie percutanée
Auteurs : Ponthieu A, Basile P, Lorca J, Ivaldi A
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 82-89
36 calculs coralliformes ont fait l'objet d'un abord per-cutané sous échographie entre 1983 et 1992. Ils présentaient tous une pièce pyélique et au moins deux branches calicielles. La surface de chaque calcul a été mesurée sur le cliché sans préparation (moyenne 1020 mm2) ainsi que la longueur totale des différentes branches calicielles mesurée à partir de la pièce pyélique (moyenne 50,2 mm). Ces 36 abords représentent 8,2% des 438 néphro-lithotomies per-cutanées pratiquées pendant la même période. La néphro-lithotomie permet d'enlever la totalité de la masse lithiasique chez 12 patients. Parmi les 24 calculs résiduels après abord per-cutané premier, 16 bénéficient d'une lithotritie externe par ondes de choc et 12 autres patients n'ont plus d'autre calcul à l'issue de ce traitement combiné. Parmi les 12 patients restants 8 sont perdus de vue et le traitement ne peut être mené à son terme, 4 présentent un calcul résiduel (11% d'échecs). Ces résultats sont comparés avec ceux des autres séries et sont comparables à ceux de la chirurgie qui donne un chiffre voisin de lithiase résiduelle, 16% dans le rapport de l'AFU de 1982 [6]. L'abord per-cutané premier de la lithiase coralliforme représente donc une méthode thérapeutique efficace, dont l'utilisation et les résultats sont à mettre en balance avec ceux de la chirurgie.