Cathétérisme sus pubien

01 avril 2010

Mots clés : cathéter sus pubien, Vessie, Rétention
Auteurs : Association Française d'Urologie
Référence : Fiches d'information patient, 2010, 7, 2, 1-3

Le contexte

L’organe

La vessie est le réservoir dans lequel l’urine provenant des reins est stockée avant d’être évacuée lors de la miction.
Habituellement, les urines sont ensuite évacuées vers l’extérieur par le canal de l’urètre.

La maladie

Votre vessie ne se vide pas correctement par les voies naturelles.
Pour vous soulager, il est nécessaire de permettre à l’urine de s’écouler vers l’extérieur mais il est impossible de rétablir son trajet habituel par le canal de l’urètre.

Les options de prise en charge à ce stade

Un autre traitement possible est la pose d’une sonde urinaire qui permet un drainage des urines à travers un tuyau passé par les voies naturelles.
C’est la solution préférée mais dans votre cas, un cathéter sus pubien est nécessaire.

Titre de l’intervention proposée

Pose d’un cathéter sus pubien.

Principe de l’intervention

Cette intervention consiste à créer une communication entre votre vessie et la paroi antérieure de l’abdomen.
Cette communication permet un écoulement direct des urines depuis la vessie vers l’extérieur.
Les urines sont collectées dans une poche de recueil collée sur la peau de l’abdomen.

Durée moyenne de séjour

Habituellement pas d’hospitalisation / Réalisé en consultation ou aux urgences.

Description de l’intervention

Préparation à l’intervention

Un bilan d’hémostase peut être nécessaire.

Technique opératoire

Cette opération peut se dérouler sous anesthésie locale (exceptionnellement sous anesthésie générale)
Après incision de la peau, un cathéter (ou drain) est inséré directement dans la vessie.
Ce cathéter est fixé à la peau par un fil non résorbable.

Suites habituelles

  • Simples
  • Saignement possible sur les premières urines
  • Irritation vésicale parfois

Le retour à domicile

Préparation à la sortie et soins à domicile

Des soins locaux avec pansement sont nécessaires. Le pansement local est à changer tous les jours ou tous les 2 jours par une infirmière.
Des calmants pourront être prescrits pour limiter les irritations de la vessie si présentes.
Le changement du sac collecteur est à prévoir tous les 2 jours avec des poches de jour de 500 ml s’accrochant par des élastiques à la jambe et des poches de nuit de 1,5 litres.

Reprise d’activités

Certaines activités seront limitées à cause du cathéter (piscine, sport…).

Risques et complications

  • Saignement
  • Infection
  • Irritation de la peau
  • Perte du cathéter

L’organisation du suivi

Suivi postopératoire

Classiquement, ce cathéter est temporaire avant une intervention visant à rétablir l’élimination des urines par les voies naturelles.
Le cathéter doit être changé régulièrement, toutes les 6 semaines en général.
* L’Association Française d’Urologie n’assume aucune responsabilité propre en ce qui concerne les conséquences dommageables éventuelles pouvant résulter de l’exploitation des données extraites des documents, d’une erreur ou d’une imprécision dans le contenu des documents.