Les nouveautés de la chirurgie des hernies de l'aine - Mise au point

02 juillet 2004

Mots clés : hernie, hernies inguinales, Chirurgie
Auteurs : Christophe TRÉSALLET, Quang NGUYEN-THANH, Fabrice MENEGAUX, Vincent CARDOT
Référence : Progrès FMC, 2004, 14, 2, 15-18
Ce qu'il faut retenir
  • La réparation chirurgicale des hernies inguinales avec prothèse non résorbable permet d'obtenir un bon confort postopératoire, une reprise rapide de l'activité et un très faible taux de récidive à moyen terme.
  • La technique de réparation « sans tension » avec mise en place d'une plaque en pré-musculaire selon Lichtenstein a l'avantage de sa grande simplicité, de traiter tout type de hernie (oblique externe, directe, récidivée), d'être réalisable sous anesthésie locale en ambulatoire et d'offrir d'excellents résultats à court et moyen termes.
  • Les récidives précoces après Lichtenstein sont toujours liées à un défaut technique, aussi, la fixation de la plaque doit elle être rigoureuse.
  • La biocompatibilité à long terme est encore inconnue et l'implantation de ces plaques chez des patients jeunes peut se discuter.