Confiance

05 octobre 2013

Auteurs : A.-R. Azzouzi
Référence : Progrès FMC, 2013, 23, 3, F69
L’Urologie française peut avoir confiance en sa capacité à participer aux dernières évolutions de notre spécialité tout comme à une évaluation de grande qualité des techniques mais aussi des données scientifiques de plus en plus prolifiques.
La greffe rénale qui, ces dernières années, a connue des évolutions pratiques importantes comme le donneur cœur arrêté ou encore les bi-greffes, voit dans le même temps des avancées technologiques permettant d’accompagner et d’optimiser ces nouvelles pratiques. L’évaluation de la machine LifePort® Kidney Transporter 1.0 ainsi que l’extension éventuelle de la recommandation de son utilisation pour les greffons de donneurs dits « à critères élargis » est l’un des sujets traités dans ce nouveau numéro.
Bien que la prise en charge médicale de la lithiase urique soit une question connue des urologues, les différentes notions qui nous sont rappelées montrent l’intérêt et l’efficacité de prescriptions bien réalisées par le médecin et bien suivies par le patient. Cette vigilance sur des notions, qui pour certaines sont déjà anciennes, participe également au maintien d’une qualité de standard de soin élevé.
L’évaluation critique et le constat de quasi-échec des prothèses urétrales prostatiques dans les indications d’HBP démontrent, s’il en était besoin, l’indépendance et la pertinence de l’analyse scientifique faite par nos experts nationaux.
Enfin, l’espoir toujours renouvelé d’une jeune génération qui fait honneur à ses pères qui ont su lui transmettre l’excellence dont ils ont eux-mêmes hérités et qui, aujourd’hui, participent au rayonnement de notre spécialité en Europe et dans le monde.
De toute évidence l’Urologie française peut continuer à avoir confiance en elle-même et en son avenir.