Base bibliographique

Corynébactéries D2 et cystite incrustée à urines alcalines.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1012-1017

A l'aide d'un cas clinique démonstratif, les auteurs soulignent le role pathogène de Corynébactérie D2 en pathologie urinaire. Les biologistes peuvent la déceler aisément par l'utilisation de milieux spéciaux et le clinicien l'évoque en presence d'une infection clinique à urines "stériles" et fortement alcalines. Le tableau clinique de la cystite incrustée à urines alcalines peut s'accompagner d'un retentissement majeur sur le haut appareil avec insuffisance rénale, d'hématuries répétées inquiétantes avec anémie, de perte de la capacité vésicale avec fuites d'urines confinant à l'incontinence. Germe pathogène opportuniste, cause d'infection nosocomiale, la Corynébacterie D2 est résistante à la majorité des antibiotiques. Une revue de la littérature complète ce travail.

Corynebacteria D2 and incrusted cystitis with alkaline urine.

Mots clés:
Vessie / infection urinaire / cystite incrustée
Mots-clés:
bladder / urinary tract infection / incrusted cystitis
Curage lymphatique iliaque sous-veineux par coelioscopie pour le bilan des cancers prostatiques (16 patients).
Laparoscopic pelvic lymph node dissection for the staging of prostatic cancer (16 patients).
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 980-986

Le curage lymphatique iliaque externe sous-veineux est un élément indispensable du bilan d'extension des cancers prostatiques. Malgré des examens par imagerie normaux chez des patients porteurs d'un cancer intracapsulaire, 7 à 30 % d'entre-eux ont des métastases ganglionnaires. La cìliochirurgie permet d'effectuer le curage lymphatique par une voie d'abord réduite. Seize patients ont subi un curage lymphatique par cìliochirurugie (CLPC) pour un cancer prostatique. La durée moyenne de l'intervention a été de 100 ± 50 minutes [35-180 min] (130 minutes pour les neuf premières interventions puis 60 minutes pour les sept dernières). Un patient est décédé au deuxième jour d'un accident vasculaire cérébral. ll y a eu un échec technique (fuite du pneumopéritoine), une plaie vasculaire, une plaie urétérale, une parésie transitoire des adducteurs et un lymphìdème périnéal. Le nombre moyen de ganglions prélevés lors des curages bilatéraux était de 7,5 ± 2 [4-10] par patient. Trois patients avaient des métastases ganglionnaires. La moyenne de durée de séjour relative à la cìlioscopie a été de 4 + 2 jours avec une médiane de 2 jours. La cìlio-chirurgie, comme toute technique chirurgicale conventionnelle ou novatrice exige un apprentissage spécifique pour devenir sûre et efficace. Elle permet un examen anatomopathologique complet des ganglions prélevés et la programmation de la prostatectomie, qui peut être faite par voie périnéale, dans un second temps.

Subvenous external iliac lymph node dissection is an essential element for the staging of prostatic cancer. 7 to 30% of patients with intracapsular prostatic cancer have lymph node metastases despite normal imaging examinations. Laparoscopic surgery allows lymph node dissection through a limited incision. Sixteen patients underwent laparoscopic lymph node dissection (LLND) for prostatic cancer. The mean duration of the operation was 100 ± 50 minutes (35-180 min : 130 minutes for the first nine operations, then 60 minutes for the last seven operations). One patient died on the second day from a cerebral vascular accident. There was one technical failure (pneumoperitoneum leak), one vascular injury, one ureteric injury, one transient paresis of the obturator nervesand one case of perineal lymphoedema. The mean number of lymph nodes removed in bilateral lymph node dissection was 7.5 ± 2 (14-20) per patient. Three patients had lymph node metastases. The mean hospital stay related to laparoscopy was 4 ± 2 days with a median of 2 days. Laparoscopic surgery, like any conventional or innovative surgical technique, requires specific training to become safe and effective. It allows complete histological examination of the lymph nodes removed and planning of prostatectomy, which may be subsequently performed through a perineal approach.

Mots clés:
prostate / Tumeur / bilan d'extension tumorale / lymphadénectomie pelvienne / chirurgie laparoscopique
Mots-clés:
prostate / tumor / staging / pelvic lymph node dissection / laparoscopic surgery
Diagnostic précoce du cancer de la prostate par toucher rectal, dosage du PSA et échographie endorectale. Corrélations avec le diagnostic morphologique dans 200 cas consécutifs
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 973-979

L'utilité d'un dépistage de masse du cancer de la prostate grâce au toucher rectal, à l'échographie et au dosage systématique du PSA n'est pas encore démontrée : il n'existe pas de population à risque, et on n'a pas encore démontré qu'un programme de dépistage de masse réduirait la mortalité liée au cancer de la prostate. Toutefois chaque patient qui présente des anomalies cliniques ou biologiques doit bénéficier de biopsies. Nous avons étudié la Valeur Prédictive Positive (VPP) de chacun des examens dans une population d'hommes de plus de 50 ans ayant consulté pour un toucher rectal (TR) suspect ou bien devant un taux élevé de PSA. Nous avons considéré que le PSA était à un taux "suspect" lorsqu'il atteignait 3 fois le taux normal, soit 12 ng/ml par méthode immuno-enzymatique, sans faire référence au volume de la prostate. Le TR était suspect dans 73% des cas, parmi lesquels 50% de cancers histologiquement prouvés. Le dosage du PSA était suspect dans 65% des cas, parmi lesquels 61% de cancers. 88% des cancers avaient un TR et/ou un taux de PSA suspect. L'échographie endorectale était suspecte dans 89% des cas parmi lesquels 45% de cancers. Des biopsies échoguidées ont été effectuées chez tous les patients, avec un diagnostic positif dans 42% des cas, alors que les cyto-aspirations bilatérales systématiques étaient positives dans 87% des cas de cancers histologiquement prouvés. La cytologie était positive dans 3 cas de cancers avec biopsie(s) négative(s). La VPP d'un TR induré associé à un taux suspect de PSA est de 84%. Un taux suspect de PSA est associé à un cancer dans 61% des cas. L'ensemble des données indique qu'un diagnostic précoce est possible au niveau individuel lorsque le taux de PSA est supérieur à 3 fois la normale et est accompagné d'un TR suspect. Dans tous les cas, un diagnostic cytologique et biopsique est indiqué.

Early diagnosis of prostatic cancer: correlation between digital rectal examination findings, prostate specific antigen assay and transrectal prostatic ultrasonography in a series of 200 cases.

Mots clés:
prostate / Tumeur / dépistage / PSA / échographie endo-rectale
Mots-clés:
prostate / tumor / Screening / PSA / transrectal ultrasonography
Epididymite révélatrice d'un reflux uréthro-séminal idiopathique chez l'enfant
Idiopathic urethroseminal reflux in a child presenting in the form of epididymitis. Report of two cases and review of the literature.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1023-1025

Le reflux uréthro-séminal idiopathique est exceptionnel chez l'enfant. Dans nos deux cas il s'est révélé par une épididymite et a été affirmé par la cystographie sus-pubienne, qui a également permis d'éliminer une cause obstructive ou une malformation associée. Le traitement antiseptique prolongé a permis d'empêcher les récidives infectieuses.

Idiopathic urethroseminal reflux is exceptional in children. In both of our cases, it presented in the form of epididymitis and was confirmed by suprapubic cystography, which also eliminated an obstructive cause and any associated malformations. Long-term antiseptic treatment prevented recurrent infections.

Mots clés:
infection génitale / malformation génitale / épididymite / Enfant
Mots-clés:
genital infection / genital malformation / epididymitis / child
Facteurs de croissance prostatiques et hypertrophie bénigne de la prostate. Etat des connaissances actuelles et perspectives
Prostatic growth factors and benign prostatic hypertrophy. Current state of knowledge and prospects for the future.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1031-1044

L'importance des facteurs de croissance dans la régulation prostatique a été mise en évidence depuis quelques années. Ces facteurs de croissance "prostatiques" sont des polypeptides ubiquitaires qui ne sont pas spécifique de la prostate. Jusqu'à présent trois familles principales de facteurs de croissance semblent potentiellement impliquées dans le développement de l'hypertrophie bénigne de prostate: la famille de l'Epidermal Growth Factor (EGF), la famille du Fibroblast Growth Factor (FGF), et celle du Transforming Growth Factor beta (TGFb); Les familles du FGF et du TGFb ont probablement un rôle central dans la génèse de l'hypertrophie bénigne de prostate. Une meilleure définition des rôles respectifs des facteurs de croissance et des androgènes dans le contrôle de la croissance prostatique ouvre des perspectives d'avenir dans le domaine du traitement de fond de l'hypertrophie bénigne prostatique.

The importance of growth factors in prostatic regulation has been demonstrated for several years. These "prostatic" growth factors are ubiquitous polypeptides which are not specific to the prostate. To date, three principal families of growth factors appear to be potentially involved in the development of benign prostatic hypertrophy: Epidermal Growth Factor (EGF), Fibroblast Growth Factor (FGF), Transforming Growth Factor beta (TGFb). The FGF and TGFb families probably play a central role in the pathogenesis of benign prostatic hypertrophy. A better definition of the respective roles of growth factors and androgens in the control of prostatic growth opens up prospects for the future in the field of basic treatment of benign prostatic hypertrophy.

Mots clés:
prostate / HBP / croissance tumorale
Mots-clés:
prostate / BPH / tumor growth
L'hyperplasie bénigne de la prostate: un survol des options de traitement.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 949-970
Mots clés:
prostate / HBP / traitement instrumental non invasif de l'HBP / traitement médical de l'HBP
Mots-clés:
prostate / BPH / minimally invasive instrumental treatment of BPH / medical treatment of BPH
La péniscopie: technique, résultats.
Peniscopy: technique and results.
2001
- Didactique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1026-1030

Nous rapportons notre expérience pratique à propos de 200 examens consécutifs. La péniscopie est l'examen du pénis avec un système grossissant: loupes du commerce ou colposcope. L'examen se réalise en ambulatoire. Il consiste à examiner attentivement la verge en entier à l'oeil nu puis avec le système grossissant après application d'acide acétique à 5% sur le gland et le prépuce, ce qui permet de repérer des lésions infra-cliniques. Une biopsie est effectuée si nécessaire. Il existe trois types élémentaires de lésions: les condylomes, les macules, les papules. La séméiologie des lésions cutanées et muqueuses surtout infracliniques est toutefois d'apprentissage délicat. Les fausses lésions sont de 2 types: papules physiologiques de la couronne du gland et réaction acidophile diffuse. Le traitement des lésions, par topique local ou destruction laser, peut être effectué dans le même temps que l'examen si nécessaire. Les indications actuelles de cette technique sont discutées. En tout début d'expérience la pratique large de biopsies et un apprentissage auprès d'un examinateur expérimenté sont souhaitables.

The authors report their experience based on 200 consecutive examinations. Peniscopy is an outpatient examination of the penis using a magnification system: commercial magnifying glass or colposcope. It consists of examining the whole penis in detail with the naked eue and then with a magnification system after application of 5% acetic acid to the glans and prepuce in order to identify subclinical lesions. Biopsies can be performed when necessary. Three basic types of lesions may be observed: concylomas, macules, papules. However, the signs of mucocutaneous lesions are difficult to interpret, especially when they are subclinical. There are 2 types of false lesions: physiological papules of the corona of the glans and a diffuse acidophilic reaction. Topical treatment or laser destruction of the lesions can be performed at the same time as the examination, when necessary. The current indications for this technique are discussed. When learning this technique, the authors recommend the extensive use of biopsies and training with an experienced examiner.

Mots clés:
Pénis / examen clinique
Mots-clés:
penis / physical examination
Le léiomyosarcome de la veine cave inférieure
Leiomyosarcoma of the inferior vena cava.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1018-1022

Nous rapportons un cas de léiomyosarcome de la veine cave inférieure sous rénale révélé par une masse abdominale. L'iconographie (TDM,IRM) et l'immunotypage permettent de diagnostiquer une tumeur léiomyosarcomateuse rétropéritonéale dont l'origine veineuse cave inférieure n'est toutefois précisée que par l'examen anatomopathologique de la pièce opératoire. Sur le plan thérapeutique l'exérèse chirurgicale est suivie d'une radiothérapie (4500 rads) et avec 12 mois de recul l'évolution est favorable. Les progrès de l'imagerie médicale et de l'anatomopathologie simplifient remarquablement le diagnostic de ces rares tumeurs rétropéritonéales. En l'absence de thérapeutique adjuvante réellement efficace leur traitement demeure essentiellement chirurgical et leur évolution caractérisée par la fréquence des récidives locorégionales.

The authors report a case of leiomyosarcoma of the infrarenal inferior vena cava presenting as an abdominal mass. CT and MR imaging and immunotyping led to the diagnosis of retroperitoneal leiomyosarcoma whose origin in the inferior vena cava was only confirmed by hsitological examination of the resection specimen. Surgical resection was followed by radiotherapy (4,500 rads) with a favourable course after 12 months. The progress in medical imaging and histology has considerably simplified the diagnosis of these rare retroperitoneal tumours. In the absence of any truly effective adjuvant therapy, treatment essentially consists of surgery and the clinical course is characterised by a high incidence of local recurrences.

Mots clés:
veine cave / tumeur rare
Mots-clés:
vena cava / rare tumor
Métaplasie malpighienne kératinisée et desquamante du bassinet. A propos d'un cas
Keratinizing desquamative squamous metaplasia of the kidney pelvis : a case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1006-1011

Nous présentons un cas de metaplasie malpighienne kératinisée du bassinet (MMKB). Les aspects étiopathogéniques, diagnostiques, et la relation avec le cancer sont discutés. Le traitement conservateur semble pouvoir être envisagé.

We report a case of keratinizing desquamative squamous metaplasia (KDSM) of the kidney pelvis.The etiopathogenic and diagnostic aspects of this rare pathology are discussed. Absence of relationship between KDSM and the carcinome of Upper Urinary Tract, allows to suggest a conservative management.

Mots clés:
voie urinaire supérieure / Bassinet / métaplasie
Mots-clés:
upper urinary tract / Renal pelvis / Metaplasia
Place de l'anatomie pathologique dans le diagnostic, l'évaluation pronostique et la surveillance des tumeurs de vessie
Role of pathology in the diagnosis, prognostic assessment and follow-up of bladder tumours.
2001
- Didactique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 1045-1059

Les techniques histologiques usuelles sont nécessaires et suffisantes pour le diagnostic de routine des tumeurs de vessie. De nombreux outils biologiques recherchent la détermination de facteurs pronostiques mais nécessitent de telles conditions techniques qu'ils ne sont pas d'usage courant.La mesure de l'ADN-ploïdie par cytophotométrie, à partir d'urines mictionnelles, de fragments tumoraux frais, fixés au formol ou inclus en paraffine, est une technique simple, standardisée et reproductible. C'est la méthode de choix des pathologistes en permettant le contrôle morphologique de l'élément à analyser. A propos de 720 tumeurs de vessie recueillies dans 3 centres différents, nous voulons montrer comment utiliser, corréler et intégrer, en pratique courante, les données de la cytométrie par analyse d'image par rapport à la cytologie et à l'histologie conventionnelles. 5% des tumeurs de grade 1, 27% des tumeurs de grade 2 et 92% des tumeurs de grade 3 sont ADN-aneuploïdes. 17% des tumeurs non infiltrantes (PTa) et 79% des tumeurs infiltrantes (PT1 et plus) sont ADN-aneuploïdes. Ces proportions sont observées dans les différentes séries de la littérature. L'ADN-ploïdie est donc un élément objectif et mesurable, complétant le grading histologique. Sa détermination aide aussi le cytologiste dans les cas difficiles de cytologie urinaire mictionnelle.

The usual histological techniques are necessary and sufficient for the routine diagnosis of bladder tumours. Many laboratory tools are designed to determine prognostic factors but require such technical conditions that they cannot be used routinely. The determination of DNA ploidy by flow cytometry of voided urine, fresh, formalin-fixed or paraffin-embedded tumour fragments is a simple, standardised and reproducible technique and the method of choice of pathologists as it allows morphological control of the element analysed. Based on a series of 720 bladder tumours collected by 3 different centres, the authors demonstrate how to use, correlate and integrate into routine practice the data of image analysis flow cytometry in relation to conventional cytology and histology. 5% of grade 1 tumours, 27% of grade 2 tumours, and 92% of grade 3 tumours were DNA aneuploid. 17% of non-invasive tumours (PTa) and 79% of invasive tumours (PT1 and more) were DNA aneuploid. These proportions are in line with the results of various series in the literature. DNA ploidy is therefore an objective and measurable element completing histological grading. The determination of DNA ploidy also helps the cytologist in difficult cases of urine cytology.

Mots clés:
Vessie / Tumeur urothéliale / Anatomopathologie / cytométrie / histo-pronostic
Mots-clés:
bladder / transitional cell carcinoma / Pathology / cytometry / histoprognosis
Pronostic à long terme des cancers du rein avec thrombus cave
Long-term prognosis of renal cancers with vena cava thrombus based on a series of 30 cases.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 998-1005

Les auteurs analysent de façon rétrospective 30 cas de cancer du rein avec thrombus cave dont le recul suffisant autorise une analyse du pronostic à long terme. 3 patients seulement sont actuellement vivants avec un recul de 12, 34 et 57 mois. La survie actuarielle pour l'effectif global est de 55%, 37%, et 22%, à 1, 2 et 3 ans. Trois facteurs essentiels interviennent dans le pronostic de ces malades: l'existence de métastases à distance, l'envahissement ganglionnaire et le niveau d'extension céphalique plus haut du thrombus. Le cancer du rein avec thrombus cave sans métastases et sans atteinte ganglionnaire est de bon pronostic (100% de survie à 2 ans), mais c'est une éventualité très rare (4 cas sur 30) si bien que le cancer du rein avec thrombus cave doit sûrement être considéré comme une maladie grave (3 vivants sur 30 ).

The authors present a retrospective analysis of 30 cases of renal cancer with vena cava thrombus with a sufficient follow-up to allow analysis of the long-term prognosis. Only three patients are still alive with a follow-up of 12, 34 and 57 months. The actuarial survival for the overall population was 55%, 37% and 22% at 1, 2 and 3 years respectively. Three essential factors influenced the prognosis of these patients: the presence of distant metastases, lymph node invasion and the highest cephalic level of extension of the thrombus. Renal cancer with vena cava thrombus without metastases and without lymph node involvement has a good prognosis (100% 2-year survival), but is very rare (4 out of 30 cases), so that renal cancer with vena cava thrombusd must be considered to be a serious disease (3 survivors out of 30)

Mots clés:
Rein / Tumeur / veine cave / thrombus / Pronostic
Mots-clés:
Kidney / tumor / vena cava / thrombus / prognosis
Réimplantation urétéro-vésicale sur vessie psoïque dans les lésions de l'uretère pelvien. Revue de 50 patients.
Psoas bladder ureterovesical reimplantation for lesions of the pelvic ureter. Review of 50 patients.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 987-992

De 1979 à 1991, nous avons réalisé 50 réimplantations urétéro-vésicales sur vessie psoïque pour lésion de l'uretère pelvien. Cette technique nous a permis d'obtenir 90% de bons ou très bons résultats au prix d'une faible morbidité. Cette série confirme l'influence d'une radiothérapie pelvienne antérieure sur le taux de complications post-opératoires. L'excellence de nos résultats, confirmée par les données de la littérature, nous fait proposer cette technique comme traitement de choix des lésions de l'uretère pelvien, lorsqu'une résection suture ou une réimplantation simple ne peuvent être réalisées, après échec d'une dilatation endo-luminale, chez des patients dont l'espérance de vie est supérieure à 6 mois/1 an.

Between 1979 and 1991, the authors performed 50 psoas bladder ureterovesical reimplantations for lesions of the pelvic ureter. 90% of very good results were obtained with this technique at the cost of a low morbidity. This series confirms the influence of previous pelvic radiotherapy on the postoperative complication rate. On the basis of the excellent results in this series, confirmed by those reported in the literature, this technique can be proposed as treatment of choice for lesions of the pelvic ureter when suture-resection or simple reimplantation cannot be performed after failure of endoluminal dilatation in patients with a life expectancy greater than 6 months to one year.

Mots clés:
Uretère / lésion traumatique / implantation urétéro-vésicale / vessie psoïque
Mots-clés:
ureter / traumatic lesion / ureterovesical implantation / psoas bladder
Réinsertion des patients après cystectomie et confection d'un réservoir intestinal continent, en Turquie
The rehabilitation of the patients who have undergone cystectomy and continent reservoir operation.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 993-997

Un suivi étroit et des soins de réinsertion sont nécessaires pour assurer une bonne qualité de vie aux patients qui ont bénéficié d'une cystectomie et de la confection d'un réservoir continent. Nous avons conduit une étude par questionnaire sur 19 de nos patients porteurs de réservoirs continents de différent types. En outre, nous avons interrogé plusieurs urologues éminents pour trouver une méthode uniforme et fiable de réabilitation. Les problèmes les plus fréquemment rencontrés parmi nos patients ont été ceux de l'adaptation sexuelle (13 patients, 72,2%) et psycho-sociale (11 patients, 61,1%). Ces chiffres ont pu être portés à 50% (9 cas) et 33,3% (6 cas) respectivement après que nous ayons mis en place un club spécial pour ces patients dans notre hopital.

Close follow-up and rehabilitation are necessary in order to ensure a good life quality for patients who have undergone cystectomy operations combined with continent reservoir operations. A questionnaire survey was carried out on 19 of our patients with continent reservoirs of different types. Furthermore a number of the leading clinics and urologists were consulted in an effort to find out a common and reliable method for rehabilitation. The most frequently encountered problems were the sexual (13 cases : 72.2%) and psychosocial adaptation (11 cases : 61.1%) among our patients. These figures were lowered to 50% (9 cases) and 33.3% (6 cases) respectively after organizing a special club for these patients in our hospital

Mots clés:
dérivation urinaire externe continente / Qualité de vie
Mots-clés:
continent external urinary diversion / Quality of life