Base bibliographique

Sommaire :

Cancer du rein métastatique : vers de nouvelles approches thérapeutiques
New therapeutic approaches to metastatic renal cancer.
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 703-708

Plusieurs éléments prometteurs sont survenus ces dernières années dans le traitement du cancer du rein. Deux études indépendantes nord-américaine et européenne ont démontré l'intérêt de la néphrectomie chez les malades en phase métastatique : les patients traités par interféron ont eu une survie globale améliorée par la néphrectomie, essentiellement au profit des patients en bon état général. Plusieurs publications ont également souligné l'intérêt de la chirurgie des métastases. D'autre part, de nouvelles approches expérimentales sont apparues. Les cellules dendritiques fusionnées aux cellules tumorales ont permis d'obtenir, chez 17 patients, 4 rémissions complètes et 2 rémissions partielles. L'allogreffe de cellules souches hématopoiétiques a induit des rémissions durables chez 10 patients sur 17. L'équipe du National Cancer Institute, aux Etats-Unis, a ouvert cette voie pour les patients ayant un parent HLA-compatible. Enfin, diverses molécules présentant des propriétés anti-angiogéniques sont en cours de développement dans le cancer du rein, apportant de nouveaux espoirs.

Several promising approaches to the treatment of renal cancer have been developed over recent years. Two independent North American and European studies have demonstrated the value of nephrectomy in patients with metastatic disease: the overall survival of patients treated with interferon was improved by nephrectomy, essentially in patients with a good general status. Several publications have also emphasized the value of surgery for metastases. New experimental approaches have also been developed. Dendritic cells fused with tumour cells induced 4 complete remissions and 2 partial remissions in a series of 17 patients. Allogeneic haematopoietic stem cell transplantation induced lasting remissions in 10 out of 17 patients. The National Cancer Institute team, in the United States, has developed this approach for patients with an HLA-compatible relative. Finally, various molecules with promising antiangiogenic properties are currently under development in renal cancer.

Mots clés:
Cancer du rein métastatique / angiogenèse / Néphrectomie / allogreffe / cellules dendritiques.
Mots-clés:
metastatic renal cancer / Angiogenesis / nephrectomy / allograft / dendritic cells
Eaux de boisson et lithiase calcique urinaire idiopathique. Quelles eaux de boisson et quelle cure de diurèse?
Drinking water and urinary stones. Which types of drinking water and modalities of diuresis?
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 692-699

L'absorption de boissons abondantes est un conseil donné volontiers par les urologues à leurs patients lithiasiques calciques. Mais au-delà de ce conseil simple, les médecins sont souvent à cours d'arguments.
Cet article décrit les différentes eaux de boisson disponibles en France (eau minérale, eau de source, eau de distribution), la législation les concernant, les ions dont il faut tenir compte pour les hyperdiurèses au long cours.
A condition d'avoir étudié leur composition et d'adapter les conseils diététiques (en particulier pour les apports en laitages) à cette composition ionique, il est possible de conseiller aux patients de nombreux types d'eau, y compris les eaux de distribution, la plupart des eaux de source, mais pas toutes les eaux minérales.

Urologists frequently advise a high fluid intake to their patients with calcium stones, but apart from this simple advice, they often have few convincing arguments. This article describes the various types of drinking water available in France (mineral water, spring water, tap water), the legislation concerning drinking water, and the ions that must be taken into account for long-term forced diuresis. After studying their composition and adapting the dietary advice (particularly concerning dairy foods) to this ionic composition, various types of water can be advised to patients, including tap water, most types of spring water, but not all mineral waters.

Mots clés:
Lithiase urinaire / Calcul / prévention / régime / eau minérale.
Mots-clés:
urinary stones / Prevention / Diet / mineral water.
Fistule prostato-rectale tuberculeuse
Tuberculous prostatorectal fistula.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 684-686

Chez un homme de 60 ans, admis pour une orchiépididymite droite avec fistule scrotale et une fuite urinaire par le rectum, le diagnostic de tuberculose était retenu sur l'examen anatomopathologique d'un prélèvement tissulaire de la fistule scrotale. La fistule était traitée avec succès par traitement antibacillaire et une cystostomie.

In a 60-year-old man admitted for right epididymo-orchitis with scrotal fistula and urine leak via the rectum, the diagnosis of tuberculosis was based on histological examination of a tissue sample of the scrotal fistula. The fistula was successfully treated with tuberculostatic drugs and cystostomy.

Mots clés:
prostate / rectum / tuberculose / fistule.
Mots-clés:
prostate / rectum / tuberculosis / fistula.
Kyste épidermoide du testicule
Epidermoid cyst of the testis.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 687-689

Le kyste épidermoide (KE) du testicule est une tumeur bénigne rare. Le diagnostic peut être évoqué sur l'échographie et L'IRM. En cas de lésion unique de petite taille une chirurgie conservatrice est possible. Elle nécessite une confirmation anatomo-pathologique per opératoire. Il s'agit d'une tumeur constamment bénigne à différencier des tératomes testiculaires justifiant la recherche de contingents tumoraux associés nécessitant une orchidectomie.

Epidermoid cyst of the testis is a rare benign tumour. The diagnosis is strongly suggested by ultrasound and MRI. Conservative surgery is possible in the case of a small isolated lesion and requires intraoperative histological confirmation. It is a constantly benign tumour that must be distinguished from testicular teratomas, justifying the search for associated neoplastic contingents requiring orchidectomy.

Mots clés:
Kyste épidermoide / testicule / chirurgie conservatrice.
Mots-clés:
Epidermoid cyst / Testis / conservative surgery.
Méga-urètre congénital à révélation néonatale
Neonatal congenital megaurethra.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 680-683

Le méga-urètre congénital est une anomalie mésenchymateuse rare de l'urètre masculin caractérisée par une dilatation sévère de l'urètre pénien.
En nous basant sur une observation de méga-urètre de type scaphoïde à révélation néonatale, sans anomalies congénitales associées et traité avec succès, nous revoyons l'embryogenèse ainsi que la prise en charge de cette anomalie.

Congenital megaurethra is a rare mesenchymal anomaly of the male urethra, characterized by severe dilatation of the penile urethra. The authors review the embryogenesis and management of this abnormality in the light of a case of scaphoid megaurethra observed in a new-born infant with no associated congenital anomalies who was treated successfully.

Mots clés:
Méga-urètre congénital / anomalies urétrales congénitales / reconstruction.
Mots-clés:
Congenital megaurethra / congenital urethral anomalies / reconstruction.
Métastase cutanée révélatrice d'un choriocarcinome testiculaire
Cutaneous metastasis revealing a testicular choriocarcinoma.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 690-691

A la différence des métastases viscérales, lymphonodales ou osseuses, les métastases cutanées représentent un événement inhabituel. Elle peuvent être la première manifestation d'un cancer profond. Les auteurs rapportent un nouveau cas de métastase cutanée révélatrice d'un choriocarcinome testiculaire chez un patient de 25 ans dont le décès par diffusion métastatique est survenu 4 mois après le diagnostic.

Skin is an uncommon site of metastatic disease when compared to other organs or sites in the body. Occasionally, cutaneous metastatis may be the first clinical manifestation of a clinically silent, visceral malignancy of unknown origin. We report the case of a 25 year old man with a single perineal reddish nodule. Microscopic examination of the cutaneous nodule revealed the typical histologic features of a testicular tumor with metastases to liver and lungs. The patient died four month after the diagnosis due to complications of metastatic disease.

Mots clés:
Métastases cutanées / Tumeur testiculaire / choriocarcinome.
Mots-clés:
Skin metastasis / testicular tumor / choriocarcinoma.
Tumeur de l'appareil juxtaglomérulaire
Tumour of the juxtaglomerular apparatus. Case report and review of the literature.
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 700-702

Nous rapportons une observation de tumeur à rénine découverte lors de l'exploration d'une HTA associée à une hypokaliémie et à un hyperaldostéronisme secondaire. Les principales caractéristiques cliniques, biologiques, et radiologiques de cette tumeur, ainsi que son traitement sont rappelés.

Renin-secreting tumours are rare tumours. The authors report a case of renin-secreting tumour discovered during investigation of HT associated with hypokalaemia and secondary hyperaldosteronism and recall the main clinical, laboratory, and radiological characteristics of this tumour, as well as its treatment.

Mots clés:
Réninome / HTA / hypokaliémie / hyperaldostéronisme secondaire.
Mots-clés:
renin-secreting tumour / HT / hypokalaemia / secondary hyperaldosteronism.
Adénocarcinome du rein chez une enfant de 2 ans 1/2 : diagnostic, prise en charge thérapeutique et suivi à 10 ans
Renal cell carcinoma in a two and a half year old child: diagnosis, therapeutic management and 10-year follow-up
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 675-679

L'adénocarcinome à cellules claires du rein chez l'enfant est une tumeur rare. Son diagnostic reste difficile à établir avec une prise en charge initiale souvent inadaptée par chimiothérapie première en europe. Son incidence est très inférieure à celle de la tumeur de Wilms ou néphroblastome.
Les deux types peuvent être associées, dans ce cas le néphroblastome est la tumeur prédominante. Mais l'adénocarcinome pur à cellules claires du rein chez l'enfant reste une tumeur exceptionnelle dont l'évolution et le suivi semble identique à celui de l'adulte.
Nous rapportons le cas d'une enfant de 2 ans 1/2 traitée par chirurgie seule avec un suivi de 10 ans sans récidive.

Renal cell carcinoma is a rare tumour in children and is difficult to diagnose, often leading to inappropriate primary treatment with chemotherapy in Europe. The incidence of renal cell carcinoma is much lower than that of Wilms tumour. These two types can be associated, in which case Wilms tumour is the predominant tumour. However, pure renal cell carcinoma remains an exceptional tumour in children and appears to present an identical natural history and follow-up as in adults. The authors report the case of a two and a half year old child treated by surgery alone with a follow-up of 10 years without recurrence.

Mots clés:
cancer du rein / Pédiatrie / adénocarcinome.
Mots-clés:
Kidney cancer / paediatrics / renal cell carcinoma.
Adénome de Conn bilatéral. Discussions diagnostiques
Bilateral Conn's adenoma. Diagnostic discussions.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 672-674

L'hyperaldostéronisme primaire (HAP) représente moins de 1% des causes d'hypertension artérielle (HTA). Les auteurs rapportent une observation exceptionnelle d'hyperaldostéronisme primaire par adénome de Conn bilatéral. Cette observation souligne la difficulté de diagnostic différentiel entre l'adénome de Conn bilatéral et l'hyperplasie bilatérale des surrénales.
Il s'agit d'un patient de 57 ans, chez qui le diagnostic a été évoqué devant l'association d'une hypertension artérielle et d'une hypokaliémie franche. La confirmation a été apportée par une hyperaldostéronémie, qui a chuté en orthostatisme, associée à une activité rénine basse. La perfusion de sérum salé n'a pas modifié l'aldostéronémie. La tomodensitométrie a révélé une tumeur surrénalienne bilatérale. Le traitement a consisté à une surrénalectomie, à droite, et à une énucléation, à gauche. Le recul était de 4 ans avec normalisation tensionnelle et de la kaliémie.

Primary hyperaldosteronism represents less tha 1% of all causes of hypertension. We report one case of primary hyperaldosteromism which emphasizes the difficulty of distinguishing tumoral PHA from idopathic PHA (bilateral adrenal hyperplasia), observed in a 57-year-old man. The dagnosis was suggested by marked hypokalemia, and was confirmed by hyperaldosteronaemia and low and poorly stimulated renin activity. Intravenous saline infusion failed to significantly suppress plasma aldostenone levels. Upright posture for 60 minutes suppressed plasma aldostenone concentration. A Computed tomography (CT) scan showed bilateral adrenal mass. Management consisted of total right adrenalectomy, and enucleation of adenoma from the opposite adenoma. The patient is normotensive 4 years after surgery.

Mots clés:
Hyperaldostéronisme / surrénale / syndrome de Conn / chirurgie.
Mots-clés:
Adrenal / Conn's syndrome / surgery / hyperaldosteronism.
Ectopie testiculaire transverse
Transverse ectopic testis. A case report.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 666-667

L'ectopie testiculaire transverse (ETT) est une forme rare de l'ectopie testiculaire. Nous rapportons un cas d'un nourrisson âgé de 2 mois présentant une hernie inguino-scrotale droite et une ectopie testiculaire gauche avec testicule non palpable. L'ouverture du sac herniaire a permis de retrouver deux testicules avec deux canaux déférents fusionnés à leurs parties distales. L'abaissement du testicule controlatéral a été réalisé facilement par translocation à travers l'autre canal inguinal. L'évolution a été favorable avec deux testis normaux en place. A travers cette observation, les auteurs insistent sur les particularités cliniques et thérapeutiques de cette pathologie.

Transverse ectopic testis (TET) is a rare form of ectopic testis. The authors report the case of a 2-month-old infant presenting with right inguinoscrotal hernia and ectopic left testis with an impalpable testis. Opening of the hernia sac revealed two testes with two distally fused vasa deferentes. The contralateral testis was easily descended by translocation through the other inguinal canal. A favourable result was obtained with two testes situated in a normal position. In the light of this case, the authors emphasize the clinical and therapeutic features of this anomaly.

Mots clés:
Ectopie testiculaire transverse / ectopie croisée / enfant.
Mots-clés:
Transverse ectopic testis / crossover ectopic testis / child.
La fistule vésico-utérine : à propos de 15 cas à la Clinique Universitaire d'Urologie de Cotonou
Vesicouterine fistula: report of a series of 15 cases seen at the Cotonou University Urology Clinic.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 641-645

But : Analyser les aspects cliniques et paracliniques des cas de fistule vésico-utérine (FVU) relevés dans le service et les résultats de leur traitement afin d'améliorer la prise en charge thérapeutique des patientes porteuses de FVU.
Matériel et Méthodes : Dans le service, 17 dossiers de femmes hospitalisées et traitées du 01/01/1994 au 15/06/2001 pour fistule vésico-utérine ont été dépouillés. Deux ont été exclus de cette étude essentiellement rétrospective parce que non exploitables pour insuffisance d'informations. Des fiches pré-établies comportant les paramètres signalés dans le texte ont servi de base d'étude.
Résultats : Les auteurs relèvent que la FVU est rare: 17 cas en 7 ans et demi. L'étude détaillée de 15 dossiers montre que l'écoulement permanent des urines par le col utérin est le motif de consultation constant. Il est isolé dans 12 cas, associé aux "règles vésicales" dans 3 cas. Les femmes de 30 à 39 ans sont les plus atteintes. Les paucipares sont plus touchées (7 cas sur 15). La césarienne est incriminée dans 14 cas sur 15. 11 sujets sur 15 consultent après au moins un an d'évolution Les berges de la fistule sont scléreuses dans 11 cas, ce qui n'a pas empêché d'obtenir des résultats satisfaisants, soit 14 guérisons sur 15 après la 1ère intervention chirurgicale.
Conclusion : La FVU est une affection peu fréquente et très souvent iatrogène dont le motif de consultation est l'écoulement permanent des urines par les voies génitales, écoulement isolé ou associé à une hématurie cyclique. Même vue tard avec des berges scléreuses, la FVU opérée cicatrise bien. Son meilleur traitement reste préventif, basé sur une parfaite technique de la césarienne.

Objective: To analyse the clinical and radiological features of cases of vesicouterine fistula (VUF) seen in the department and the results of treatment in order to improve the therapeutic management of patients with VUF.
Material and Methods: The medical records of 17 woman admitted to the department and treated for vesicouterine fistula between 01/01/1994 and 15/06/2001 were reviewed. Two were excluded from this essentially retrospective study, as they were considered to be uninterpretable due to missing data. Predefined forms comprising the parameters indicated in the text constituted the basis of this study.
Results: The authors indicate that VUF is a rare disease: 17 cases in 7 and a half years. Detailed review of 15 cases showed that the constant presenting complaint is permanent urine leak from the cervix. It was isolated in 12 cases and associated with 'vesical menstrual periods' in 3 cases. Women between the ages of 30 and 39 years were the most frequently affected. Pauciparous women were more frequently affected (7 out of 15 cases). Caesarean section was incriminated in 14 out of 15 cases. 11 out of 15 subjects consulted after at least one year of symptoms. The margins of the fistula were fibrotic in 11 cases, which did not prevent satisfactory results, with 14 cures out of 15 cases after the first surgical operation.
Conclusion: VUF is an uncommon and very frequently iatrogenic disease, in which the presenting complaint is permanent urine leak from the genital tract, either isolated or associated with cyclic haematuria. Even when patients are seen late, with fibrotic margins, surgical treatment of VUF achieves a good cure rate. The best treatment is prevention, based on a perfect caesarean section technique.

Mots clés:
Fistule vésico-uterine / césarienne / syndrome de Youssef.
Mots-clés:
Vesicouterine fistula. caesarean section / Youssef syndrome.
La lithotritie extra-corporelle chez l'enfant. A propos de 30 cas
Extracorporeal lithotripsy in children. Report of a series of 30 cases.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 651-653

But : Cette étude a pour but d'évaluer l'efficacité de la lithotritie extracorporelle dans le traitement de la lithiase urinaire chez l'enfant
Matériel et Méthode : Trente enfants (19 garçons, 11 filles) d'âge moyen 7 ans (14 mois-17 ans) porteurs de 32 calculs ont été traités par lithotritie extracorporelle. Le calcul était rénal dans 27 cas, urétéral lombaire dans 4 cas et urétéral pelvien dans 1 cas. Il s'agissait de 19 calculs uniques, 9 calculs pyélocaliciels multiples et 3 calculs coralliformes.
Résultats : Une anesthésie générale a été réalisée dans 2/3 des cas (âge Conclusion : La lithotritie extracorporelle est efficace chez l'enfant. Elle doit être envisagée en première intention devant un calcul urinaire chez l'enfant. La seule contre-indication est l'uropathie obstructive non traitée.

Objective: To evaluate the efficacy of extracorporeal lithotripsy in the treatment of urinary stones in children.
Material and Method: Thirty children (19 boys, 11 girls) with a mean age of 7 years (range: 14 months to 17 years) with a total of 32 urinary stones were treated by extracorporeal lithotripsy. The stone was situated in the kidney in 27 cases, the lumbar ureter in 4 cases and the pelvic ureter in 1 case. 19 patients had single stones, 9 patients had multiple pyelocaliceal stones and 3 had staghorn calculi.
Results: General anaesthesia was performed in 2/3 of cases (age Conclusion: Extracorporeal lithotripsy is effective in children and must be considered as first-line treatment for urinary stones in children. The only contraindication is untreated obstructive uropathy.

Mots clés:
lithotritie extra-corporelle / Lithiase urinaire / enfant.
Mots-clés:
extracorporeal lithotripsy / urinary stones / children.
La tuberculose urinaire chez l'enfant. A propos d'une forme sévère avec 19 ans de recul
Urinary tuberculosis in children. Report of a severe form with a follow-up of 19 years.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 658-662

Les auteurs rapportent l'observation d'une fillette de 13 ans, immigrée, porteuse d'une tuberculose urinaire. Elle présentait une infection urinaire avec une pollakiurie majeure et une fièvre inexpliquée. L'urographie intraveineuse mettait en évidence un rein gauche non fonctionnel et une petite vessie scléreuse. La cystographie rétrograde retrouvait un reflux vésico-urétéral droit stade 4. La présence du bacille Koch avait été identifié après la mise en culture des urines. Un traitement médical par Rifampicine® et Isoniazide® a été instauré pendant 18 mois. Un traitement chirurgical de nécessité a été réalisé comprenant une néphro-urétérectomie gauche, une cystectomie sub-totale avec entero-cystoplastie d'agrandissement et une résection de la partie pelvienne de l'uretère droit avec reimplantation urétéro-digestive. Avec un recul de 19 ans, cette patiente a une fonction rénale normale et ne présente aucun trouble urinaire.
Cette observation rappelle la réalité de la tuberculose urinaire chez l'enfant et confirme son caractère insidieux. Son pouvoir destructeur peut imposer, comme dans notre observation, une reconstruction urinaire majeure.

The authors report the case of a 13-year-old migrant girl with urinary tuberculosis, presenting with urinary tract infection, severe frequency and unexplained fever. Intravenous urography demonstrated a non-functioning left kidney and a small fibrotic bladder. Retrograde cystography revealed stage 4 right vesicoureteric reflux. The presence of the Koch bacillus was identified on urine culture. Medical treatment by Rifampicin and Isoniazid was instituted for 18 months. Surgical management, consisting of left nephroureterectomy, subtotal cystectomy with augmentation enterocystoplasty and resection of the pelvic part of the right ureter with ureterointestinal reimplantation, was performed. With a follow-up of 19 years, this patient has normal renal function and no urinary disorders.
This case recalls the reality of urinary tuberculosis in children and confirms its insidious nature. The destructive course of urinary tuberculosis may require major urinary tract reconstruction, as in our case.

Mots clés:
Tuberculose urogénitale / enfant.
Mots-clés:
urogenital tuberculosis / child.
Le néphrome mésoblastique congénital
Congenital mesoblastic nephroma. Case report and review of the literature.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 663-665

Le néphrome mésoblastique est une tumeur rénale rare touchant le nouveau-né et le nourrisson. Nous rapportons un cas chez un nouveau né de 5 jours qui a présenté une masse abdominale isolée occupant l'hypochondre et le flanc gauches. L'échographie a objectivé une masse hétérogène de 4 cm polaire inférieure et médio-rénale gauche. La TDM a montré une masse tissulaire hétérogène se rehaussant de façon intense après injection de produit de contraste (PDC). Le malade a bénéficié d'une néphrectomie gauche élargie avec des suites simples. L'évolution a été favorable sans récidive avec un recul de un an.
Le néphrome mésoblastique est considéré comme une tumeur bénigne. Le diagnostic est évoqué sur les données cliniques, échographiques et tomodensitométriques. Le traitement repose sur le néphrectomie élargie. A travers cette observation, les auteurs attirent l'attention sur les particularités cliniques, radiologiques et thérapeutiques de cette tumeur.

Mesoblastic nephroma is a rare renal tumour mainly observed in neonates and young infants. The authors report a case in a 5-day-old new-born infant presenting with an isolated abdominal mass occupying the left hypochondrium and flank. Ultrasonography demonstrated a 4 cm heterogeneous mass in the lower pole and middle of the left kidney. CT showed an intensely contrast-enhanced heterogeneous mass. The patient was treated by left radical nephrectomy with an uneventful postoperative course. The outcome was favourable without recurrence with a follow-up of one year.
Mesoblastic nephroma is considered to be a benign tumour. The diagnosis is suggested by clinical, ultrasonographic and CT findings. Treatment is based on radical nephrectomy. In the light of this case, the authors discuss the clinical, radiological and therapeutic aspects of this tumour.

Mots clés:
Rein / tumeur de Bolande / néphrome mésoblastique / Tumeur rénale / enfant.
Mots-clés:
Bolande tumour / Mesoblastic nephroma / Renal tumour / child
Reflux vésico-urétéral : diagnostic et prise en charge chez l'enfant
Vesicoureteral reflux, diagnosis and management in children.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 646-650

Objectif : A travers l'étude rétrospective des enfants suivis pour un reflux vésico-urétéral, nous avons évalué l'apport du diagnostic anténatal dans le dépistage et la prise en charge globale de l'uropathie la plus fréquente chez l'enfant.
Matériels et Méthodes : 180 enfants ont été suivis pour un reflux pendant une période de quatre ans. Le diagnostic de reflux a été posé par une cystographie rétrograde; les indications principales à l'origine du bilan rénal et urinaire ont été recherchées. Le grade et le type de reflux ont été précisée, ainsi que les indications thérapeutiques et les résultats. Pendant la période étudiée, nous avons recensé 180 enfants (105 filles et 75 garçons). L'âge moyen au moment du diagnostic était de 26,75 mois.
Résultats : La pyélonéphrite aiguë est le premier mode de découverte d'un reflux chez 139 enfants (77 %); il s'agissait du premier épisode dans 84 % des cas. Le diagnostic prénatal du reflux posé suite au dépistage d'une dilatation pyélique vient en seconde position (29 enfants, 16% des cas). Le reflux intéressait une voie urinaire simple chez 163 enfants et une duplicité chez 17 enfants. Le reflux était bilatéral dans 43 % des cas. Le reflux avait un grade inférieur à II dans 66 % des cas, par contre la proportion s'inverse pour le reflux de diagnostic anténatal (62 % ). Un traitement chirurgical a été réalisé dans 55% des cas et un traitement médical dans 45% des cas. Le suivi des enfants montre un faible taux de pyélonéphrite récidivante, équivalent dans les deux groupes.
Conclusion : La pyélonéphrite aiguë reste le principal mode de découverte d'un reflux et la pratique d'une échographie rénale accompagnée d'une cystographie rétrograde après un premier épisode d'infection rénale reste recommandée. La découverte de reflux lors de diagnostic anténatal relève du dépistage. Il est difficile de résumer les indications thérapeutiques dans le reflux. Le traitement du reflux vésico-urétéral est lié à l'âge, au sexe de l'enfant, au grade du reflux, au retentissement clinique de ce dernier et à certains facteurs d'environnement comme la famille et le statut social.

Objective: Based on a retrospective study of children followed for vesicoureteric reflux, the authors evaluated the role of antenatal diagnosis in the detection and global management of the most frequent uropathy observed in children.
Materials and Methods: The case files of 180 children followed for reflux over a 4-year period were reviewed. The diagnosis of reflux was based on retrograde cystography. The authors tried to define the main indications for the renal and urinary tract assessment and defined the grade and type of reflux, as well as the therapeutic indications and results. 180 children (105 girls and 75 boys) with vesicoureteric reflux were observed during the study period. The mean age at the time of diagnosis was 26.75 months.
Results: Vesicoureteric reflux was usually diagnosed in a context of acute pyelonephritis in 139 children (77%);, at the time of the first episode in 84% of cases. Antenatal diagnosis of reflux during screening for dilated renal pelvis was the second most frequent modality (29 children, 16% of cases). The reflux involved a single urinary tract in 163 children and a duplicated tract in 17 children. Reflux was bilateral in 43% of cases. Reflux was less than grade II in 66% of cases, but an inverse proportion was observed in the case of antenatal diagnosis (62%). 55% of cases were treated surgically and 45% were treated medically. Follow-up of the children showed a low recurrent pyelonephritis rate that was similar in the two groups.
Conclusion: Acute pyelonephritis remains the leading mode of discovery of vesicoureteric reflux and renal ultrasonography combined with retrograde cystography after a first episode of renal infection is therefore recommended. Antenatal screening may also reveal vesicoureteric reflux. It is difficult to summarize the therapeutic indications for reflux, as the treatment of vesicoureteric reflux is related to the child's age and sex, the grade of reflux, the clinical repercussions of the reflux and certain environmental factors, such as the family and social status.

Mots clés:
Reflux vésico-urétéral / Diagnostic anténatal / traitement.
Mots-clés:
vesicoureteric reflux / Antenatal diagnosis / Treatment.
Sarcome d'Ewing primitif de la surrénale gauche associé à un thrombus cave
Ewing sarcoma presenting as an adrenal mass associated with a vena cava thrombus.
2002
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 668-671

Nous rapportons une observation de sarcome d'Ewing surrénalien gauche associé à un thrombus cave étendu à l'origine des veines hépatiques.
La lésion a été découverte à l'occasion d'une embolie pulmonaire massive.
Le caractère exceptionnel de la présentation anatomique est souligné.
L'exérèse chirurgicale de la tumeur a pu être réalisée par voie abdominale malgré l'importance de l'altération des fonctions respiratoires et le risque de récidive embolique per-opératoire.
Le geste a été facilité par l'utilisation d'une exclusion vasculaire totale du foie, technique empruntée à la transplantation hépatique.

We have studied an unsual clinical case of a left adrenal Ewing's sarcoma associated with a vena cava thrombus discovered during a massive pulmonary embolism. Despite the pulmonary failure, a laparotomy was used. A direct access was possible by using vascular hepatic exclusion an liver transplantation technic without by-pass.

Mots clés:
Sarcome d'Ewing / surrénale / thrombus cave.
Mots-clés:
Ewing Sarcoma / adrenal gland / vena cava thrombus.
Traitement de l'urétérocèle sur duplication: néphro-urétérectomie polaire supérieure par rétropéritonéoscopie chez l'enfant: 24 cas
Treatment of ureterocele on duplex ureter. Upper pole nephrectomy by retroperitoneoscopy in children based on a series of 24 cases.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 654-657

But: Le but de cette étude est de présenter les résultats de 24 néphrectomies polaires supérieures réalisées par rétropéritonéoscopie chez l'enfant entre 1995 et 2000.
Matériel et Méthodes: 24 enfants: (15 filles, 9 garçons) âge moyen 22 mois ont été opérés. Le patient était placé en décubitus latéral; 3 à 4 trocarts étaient nécessaires. La section parenchymateuse est réalisée au bistouri monopolaire ou ultrasonique.
Résultats: 3 cas (12,5%) ont nécessité une conversion. 9 complications peropératoires (37%) ont été notées et réparées en peropératoire.
5 complications post-opératoires (20%) se sont révélées sous forme de collection résiduelle de la loge rénale dont une seule a nécessité un drainage sous anesthésie.
La durée moyenne de l'intervention était de 2H40, la durée du séjour de 3,4 jours, le recul moyen de 32 mois. Aucune atrophie secondaire du pôle inférieure n'a été retrouvée.
Conclusion: Ces résultats préliminaires sont comparables à ceux de la chirurgie ouverte classique. L'avantage de cette méthode est une réduction des cicatrices cutanées et musculo-aponévrotiques.

Objective: The objective of this study is to present the results of 24 upper pole nephrectomies performed by retroperitoneoscopy in children between 1995 and 2000.
Material and Methods: This series of 24 children consisted of 15 girls and 9 boys with a mean age of 22 months. The patient was placed in the lateral supine position and 3 to 4 trocars were inserted. Parenchymal section was performed by ultrasound or unipolar scalpel.
Result: Three cases (12.5%) required open conversion. Nine intraoperative complications (37%) were observed and repaired intraoperatively. Five postoperative complications (20%) consisted of residual perirenal collections, requiring drainage under anaesthesia in only one case. The mean operating time was 2 hours 40 minutes. The mean hospital stay was 3.4 days. The mean follow-up was 32 months. No cases of secondary atrophy of the lower pole were observed.
Conclusion: Overall, these preliminary results are comparable to those of conventional open surgery. The advantage of this method is a reduction of skin and musculo-aponeurotic scars.

Mots clés:
Duplications pathologiques / Enfants / Néphrectomie partielle / rétropéritonéoscopie.
Mots-clés:
pathological duplications / children / upper pole nephrectomy / retroperitoneoscopy
Envahissement des vésicules séminales après prostatectomie radicale: étude des facteurs de risque de progression
Seminal vesicle invasion after radical prostatectomy: study of risk factors of progression.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 621-627

Objectif : L'envahissement des vésicules séminales (pT3b) est reconnu comme un facteur de mauvais pronostic après prostatectomie radicale. Nous avons étudié de façon rétrospective les stades pT3b, leur évolution, et les facteurs cliniques, biologiques et anatomopathologiques qui pouvaient influencer cette évolution.
Méthodes: De 1988 à 2001, sur les 538 prostatectomies radicales réalisées, 62 (11,5%) présentant un envahissement isolé des vésicules séminales, ont été analysées selon la technique de Stanford. La surveillance postopératoire était semestrielle fondée sur l'examen clinique et le dosage du PSA. Il y avait progression si les PSA étaient supérieurs à 0,2 ng/ml en fonction des différents facteurs. Les survies actuarielles sans progression ont été étudiées selon la méthode de Kaplan-Meier. Ces survies actuarielles ont été comparées selon la méthode du Log-rank, la différence était significative si p Résultats: Le score de Gleason moyen de la pièce de prostatectomie radicale était de 6,9, et le volume tumoral moyen de 2,7 cc. Quarante-huit (77,4 %) prostatectomies présentaient un franchissement capsulaire, 33 (53,2%) des marges chirurgicales positives. La survie sans progression biologique était de 16% à 5 ans. Un faible taux de PSA préopératoire, un score de Gleason de la pièce de prostatectomie radicale inférieur à 7 et le franchissement capsulaire étaient les facteurs de bon pronostic retrouvés en analyse multivariée.
Conclusion: Les tumeurs prostatiques envahissant les vésicules séminales sont des tumeurs à haut risque de progression après prostatectomie radicale. Un taux de PSA préopératoire inférieur à 10 ng/ml, un score de Gleason de la pièce opératoire inférieur à 7 et le franchissement de la capsule prostatique permettent de sélectionner une sous-population de patients de meilleur pronostic.

Objective : Seminal vesicle invasion (pT3b) is a known factor of poor prognosis after radical prostatectomy. The authors retrospectively studied the course of stage pT3b tumours, and the clinical, laboratory and histological factors that could influence this course.
Methods: From 1988 to 2001, out of a total of 538 radical prostatectomies, 62 (11.5%) cases with isolated seminal vesicle invasion were analysed according to the Stanford technique. Half-yearly postoperative surveillance was based on physical examination and PSA assay. Progression was defined as PSA greater than 0.2 ng/ml or when complementary treatment was performed. Actuarial progression-free survival was studied according to the Kaplan-Meier method. Actuarial survivals were compared by the Log-rank method, and a difference was considered to be significant for pResults: The mean Gleason score of the radical prostatectomy specimen was 6.9, and the mean tumour volume was 2.7 cm3. Forty eight (77.4%) specimens showed capsular effraction and 33 (53.2%) had positive surgical margins. The 5-year laboratory progression-free survival was 16%. A low preoperative PSA, a radical prostatectomy specimen Gleason score less than 7 and capsular effraction were factors of good prognosis on multivariate analysis.
Conclusion: Prostatic tumours with seminal vesicle invasion have a high risk of progression after radical prostatectomy. A preoperative PSA level less than 10 ng/ml, a Gleason score of the operative specimen less than 7 and effraction of the prostatic capsule can be used to identify a subpopulation of patients with a better prognosis.

Mots clés:
Cancer de la prostate / prostatectomie radicale / vésicules séminales / progression.
Mots-clés:
Prostate cancer / radical prostatectomy / seminal vesicles / progression.
Etude de pratique de la chimiothérapie dans le cancer de vessie
Bladder cancer chemotherapy practice study.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 609-614

But : Etudier la pratique de chimiothérapie dans le cancer infiltrant de vessie au sein d'un Centre de Lutte contre le Cancer (Centre Léon Bérard).
Matériel et Méthodes : Cette étude rétrospective porte sur un ensemble de patients traités entre 1994 et 2000 par chimiothérapie, soit adjuvante (38), soit en phase métastatique (66).
Résultats : Parmi les 38 patients ayant bénéficié d'une chimiothérapie adjuvante, 24 ont été traités par MVAC, 21% ont eu une neutropénie fébrile et 60% ont rechuté. La médiane de survie sans rechute est de 12 mois. En phase métastatique, le taux de réponse objective a été de 36% et la médiane de survie en phase avancée après traitement par chimiothérapie de 10 mois. Ces résultats sont de l'ordre de ceux des grands essais randomisés. De plus, la toxicité de la chimiothérapie est assez importante (21% de neutropénies fébriles).
Conclusion : Les études prospectives nous permettent d'optimiser les protocoles de chimiothérapie, la pratique montre des résultats modestes, une toxicité notable. Le rapport bénéfice/inconvénients doit être mûrement pesé.

Objective: To study chemotherapy practice in invasive bladder cancer in a cancer centre (Centre Léon Bérard).
Material and Methods: This retrospective study concerned all patients treated by chemotherapy between 1994 and 2000, either in the adjuvant setting (38) or for metastatic disease (66).
Results: Twenty four of the 38 patients receiving adjuvant chemotherapy were treated with MVAC, 21% developed febrile neutropenia and 60% relapsed. The median recurrence-free survival was 12 months. In patients treated for metastatic disease, the objective response rate was 36% and the median survival with advanced disease after chemotherapy was 10 months. These results are in line with those reported in large-scale randomized trials. The toxicity of chemotherapy was also fairly high (21% of febrile neutropenia).
Conclusion: Prospective studies help to optimize chemotherapy protocols, but practice studies show the limited results and the high toxicity. The benefit/risk ratio must be carefully considered.

Mots clés:
Cancer de vessie / Chimiotherapie / étude de pratique.
Mots-clés:
Bladder cancer / Chemotherapy / toxicity.
Facteurs pronostiques des cancers infiltrants de vessie avec envahissement lymphonodal
Prognostic factors of invasive bladder cancers with lymph node invasion.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 615-620

Objectif : Dégager les facteurs pronostiques influençant la survie et apprécier l'intérêt d'une lymphadénectomie étendue lors des cancers infiltrants de vessie (CIV) avec envahissement ganglionnaire.
Matériel et Méthodes : Les dossiers de 62 patients traités par une cystectomie avec lymphadénectomie à prétention curative pour un CIV avec envahissement lymphonodal ont été revus. 34 patients ont eu un curage remontant au minimum en iliaque commun, 26 un curage ilio-obturateur et 2 un simple prélèvement lymphonodal.
Résultats : La survie actuarielle à 2, 3 et 5 ans est respectivement de 37%, 26,6% et 23,6%. La survie médiane est de 18,4 mois.
Ce travail semble montrer la valeur pronostique indépendante des facteurs suivants:
- Une tumeur strictement localisée à la vessie (- Un nombre de lymphonoeuds envahis - Un stade lymphonodal N1 (p=0,009)
La réalisation d'une lymphadénectomie étendue n'apporterait pas de bénéfice en terme de survie par rapport à un simple curage ilio-obturateur (p=0,8). L'envahissement iliaquecommun serait un facteur de mauvais pronostic si la tumeur dépasse les limites vésicales (> pT3a) (p=0.018).
Conclusion : Chez ces patients présentant un CIV avec envahissement lymphonodale, un nombre de lymphonoeuds envahis

Objective: To identify the prognostic factors influencing survival and to assess the value of extensive lymphadenectomy in invasive bladder cancer with lymph node invasion.
Material and Methods: The medical records of 62 patients treated by cystectomy with curative lymphadenectomy for invasive bladder cancer with lymph node invasion were reviewed. Thirty four patients had lymph node dissection ascending at least as far as the common iliac vessels, 26 had pelvic lymph node dissection and 2 had simple lymph node biopsies.
Results: The 2-, 3- and 5-year actuarial survival rates were 37%, 26.6% and 23.6%, respectively, with a median survival of 18.4 months. This study appears to show the independent prognostic value of the following factors: tumour strictly confined to the bladder (pT3a) (p=0.018).
Conclusion: In these patients with invasive bladder cancer and lymph node invasion, a number of invaded lymph nodes

Mots clés:
Vessie / lymphonoeuds / curage / Pronostic
Mots-clés:
bladder / Cancer / lymph nodes / cure / prognosis.
Le carcinome à cellules claires du rein avant 40 ans : facteurs pronostiques
Prognostic factors of renal cell carcinoma before the age of 40.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 575-578

But : Etudier dans le carcinome à cellules claires du rein (RCC) survenant avant 40 ans, la valeur pronostique de la taille tumorale, du stade TNM, du grade nucléaire de Führman et de l'expression de la molécule d'adhésion CD44.
Matériel et Méthodes : 19 patients âgés de moins de 40 ans et opérés d'une néphrectomie totale d'un RCC ont été inclus dans cette étude. Il s'agissait de 12 hommes et de 7 femmes d'âge moyen 30.8 ans. Pour chaque tumeur ont été définis la taille tumorale, le stade TNM 1997, le grade nucléaire de Führman. L'expression de la molécule CD44 dans sa forme standard (CD44H) a été évaluée semi-quantitativement par immunohistochimie sur chaque tumeur. La valeur pronostique des différentes variables a été déterminée par les tests de Mann-Whitney et du chi2. L'étude de la survie a été réalisée par la méthode de Kaplan-Meier.
Résultats : 6 patients (31,5%) sont décédés de leur cancer au cours d'un suivi moyen de 81,4 mois. La taille tumorale était de 9 ± 4.5 cm. Les tumeurs étaient Führman I/II dans 4 cas, Führman III / IV dans 15 cas, T1 /T2 dans 14 cas et T3 / T4 dans 5 cas. L'expression de CD44H était forte (>= 20%) dans 9 cas (47,3%). Les facteurs pronostiques identifiés dans cette étude étaient : la stade (p =0,01), le grade (p =0,04), l'extension veineuse (p=0,001) et la surexpression de la molécule CD44H (p =0,003).
Conclusion : Les facteurs pronostiques des cancers du rein de moins de 40 ans ne semblent pas différents de la forme du sujet plus âgé. Les facteurs pronostiques identifiés dans cette étude doivent être validés par des travaux multicentriques permettant d'analyser des effectifs de plus grande taille.

Objective: To study the prognostic value of tumour diameter, TNM stage, Führman's nuclear grade and CD44 adhesion molecule expression in renal cell carcinoma (RCC) before the age of 40 years.

Material and Methods: Nineteen patients under the age of 40 (12 males and 7 females; mean age 30.8 years), undergoing total nephrectomy for RCC were included in this study. Tumour diameter, TNM 1997 stage, and Führman's nuclear grade were defined for each tumour. Standard CD44 adhesion molecule (CD44H) expression was evaluated semiquantitatively by immunohistochemistry on each tumour. The prognostic value of the various variables was determined by Mann-Whitney and Chi-square tests and survival analysis was performed by the Kaplan-Meier method.

Results: Six patients (31.5%) died from their cancer with a mean follow-up of 81.4 months. Mean tumour diameter was 9 ± 4.5 cm. Tumours were Führman I/II in 4 cases, Führman III/IV in 15 cases, T1/T2 in 14 cases and T3/T4 in 5 cases. CD44H expression was high („ 20%) in 9 cases (47.3%). The prognostic factors identified in this study were: tumour stage (p=0.01), grade (p=0.04), venous extension (p=0.001) and CD44H overexpression (p=0.003).

Conclusion: Prognostic factors of renal cancer in patients under the age of 40 years do not appear to be different from those of older patients. The prognostic factors identified in this study must be validated by multicentre studies based on larger populations.

Mots clés:
Carcinome / cellules rénales / prognostic / Survie / âge.
Mots-clés:
Carcinoma / renal cell; prognosis; survival / age.
Le kyste épidermoide du testicule : limites de la chirurgie conservatrice. A propos de 16 patients
Epidermoid cyst of the testis: limits of conservative surgery. Report of a series of 16 patients.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 635-640

But : Définir les critères cliniques et paracliniques permettant la chirurgie partielle dans le traitement des kystes épidermoides du testicule.
Matériels et Méthodes : 16 patients porteurs d'un kyste épidermoide du testicule ont été pris en charge dans notre service. Chaque patient a bénéficié d'un examen clinique, d'un dosage des marqueurs tumoraux, d'une imagerie (16 échographies et 2 IRM scrotales). Tous les patients ont été opérés par voie inguinale avec clampage premier du cordon. Aucun patient n'a été perdu de vue.
Résultats : 3 patients ont subi une tumorectomie sous couvert d'une analyse histologique extemporanée confirmant le diagnostic de kyste épidermoide. Aucune évolution n'a été notée avec un recul moyen de 57 mois (3 à 108 mois).
Conclusions : La chirurgie partielle du kyste épidermoide est possible selon des critères précis : image échographique (ou IRM ) typique, taille inférieure à 2 centimètres, dosages des marqueurs tumoraux normaux, examen histologique extemporané confirmatif.

Objective: To define the clinical criteria and complementary investigation results allowing conservative surgery for epidermoid cysts of the testis.
Materials and Methods: 16 patients with epidermoid cyst were managed in our department. Assessment of each patient included clinical examination, tumour marker assay and imaging (scrotal ultrasound in 16 cases and MRI in 2 cases). All patients were operated via an inguinal incision with primary clamping of the cord. No patient was lost to follow-up.
Results: Tumourectomy was performed in 3 patients after frozen section histological examination confirmed the diagnosis of epidermoid cyst. No disease progression was observed with a mean follow-up of 57 months (range: 3 to 108 months).
Conclusions: Conservative surgery for epidermoid cyst is possible on the basis of precise criteria: typical ultrasound (or MRI) image, size less than 2 centimetres, normal tumour marker assays, frozen section histological examination confirming the diagnosis.

Mots clés:
Kyste épidermoide / testicule / chirurgie conservatrice.
Mots-clés:
Epidermoid cyst / Testis / conservative surgery.
Localisation des marges d'exérèse positives après prostatectomie radicale par voie rétropubienne, périnéale et laparoscopique
Sites of positive surgical margins after retropubic, perineal and laparoscopic radical prostatectomy.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 628-634

But de l'étude : Etudier la localisation des marges d'exérèse positives après prostatectomie radicale en fonction de la voie d'abord utilisée rétropubienne, périnéale et laparoscopique.
Matériel et Méthodes : De 1988 à 2001, 538 prostatectomies radicales ont été effectuées, 184 par voie rétropubienne, 119 par voie périnéale et 235 par voie laparoscopique. Tous les patients ont eu un examen clinique, un dosage du taux de PSA (Hybritech, Nl Résultats : Respectivement pour les voies rétropubienne, périnéale et laparoscopique, le taux de marges d'exérèse positives était de 32%, 18,5% et 26,4%. Le site le plus fréquent de marges d'exérèse positive est l'apex pour les voies rétropubienne (41,1%) et périnéale (41,6%) et la partie postérolatérale de la prostate pour la voie laparoscopique (41,9%). Dans les tumeurs pT2, il s'agit de l'apex pour la voie rétropubienne (50%), de la base prostatique (col vésical) pour la voie périnéale (41,6%) et de l'apex et de la partie postérolatérale pour la voie laparoscopique (44,4% et 41,6%).
Conclusion : A chacune des trois voies d'abord de la prostatectomie radicale, correspond un site préférentiel de marges d'exérèse positives, l'apex pour la voie rétropubienne, la base (col vésical) pour la voie périnéale et la partie postérolatérale de la prostate pour la voie laparoscopique.

Objective : To study the sites of positive surgical margins after radical prostatectomy according to the technique used: retropubic, perineal or laparoscopic.
Material and Methods: 538 radical prostatectomies were performed between 1988 and 2001: 184 via a retropubic approach, 119 via a perineal approach and 235 by laparoscopy. Clinical examination, PSA assay (Hybritech, Normal Results : The positive surgical margins rate was 32%, 18.5% and 26.4% for the retropubic, perineal and laparoscopic techniques, respectively. The most frequent site of positive surgical margins was the apex for retropubic (41.1%) and perineal (41.6%) prostatectomy and the posterolateral part of the prostate for laparoscopic prostatectomy (41.9%). The most frequent site of positive surgical margins in pT2 tumours was the apex for the retropubic approach (50%), the base of the prostate (bladder neck) for the perineal approach (41.6%) and the apex and posterolateral part of the prostate for the laparoscopic approach (44.4% and 41.6%).
Conclusion : Each radical prostatectomy technique corresponds to a preferential site of positive surgical margins: the apex for the retropubic approach, the bladder neck for the perineal approach and the posterolateral part of the prostate for the laparoscopic approach.

Mots clés:
cancer de prostate / prostatectomie radical / marges d'exérèse positives.
Mots-clés:
Prostate cancer / radical prostatectomy / positive surgical margins.
Prise en charge actuelle des traumatismes graves du rein
Current management of severe renal trauma.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 579-586

But : Analyser l'évolution de la prise en charge des traumatismes graves du rein (stade 3 et 4 de la classification de ) sur une période de 11 ans.
Patients et Méthodes : De décembre 1989 à juin 2001, 21 patients ont eut un traumatisme rénal grave. Jusqu'en 1995, tous les patients ont été opérés en urgence ou au 7ème jour (n=12).
Après 1995, les patients ont été opérés (n=3) ou surveillés (n=6). Nous avons étudié rétrospectivement l'âge , le sexe, la nature du traumatisme (ouvert, fermé), les lésions associées, le bilan radiologique réalisé, le traitement et les complications.
Résultats : 20 hommes, 1 femme d'âge moyen de 30,3 ans ont été pris en charge pour 17 stades 3 et 4 stades 4(20 traumatismes fermés,1 ouvert). Le bilan radiologique a comporté une échographie(13 cas), une tomodensitométrie (TDM) abdominopelvienne (19 cas) et une UIV(4 cas). Treize patients étaient polytraumatisés avec des lésions viscérales associées (8 cas), osseuses(7 cas), mixtes(3 cas). Six patients ont été surveillés. Quinze patients ont été opérés : 6 en urgence(4 néphrectomies totales) , 9 au 7ème jour en moyenne(traitement conservateur). 5 patients ont présenté des complications à long terme( 4 atrophies rénales, 1 faux kyste urohématique). Le suivi médian a été de 13,5 mois.
Conclusion : L'attitude actuelle pour les stades 3 tend vers la surveillance et l'abstention chirurgicale( patients bien sélectionnés, stables hémodynamiquement) . Pour les stades 4 , la réparation vasculaire avant la 5ème heure est préconisée . Les thromboses artérielles vues tardivement sont surveillées.

Objective: To analyse the progress in the management of severe renal trauma (Chatelain stage 3 and 4) over a period of 11 years.

Patients and Methods: From December 1989 to June 2001, 21 patients were treated for severe renal trauma. Up until 1995, all patients were operated urgently or on the 7th day (n=12). After 1995, patients were operated (n=3) or managed nonoperatively (n=6). We retrospectively studied the age, gender, type of trauma (open, closed), associated lesions, radiological assessment performed, treatment and complications.

Results: 20 males and 1 female with a mean age of 30.3 years were managed for severe renal trauma (17 stage 3 and 4 stage 4; 20 cases of closed trauma, 1 case of open trauma). The radiological assessment comprised ultrasound (13 cases), abdominopelvic CT (19 cases) and IVU (4 cases). Thirteen patients presented with multiple injuries with associated visceral (8 cases), bone (7 cases), or mixed (3 cases) lesions. Six patients were managed nonoperatively and 15 patients were operated: 6 urgently (4 total nephrectomies), 9 on the average of the 7th day (conservative treatment). Five patients developed long-term complications (4 cases of renal atrophy, 1 urohaematic pseudocyst). The median follow-up was 13.5 months.

Conclusion: The current approach to stage 3 renal trauma tends to be surveillance and nonsurgical management (carefully selected, haemodynamically stable patients). Vascular repair before the 5th hour is recommended for stage 4 trauma. Cases of delayed diagnosis of arterial thromboses are monitored.

Mots clés:
Rein / traumatisme grave / Diagnostic / traitement.
Mots-clés:
Kidney / severe trauma / Diagnosis / Treatment.
Suites opératoires après néphrectomie par voie incisionnelle pour don d'organe
Postoperative course after open nephrectomy for organ donation.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 587-591

But de l'étude : Evaluer la qualité des suites post opératoires après néphrectomie pour don d'organe par voie chirurgicale classique.
Patients et Méthode : Au cours des 29 derniers mois, 29 néphrectomies en vue d'un don d'organe ont été réalisées dans notre groupe. Treize donneurs étaient non résidents. Il s'agit de 20 greffes au sein de la fratrie, de deux néphrectomies pour transplantations d'enfants à parents et de sept dons de parents à enfants. L'âge moyen des donneurs est de 42 ans (21 à 53). Dix couples étaient HLA identiques, 18 semi-identiques et un n'avait qu'une seule identité A en commun. La créatinine plasmatique moyenne à l'entrée était à 81 ± 23 µmol/l.
Résultats : Vingt six reins gauches et 3 reins droits ont été prélevés, ces deux derniers par voie antérieure sous-costale droite. Parmi les 23 lombotomies gauches, la 11ème côte a été conservée dans 21 cas dans le but de diminuer la douleur post opératoire. La durée moyenne opératoire pour les patients opérés par lombotomie est de 90 ± 11 minutes. La durée moyenne de séjour post opératoire (DMS) est de 4,56 jours (3 à 8 jours). La consommation moyenne de morphine au cours de l'hospitalisation est de 40 mg par patient (0 à 105 mg).Une seule complication est à déplorer sous la forme d'un pneumothorax ayant nécessité un drainage post opératoire pendant 48 heures sans séquelles ultérieures. Aucun donneur n'a été transfusé ni en per ni en post opératoire. Aucune séquelle pariétale n'est à déplorer. La créatinine plasmatique de sortie était en moyenne à 113 ± 23 µmol/l.
Conclusion : Ces résultats en terme de consommation d'antalgiques, de complications, comme de durée moyenne de séjour post opératoire nous paraissent pouvoir être favorablement comparés à ceux obtenus dans d'autres groupes et particulièrement lorsque le prélèvement est réalisé par voie laparoscopique (DMS 4,5 contre 3).

Objective: to evaluate the quality of the postoperative course after conventional organ donation nephrectomy.
Patients and Methods: Over the last 29 months, 29 organ donation nephrectomies were performed in our hospital. Thirteen donors were non-residents. This series consisted of twenty organ donations between siblings, two organ donations from children to parents and seven organ donations from parents to children. The mean age of the donors was 42 years (range: 21 to 53). Ten pairs were HLA identical, 18 were semi-identical and one pair had only one A identity in common. The mean plasma creatinine on admission was 81 ± 23 µmol/l.
Results: Twenty three left kidneys and 3 right kidneys were harvested, with the last two right kidneys removed via a right anterior subcostal incision. Among the 23 left lumbotomies, the 11th rib was preserved in 21 cases in order to decrease postoperative pain. The mean operating time for patients operated by lumbotomy was 90 ± 11 minutes. The mean postoperative stay (MPS) was 4.56 days (range: 3 to 8 days). The mean morphine consumption during hospitalisation was 40 mg per patient (range: 0 to 105 mg). Only one complication was observed: pneumothorax requiring postoperative drainage for 48 hours with no subsequent sequelae. No donor was transfused intraoperatively or postoperatively and no wound sequelae were observed. The mean plasma creatinine on discharge was 113 ± 23 µmol/l.
Conclusion: These results in terms of analgesic consumption, complications, and mean postoperative stay appear to compare favourably with those obtained by other teams, particularly when organ harvesting is performed laparoscopically (MPS: 4.5 days vs 3 days).

Mots clés:
Transplantation rénale / néphrectomie pour don d'organe / donneurs vivants.
Mots-clés:
renal transplantation / organ donation nephrectomy / living donors.
Suivi de la tolérance de la BCG thérapie endovésicale en France : analyse quantitative des évènements indésirables graves notifiés sur cinq ans
Surveillance of the safety of intravesical BCG therapy in France: quantitative analysis of serious adverse events notified over a period of five years.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 604-608

But : La BCG thérapie endovésicale reste le traitement prophylactique de première intention des récidives de tumeurs superficielles de la vessie. La tolérance de ce médicament nécessite toutefois une surveillance étroite et rigoureuse du fait de complications rares, mais parfois graves, rapportées au décours du traitement.
Matériel et Méthodes :Une analyse quantitative des événements indésirables graves (EIG) notifiés en France depuis le début de la distribution du BCG à usage endovésical (souche Connaught) et sur une période de cinq ans (septembre 1996 - septembre 2001).
Résultats : Au cours de cette période, 158 EIG ont été rapportés spontanément au Département Central de Pharmacovigilance d'Aventis Pasteur. Parmi ces 158 EIG, 17 sont locaux, 20 sont régionaux et 121 sont systémiques. Parmi les 121 EIG systémiques, 64% ont une origine infectieuse à BCG suspectée, 24% ont une origine dysimmunitaire et pour 12% d'entre eux, l'origine reste inconnue. L'estimation du taux d'EIG notifiés au cours de cette période de 5 ans est de 0,37 EIG pour 100 patients traités. Une tendance à la diminution des EIG rapportés depuis deux ans est observée. On note que cette tendance est concomitante à la campagne d'information sur ce médicament.
Conclusion : L'effort poursuivi de notification des événements indésirables du BCG-IT par les médecins utilisateurs et le respect strict des précautions d'emploi devraient permettre de soutenir l'amélioration du profil de tolérance de ce médicament.

Intravesical BCG therapy remains the first-line prophylactic treatment for recurrent superficial bladder tumours. However, the safety of this drug requires close and rigorous surveillance due to rare, but sometimes serious complications reported after treatment. A quantitative analysis of serious adverse events (SAE) notified in France since marketing of BCG for intravesical immunotherapy (Connaught strain) and over a five-year period (September 1996 - September 2001) revealed the following results:
During this period, 158 SAEs were spontaneously reported to the Aventis Pasteur Central Pharmacovigilance Department. Of these 158 SAEs, 17 were local, 20 were regional and 121 were systemic. 64% of the 121 systemic SAEs were attributed to suspected BCG infection, 24% consisted of immune disorders and 12% were of unknown origin. Estimation of the SAE notification rate over this 5-year period was 0.37 SAE per 100 treated patients. A tendency towards a lower SAE notification rate has been observed over the last two years. This tendency is concomitant with an information campaign on this drug. A continuing effort by prescribers to report adverse events of BCG-IT and strict compliance with precautions should continue to improve the safety profile of this drug.

Mots clés:
BCG / Immunothérapie / Cancer de vessie / sécurité.
Mots-clés:
BCG / Immunotherapy / Bladder cancer / safety.
Traitement in situ des calculs de l'uretère par LEC-EDAP-LT02. A propos de 1690 calculs
In situ treatment of a series of 1.690 ureteric stones by EDAP-LT02 extracorporeal shock-wave lithotripsy.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 597-603

But : Efficacité de la lithotritie sur les calculs de l'uretère traités in situ par EDAP-LT02.
Matériel et Méthode: entre janvier 1992 et mars 2001, 1690 calculs de l'uretère ont été traités in situ par LEC chez 1480 patients porteurs de 1 à 4 calculs.
Cette étude comporte une comparaison entre 2 séries: la série 98 réalisée entre janvier 92 et janvier 98 , portant sur 1013 calculs, chez 859 patients,et la série 2001 réalisée entre février 98 et mars 2001, portant sur 677 calculs chez 621 patients. Cette dernière série a bénéficié d'une modification de l'appareillage au niveau de l'échographie ce qui a amélioré le taux de repérage mixte qui est passé de 36% à 58%. Le calcul était au niveau lombaire dans 48,5%, iliaque dans 7,5% et pelvien dans 44% des cas. La taille des calculs était de 5 à 25mm. Le traitement a consisté en 1 à 4 séances. Toutes ces séances ont été réalisées sans hospitalisation et sans anesthésie.
Résultats: Les résultats ont été meilleurs lors du repérage mixte (pParmi les patients traités : 0,43% ont eu une pyelonéphrite aiguë et 6,1% ont eu des coliques néphrétiques. L'UIV réalisée trois mois après LEC chez les patients ayant subi plusieurs séances n'a pas montré de lésions urétèrales.
Conclusion: La LEC par EDAP-LT02 est un traitement ambulatoire non invasif, et il est le traitement de choix des calculs de l'uretère. Il est plus efficace si le repérage est mixte. La multiplication des séances améliore les résultats sans effet secondaire.

Objective : Efficiency of lithotripsy on ureteral stones treated in situ by EDAP-LT02.
Material and Method: Between January 1992 and March 2001, 1,690 ureteric stones were treated in situ by extracorporeal shock-wave lithotripsy (ESWL) in 1,480 patients with 1 to 4 stones. This study compared two series: series 1998, comprising 1,013 stones in 859 patients treated between January 1992 and January 1998, and series 2001, comprising 677 stones in 621 patients treated between February 1998 and March 2001. This second series benefited from improvement of the equipment especially the ultrasound apparatus, which improved the mixed detection rate from 36% to 58%.
The stone was situated in the lumbar ureter in 48.5% of cases, the iliac ureter in 7.5% of cases and the pelvic ureter in 44% of cases. Stone diameter ranged from 5 mm to 25 mm. Treatment consisted of 1 to 4 sessions. All sessions were performed on an outpatient basis without anaesthesia.
Results: The results were better with mixed detection (pComplications: 0.43% of treated patients developed acute pyelonephritis and 6.1% experienced renal colic. IVU, performed three months after ESWL in patients treated by several sessions, did not reveal any ureteric lesions.
Conclusion: ESWL by EDAP-LT02 is a noninvasive outpatient procedure and constitutes the treatment of choice for ureteric stones. It is more effective in combination with mixed detection. The results are improved by several treatment sessions without any adverse effects.

Mots clés:
Uretère / Calcul / Lithotritie / repérage.
Mots-clés:
Ureteric stones / Lithotripsy / mixed detection.
Conséquences de l'obstruction infravésicale sur le métabolisme énergétique des cellules musculaires du détrusor
Consequences of intravesical obstruction on detrusor muscle cell energy metabolism.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2002, 12, 569-574

L'altération de la fonction de vidange de la vessie rencontrée durant l'histoire naturelle de l'hypertrophie bénigne de la prostate pourrait être en rapport avec une perturbation biologique et plus précisément une perturbation des apports énergétiques.
La vessie, dans des conditions d'obstruction, n'est plus capable de se contracter efficacement du fait de son impossibilité à produire une quantité suffisante d'énergie. Le dysfonctionnement énergétique est engendré par l'orientation anaérobie du métabolisme glucidique.
L'élément clé de cette perturbation est la mitochondrie. Des études morphologiques ont conclu en une dégénérescence de cet organite contrôlant le métabolisme énergétique. Cette altération intracellulaire est perceptible également par les modifications fonctionnelles rencontrées. Les perturbations des différents cycles producteurs d'énergie au niveau des mitochondries seraient à l'origine des perturbations fonctionnelles vésicales.
D'autres explorations sont nécessaires, notamment cliniques afin de corroborer ces constatations expérimentales. Une meilleure connaissance de la physiopathologie des conséquences fonctionnelles vésicales de l'HBP pourrait permettre l'ouverture vers d'autres classes thérapeutiques.

Alteration of the emptying function of the bladder observed during the natural history of benign prostatic hyperplasia may be related to a biochemical disorder, more specifically a disorder of energy metabolism.
Under conditions of obstruction, the bladder is no longer able to contract effectively as it is unable to produce a sufficient quantity of energy. This energy dysfunction is induced by anaerobic diversion of glucose metabolism.
The key element of this disturbance is the mitochondrion. Morphological studies have demonstrated degeneration of this organelle controlling energy metabolism. This intracellular alteration is also reflected by functional changes. Disturbances of the various mitochondrial energy producing cycles appear to be responsible for detrusor dysfunction.
Further investigations are necessary, especially clinical studies to corroborate these experimental findings. A better knowledge of the pathophysiology of vesical functional consequences of BPH would allow the use of new therapeutic categories of drugs.


Mots clés:
prostate / hypertrophie / Métabolisme / ATP / mitochondrie
Mots-clés:
prostate / hypertrophy / ATP / metabolism / mitochondrion