Base bibliographique

Sommaire :

LEC piézoélectrique des calculs de l'uretère. Influence de la topographie et des mensurations lithiasiques sur les modalités et performances thérapeutiques
Piezoelectric ESWL of ureteric stones. Influence of the site and dimensions of the stones on treatment modalities and performances.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 397-408

Objectif : Evaluer l'influence de la topographie et des mensurations des calculs de l'uretère sur les modalités et performances de la lithotritie extracorporelle (LEC) piézo-électrique in situ.Matériel et Méthodes : Une population de 385 patients présentant une lithiase radio-opaque unique de l'uretère a été analysée. Le grand axe de ces calculs, dont 211 (55%) étaient lombaires, 38 iliaques (10%) et 136 pelviens (35%), variait de 5 à 21 mm (m=8,2). Initialement, la cadence des ondes de choc était de 4/s, les calculs lombaires étant traités en décubitus dorsal sous diaz-analgésie et les pelviens en décubitus ventral sans sédation systématique. Le retentissement de la cadence des ondes (1 contre 4/s) sur le niveau de sédation et les performances thérapeutiques a été étudié sur 146 patients ayant une lithiase lombaire (n=92) ou pelvienne (n=54). Les résultats ont été évalués après une seule séance de LEC et analysés statistiquement par des tests de Student et de Fisher.Résultats : Le taux de succès complets a été globalement de 74%, les calculs iliaques se caractérisant par des performances significativement (p

Objective: To evaluate the influence of the site and dimensions of ureteric stones on the modalities and performances of in situ piezoelectric extracorporeal shockwave lithotripsy (ESWL).Material and Methods: A population of 385 patients with solitary radiopaque ureteric stones was analysed. The long axis of these stones (211 (55%) lumbar, 38 (10%) iliac and 136 (35%) pelvic stones) ranged from 5 to 21 mm (mean = 8.2 mm). The initial shock wave frequency was 4/s. Lumbar stones were treated in the dorsal supine position under diaz-analgesia and pelvic stones were treated in the ventral supine position without systematic sedation. The influence of wave frequency (1 versus 4/s) on the level of sedation and therapeutic performances was studied on 146 patients with lumbar (n=92) or pelvic stones (n=54). The results were evaluated after only one ESWL session and were analysed statistically by Student's test and Fisher test.Results: The overall complete success rate was 74%. Iliac stones were characterized by significantly (p 12 mm. For lumbar stones, a lower frequency allowed a very significant reduction (p 8 mm (27% of complete successes).Conclusion: In situ piezoelectric ESWL allows effective management of most ureteric stones with of long axis between 5 and 10 mm. In the context of outpatient treatment, however, this approach requires modulation of the shock wave frequency according to the site of the stone. Another therapeutic approach, particularly endoscopy, should be considered for very large stones.

Mots clés:
Lithiase urinaire / lithotritie extra-corporelle / Uretère
Mots-clés:
urinary stones / extracorporeal lithotripsy / ureter
Le T.V.T vu d'une autre rive
Transatlantic view of T.V.T.
2001
- Point de vue, interview
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 473-475

Le T.V.T. continue d'être présenté comme une intervention «minimally invasive». Ce n'est pas le cas dans toutes les mains à en juger par les séries rapportées au récent congrès de l'EAU à Bruxelles. De plus, les indications en sont encore mal cernées et les effets à long terme d'une bandelette synthétique, compressive, sous-uréthrale, restent incertains.

T.V.T. is still presented as a minimally invasive operation, but this is not the case in all hands according to the various series reported at the recent EAU congress in Brussels. The indications are also still poorly defined and the long-term effects of a synthetic, suburethral tension tape remain uncertain.

Mots clés:
T.V.T. / incontinence urinaire / IUE et chirurgie corrective
Mots-clés:
T.V.T. / Urinary incontinence / stress urinary incontinence and reconstructive surgery
Traitement de l'abcès du psoas : drainage percutané ou chirurgie ouverte
Our experience of the treatment of psoas abscess.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 418-423

But : L'abcès du psoas est actuellement une pathologie peu fréquente. La symptomatologie anodine par laquelle elle débute volontiers rend son diagnostic difficile. Nous comparons le traitement par drainage percutané avec la chirurgie.
Matériel et Méthodes : 5 patients immunodéprimés, ce qui semble un facteur important de son étiopathogénie. La tomodensitométrie semble être la meilleure méthode diagnostique.
Résultats : Trois sujets ont eu une chirurgie ouverte avec de graves complications à la différence des deux patients traités par drainage percutané sous contrôle tomodensitométrique. Le drainage est précédé par l'antibiothérapie.
Conclusion : Le drainage percutané de première intention nous semble être la meilleure approche actuelle, en gardant l'abord chirurgical en cas de volumineux abcès.

Objective: Psoas abscess is currently an uncommon disease and is often difficult to diagnose because of its minor initial symptoms. We compare treatment by percutaneous drainage and surgery.
Material and Methods: Five patients, all immunodepressed, which appears to be an important factor in the aetiology and pathogenesis of psoas abscess. Computed tomography appears to be the best diagnostic method.
Results: Three subjects underwent open surgery and developed serious complications in contrast with two patients treated by CT-guided percutaneous drainage, preceded by antibiotics.
Conclusion: First-line percutaneous drainage appears to be the best approach at the present time, reserving open surgery for very large abscesses.

Mots clés:
abcès / Psoas / Drainage
Mots-clés:
Abscess / Psoas / Drainage
Préservation du capital vasculaire et cardiaque chez l'insuffisant rénal chronique
Preservation of the vascular and cardiac capital in patients with chronic renal failure.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 361-369

La préservation du capital vasculaire et cardiaque est un objectif primordial de tous les instants chez l'insuffisant rénal chronique, y compris avant le stade terminal, période à laquelle l'urologue peut avoir à réaliser des gestes chirurgicaux sur l'appareil urinaire en cas d' uropathie. A ce stade, il faut sensibiliser les équipes médicales et paramédicales à la préservation du capital veineux des membres supérieurs et aux risques du cathéterisme sous-clavier. Lors de la création d'un abord vasculaire, la préservation de la fonction ventriculaire gauche doit faire préférer des anastomoses distales parfois au prix de la mise en place d'un greffon. Une collaboration étroite avec les radiologues est désormais indispensable dans la prise en charge des complications des abords vasculaires. La conduite à tenir vis à vis d'une fistule artério-veineuse après transplantation dépend de nombreux paramètres parfois contradictoires et devra être discutée cas par cas. L'importance de la "gestion" du capital vasculaire et cardiaque des patients justifie une prise en charge globale de l'insuffisance rénale chronique par des urologues parfaitement avertis des problèmes spécifiques de ces patients et formés pour intervenir tout au long de l'évolution de la maladie.

Preservation of the vascular and cardiac capital is an essential objective at all times in patients with chronic renal failure, even before end-stage renal failure, at which time the urologist may need to perform surgical procedures on the urinary tract in the presence of uropathy. Medical and paramedical teams must be aware of the importance of preservation of the capital venous of the upper extremity and the risks of subclavian catheterization at this stage. When creating a vascular access, distal anastomoses should be preferred, sometimes at the cost of grafting, in order to preserve left ventricular function. Close collaboration with radiologists is now essential to manage complications of vascular accesses. The management of arteriovenous fistula after transplantation depends on many sometimes contradictory parameters and should be determined case by case. The importance of "economic" management of the patient's vascular and cardiac capital justifies global management of chronic renal failure by urologists perfectly familiar with the specific problems of these patients and trained to intervene throughout the course of the disease.

Mots clés:
Insuffisance rénale chronique / accès vasculaires / hémodialyse
Mots-clés:
End-stage renal failure / Vascular access / Haemodialysis
Traitements par alpha-stimulants en urologie
Alpha-adrenergic treatments in urology.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 370-378

La neuro-pharmacologie est actuellement en pleine explosion du fait des découvertes régulières de nouveaux neuro-transmetteurs ou neuro-récepteurs. Des espoirs pourraient naître pour le traitement des troubles vésicosphinctériens en développant des molécules à potentiel d'action clinique sélectif pour le détrusor ou l'urèthre. Après un rappel neuro-anatomique et neuro-pharmacologique général du système nerveux sympathique, les indications actuelles des alpha-agonistes sont revues et discutées. Il s'agit des traitements du priapisme, de l'éjaculation rétrograde, de l'incontinence par insuffisance sphinctérienne. L'utilisation plus récente utilisant un mode d'action central est également rappelée (hyperactivité vésicale du blessé médullaire).Les auteurs revoient les indications actuelles en rappelant que même si leur usage est très spécifique, restreint et peu diffusé dans cette spécialité, le concept n'en est pas moins intéressant. A l'instar de molécules en phase d'essais cliniques pour des cibles périphériques ou centrales il paraît nécessaire de mieux comprendre le mode d'action de ces molécules sur le système adrénergique sympathique. Leurs effets secondaires restent le facteur limitant d'utilisation pour les cibles périphériques.

Neuropharmacology is a rapidly expanding field due to the regular discovery of new neurotransmitters or neuroreceptors. Hopes have now been raised for the treatment of vesicosphincteric disorders by developing molecules with a potential selective clinical action on the detrusor or the urethra. After a brief review of the neuroanatomy and general neuropharmacology of the sympathetic nervous system, the current indications for alpha agonists are reviewed and discussed. These indications include the treatment of priapism, retrograde ejaculation, and incontinence due to sphincter incompetence. The more recent use of agents with a central mechanism of action is also discussed (detrusor hyperactivity of spinal cord injury patients). The authors review the current indications and note that, although the use of these drugs is very specific and limited in the field of urology, it is nevertheless based on an interesting concept. Like molecules at the stage of clinical trials for peripheral or central targets, the mechanism of action of these molecules on the sympathetic adrenergic system needs to be more fully elucidated. Their adverse effects remain the limiting factor for use on peripheral targets.

Mots clés:
pharmacologie / système nerveux autonome / Incontinence / Troubles mictionnels / alpha-récepteurs
Mots-clés:
pharmacology / autonomous nervous system / Incontinence / voiding disorders / alpha-receptors
Le curage lombo-aortique laparoscopique dans les tumeurs germinales non séminomateuses (TGNS) du testicule aux stades précoces : Pourquoi? Comment?
Laparoscopic lumboaortic lymphadenectomy in early stage non-seminomatous germ cell tumours (NSGCT) of the testis: Why and how?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 379-387

Objectifs : La lymphadénectomie lombo-aortique laparoscopique est proposée afin de diminuer la morbidité des curages ganglionnaires préthérapeutiques pour TGNS du testicule. Deux approches sont présentées et comparées rétrospectivement: la voie transpéritonéale et la voie extrapéritonéale.Matériel et Méthodes : De 1991 à 1999, 57 patients avec une TGNS au stade I (50) à IIA (7) clinique ont eu une exploration laparoscopique préthérapeutique des lymphonoeuds para-aortiques : 32 dissections par voie transombilicale transpéritonéale et 25 par voie iliaque interne extrapéritonéale.Résultats : Seuls les 19 patients avec envahissement lymphonodale ont reçu une chimiothérapie. Toutes les complications sérieuses sont survenues dans le groupe transpéritonéal : 1 ascite chyleuse et 2 complications nerveuses transitoires, 2 anéjaculations définitives et 2 récidives extra-nodales parmi les 38 patients pN0.Conclusions : La laparoscopie surtout extrapéritonéale paraît un moyen sûr, efficace et adapté pour l'évaluation lymphonodale lombo-aortique préthérapeutique des TGNS du testicule aux stades précoces.

Objectives: Laparoscopic lumbo-aortic lymphadenectomy is proposed in order to decrease the morbidity of pretreatment lymph node dissections for early stage NSGCT of the testis. Two approaches are presented and compared retrospectively: the transperitoneal approach and the extraperitoneal approach.Material and Methods: From 1991 to 1999, 57 patients with clinical stage I (50) to IIA (7) NSGCT underwent pretreatment laparoscopic investigation of the para-aortic lymph nodes: 32 transumbilical transperitoneal dissections and 25 internal iliac extraperitoneal dissections were performed.Results: Only the 19 patients with lymph node invasion received chemotherapy. All serious complications occurred in the transperitoneal group: 1 case of chylous ascites and 2 cases of transient neurological complications, 2 cases of permanent ejaculation failure and 2 extranodal recurrences among the 38 pN0 patients.Conclusions: Laparoscopy, especially extraperitoneal, appears to be a safe, effective and appropriate modality for pretreatment lumbo-aortic lymph node evaluation in early stage NSGCT of the testis.

Mots clés:
Tumeurs germinales non séminomateuses / testicule / stade précoce.
Mots-clés:
Non seminomatous germ cell tumours / Testis / early stage.
Quels traitements urologiques sont possibles chez un hémophile?
What urological treatments are possible in hemophilic patients?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 388-396

But :Le traitement urologique des malades hémophiles est difficile. Le but de ce travail est de rapporter le traitement de 22 malades hémophiles afin de définir les facteurs pronostiques et les options thérapeutiques.Patients et Méthodes : 22 malades ont été traités, 8 avaient une hémophilie sévère : 5 A (facteur VIII 60%) a pu être atteint en pré opératoire et maintenu en post opératoire pendant 4 à 20 jours selon la procédure chirurgicale à l'aide d'injection de facteur VIII, de facteur IX ou par perfusion de desmopressine. Pour un patient hémophile A avec anticorps anti-facteur VIII transféré dans notre service pour un saignement incontrôlable après incision cervico prostatique, une embolisation artérielle sélective a été efficace, mais pour 2 patients avec une hémophilie acquise l'amélioration de la coagulation a été insuffisante avec des facteurs VIII humains ou porcins, du concentré de complexe prothrombique activé ou du facteur VII activé recombinant. En dépit du traitement chirurgical ou d'embolisation sélective ces deux patients sont décédés.Conclusion : le traitement urologique des patients hémophiles nécessite d'être réalisé dans des centres spécialisés. Pour les patients sans anticorps anti-facteur VIII les traitements urologiques classiques peuvent être réalisés, mais pour les patients avec des anticorps anti-facteur VIII les alternatives thérapeutiques : radiothérapie, agoniste de la LH-RH doivent être utilisés et les traitements chirurgicaux doivent être évités. En urgence une embolisation artérielle sélective avec du matériel non résorbable doit être préférée aux techniques classiques.

Objective : Urological procedures are hazardous for hemophilic patients. The aim of this work is to report the treatment of 22 hemophilic patients in order to define prognosis factors and treatment options.Material and Methods : 22 patients have been treated : 8 had severe hemophilia, 5 A (FVIII

Mots clés:
Hémophilie / Chirurgie / urologie / HIV / Lithiase
Mots-clés:
Haemophilia / surgery / Urology / HIV / Lithiasis
Analyse des calculs urinaires de l'adulte dans le Moyen Atlas marocain par spectrophotométrie infrarouge à transformée de Fourier
Stone composition in adult patients from the Medium Atlas of Morocco by Fourier Transform infrared spectroscopy.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 404-410

Buts : Déterminer la composition des calculs urinaires de l'adulte recueillis dans le moyen Atlas marocain.Méthodes : Une série de 183 calculs urinaires de l'adulte (123 hommes et 60 femmes) ont été collectés dans le moyen Atlas marocain après intervention urologique (n=168) ou expulsion spontanée (n=15) et analysés séquentiellement du noyau à la surface par spectrophotométrie infrarouge à transformée de Fourier.Résultats : Nous avons observé une prédominance de la lithiase rénale qui représentait 70,5% de l'ensemble des calculs. La lithiase de l'homme était deux fois plus fréquente que celle de la femme (H/F : 2,10). L'analyse de la composition cristalline a montré que l'oxalate de calcium monohydraté (whewellite) était majoritaire dans 51,4% des calculs et dans 49,7% des noyaux, l'acide urique dans 18% des calculs et 19,7% des noyaux, la carbapatite dans 12,6% des calculs et des noyaux et la weddellite dans seulement 7,1% des calculs et 6,4% des noyaux.Au total, la whewellite était présente dans 77,6% des cas et la weddellite dans 25,1%, la carbapatite dans 68,3% et le phosphate amorphe de calcium carbonaté dans 23,5%, la struvite dans 15,3%, enfin l'acide urique dans 20,8% et l'urate d'ammonium dans 14,2% des calculs. La struvite était plus fréquente chez la femme et l'acide urique plus fréquent chez l'homme, particulièrement après 60 ans.Conclusion : Comme dans la plupart des pays, l'oxalate de calcium est le composant principal de la majorité des calculs (58,5%). Cependant, les calculs majoritaires en acide urique (18%) sont plus fréquents que dans les séries occidentales, suggérant l'influence d'habitudes nutritionnelles particulières. De même, la fréquence relativement élevée des calculs majoritaires en struvite (8%) témoigne d'un dépistage et d'une prise en charge encore insuffisants des infections urinaires chroniques potentiellement lithogènes.

Objective : To determine the stone composition in adult patients from the medium Atlas of Morocco.Material and Methods : A series of 183 calculi from adult patients (males : 123, females : 60) collected in medium Atlas of Morocco was analysed by Fourier Transform infrared spectroscopy. The stones were surgically removed (n=168) or spontaneously passed (n=15).Results : Kidney stones are encountered in 70.5% of calculi. The stones were twice frequent in males than in females (M/F=2.10). Whewellite was the main component in 51.4% of the stones and 49.7% of the stone core, weddellite in only 7.1% of stones and 6.4% of the nuclei. Uric acid was predominant in 18% of stones and also 19.7% of nuclei, and carbapatite in 12.6% of stones and nuclei. All in all , whewellite was present in 77.6 % of calculi and weddellite in 25.1%, carbapatite in 68.3% and PACC in 23.5%, struvite in 15.3%, uric acid in 20.8% and ammonium hydrogen urate in 14.2% of cases. Struvite stones were more frequent in females and uric acid calculi in males, in particular in patients aged more than 60 years old.Conclusion : As observed in most countries, calcium oxalate was the most frequent major component of the stones (58,5%). Uric acid stones were more frequent (18%) than reported in Western countries, thus suggesting that particular dietary habits are involved in stone formation. The relatively high occurrence of struvite stones (8%) could be a marker of an insufficient early detection and treatment of chronic urinary tract infection.

Mots clés:
Calculs urinaires / adultes / Maroc / spectrophotométrie infrarouge / Épidémiologie
Mots-clés:
Urinari calculi / adults / Morocco / infrared spectroscopy / epidemiology
Remplacement urétéral par iléoplastie isopéristaltique non modelée
Ureteral replacement by non-modelled isoperistaltic ileoplasty.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 411-417

Etudier à partir d'une série rétrospective de 18 patients, la morbidité et l'efficacité de l'urétéro-iléoplastie à long terme.Matériels et Méthodes : 12 hommes et 6 femmes avec un âge moyen de 50 ans ont eu une urétéro-iléoplastie. Le remplacement a été unilatéral chez 15 patients et bilatéral chez 3 patients. Au total 21 unités réno-urétérales ont été réparées par cette technique. Dans 16 unités réno-urétérales le remplacement a concerné l'uretère ilio-pelvien, dans un cas l'uretère lombo-iliaque et dans 4 cas tout l'uretère a été remplacé. Les lésions urétérales les plus fréquentes étaient les sténoses secondaires à une urétéroscopie ou à une urétérolithotomie (40 %). Tous les patients avaient une fonction rénale normale sauf une patiente dont la créatininémie était à 224µmol/l.Résultats : Avec un recul moyen de 25 mois (3 et 64 mois) toutes les urétéro-iléoplasties étaient perméables sans morbidité majeure. Seule la patiente qui avait une insuffisance rénale préopératoire a développé une acidose hyperchloremique et aggravé sa fonction rénale.Conclusion : En l'absence d'insuffisance rénale, l'urétéroiléoplastie est une intervention peu morbide qui permet de bons résultats à moyen terme.

Objectives: To study the long-term morbidity and efficacy of ureteroileoplasty in a retrospective series of 18 patients.Materials and methods: 12 men and 6 women with a mean age of 50 years underwent ureteroileoplasty with unilateral replacement in 15 patients and bilateral replacement in 3 patients. A total of 21 units renoureteral units were repaired by this technique. The pelvic ureter was replaced in 16 renoureteral units, the lumbar ureter was replaced in 1 case and the entire ureter was replaced in 4 cases. The commonest ureteral lesions were strictures secondary to ureteroscopy or ureterolithotomy (40%). All patients had normal renal function, except for one patient with serum creatinine of 224 µmol/l.Results: With a mean follow-up of 25 months (range: 3 to 64 months) all ureteroileoplasties were patent with no major morbidity. Only the patient with preoperative renal failure developed hyperchloraemic acidosis with deterioration of her renal function.Conclusion: In the absence of renal failure, ureteroileoplasty is an operation with low morbidity achieving good medium-term results.

Mots clés:
Uretère / sténose / plastie / iléon / remplacement
Mots-clés:
ureter / Stricture / Ileoplasty / ileum / replacement
Kyste hydatique rétrovésical et rétropéritonéal extrarénal : étude descriptive sur 9 cas
Retrovesical and retroperitoneal extrarenal hydatid cyst: descriptive study of 9 cases.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 424-431

But : Déterminer les particularités cliniques, radiologiques et chirurgicales des localisations rétrovésicales et rétropéritonéales du kyste hydatique et d'en discuter les processus étio-pathogéniques.Matériel et Méthodes : Neuf cas de kyste hydatique opérés au service d'urologie de l'hôpital Charles Nicolle de Tunis entre 1982 et 1998 ont fait partie de l'étude. Cinq correspondaient à des localisations rétropéritonéales et 4 à des localisations rétrovésicales.Résultats : Les localisations rétrovésicales et rétropéritonéales représentent environ 10% des interventions pour kyste hydatique dans notre service. L'âge moyen de nos patients était de 49,8 ans. La symptomatologie clinique était dominée dans le cas de kyste hydatique rétrovésical (4 cas) par des troubles mictionnels et dans le cas de kyste hydatique rétropéritonéal (5 cas) par l'apparition d'une masse abdominale ou lombaire associée ou non à des douleurs abdominales. Le diagnostic positif s'est basé sur l'échographie abdomino-pelvienne complétée chez 3 malades par la tomodensitométrie. Tous les patients ont eu une kysto-périkystectomie. L'évolution a été favorable, aucune récidive n'a été observée.Conclusion : Les localisations rétrovésicales et rétropéritonéales de la larve hydatique sont rares mais non exceptionnelles dans un pays de forte endémicité comme la Tunisie. La confirmation du diagnostic se base sur les explorations radiologiques. L'implantation de la larve hydatique serait essentiellement hématogène. Cependant, la greffe secondaire dans le cul-de-sac de Douglas de protoscolex provenant de la fissuration d'un kyste intrapéritonéal serait aussi à l'origine de certaines localisations rétrovésicales.

Objective: To determine the clinical, radiological and surgical features of retrovesical, retroperitoneal hydatid cyst and to discuss the aetiology and pathogenesis.Material and Methods: Nine cases of hydatid cyst operated in the urology department of Charles Nicolle hospital in Tunis between 1982 and 1998 were reviewed: five retroperitoneal sites and 4 retrovesical sites.Results: Retrovesical and retroperitoneal sites represent about 10% of all operations for hydatid cyst in our department. The mean age of our patients was 49.8 years. The clinical presentation was dominated by voiding disorders in the cases of retrovesical hydatid cyst (4 cases) and the appearance of a lumbar or abdominal mass with or without associated abdominal pain in the cases of retroperitoneal hydatid cyst (5 cases). The positive diagnosis was based on abdominopelvic ultrasonography, completed by computed tomography in 3 patients. All patients were treated by wide cyst resection with a favourable course and no recurrence.Conclusion: Retrovesical and retroperitoneal hydatid cysts are rare, but not exceptional in a country with a high endemic rate, such as Tunisia. The diagnosis can be confirmed by radiological investigations. Implantation of the hydatid larva is essentially haematogenous. However, secondary implantation in the pouch of Douglas of protoscolex derived from rupture of an intraperitoneal cyst can also be responsible for some retrovesical sites.

Mots clés:
hydatidose / parasitose / lombaire / Pelvienne / Vessie
Mots-clés:
Hydatidosis / parasitosis / lombar / pelvis / bladder
Analyse modélisée de l¹effet de la réduction d¹une cystocèle par un pack vaginal sur la miction des femmes ayant une cystocèle de grade IV
Modelized analysis of the effect of reduction of a cystocele by vaginal pack on voiding of women with grade IV cystocele.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 432-437

Buts : Evaluer l'effet de la réduction d'une cystocèle par un pack vaginal sur la miction des femmes ayant une cystocèle de grade IV.Méthodes : 21 patientes ont réalisé 2 instantanés mictionnels successifs, le premier après mise en place d'un pack vaginal réduisant la cystocèle, le second après retrait du pack. La méthode VBN a été appliquée pour l'analyse des débitmétries, permettant d'évaluer pour chaque débitmétrie deux paramètres caractéristiques l'un de l'urètre et l'autre du détrusor.Résultats : Seules 14 patientes ont pu réaliser 2 débitmétries d'un seul jet et de volume supérieur à 100 ml. Le pack améliore le paramètre urétral chez 10 patientes, est sans effet chez les 4 autres; il ne modifie pas la fonction du detrusor. On retrouve l'amélioration du paramètre urétral chez les patientes dont l'obstruction est levée selon le critère urodynamique.Conclusions : L'analyse modélisée des épreuves pression-débit avec, puis sans pack vaginal, renforce les conclusions des tests urodynamiques sur le statut pré-opératoire des patientes ayant une cystocèle de haut grade en précisant celles pour lesquelles la cystocèle retentit sur la vidange vésicale.

Objectives: To evaluate the effect of reduction of a cystocele by vaginal pack on the voiding of women with grade IV cystocele.Methods: Two successive pressure-flow analyses were performed in a series of 21 patients: the first after insertion of a vaginal pack to reduce the cystocele, and the second after removal of the pack. The VBN method was applied to analyse uroflowmetries, allowing evaluation of two parameters for each uroflowmetry: one reflecting the urethra and the other reflecting the detrusor.Results: Only 14 patients were able to perform the 2 uroflowmetries in a single stream with a volume greater than 100 ml. The vaginal pack improved the urethral parameter in 10 patients, but had no effect in the other 4 patients; it did not alter detrusor function. The urethral parameter was improved in patients whose obstruction was relieved according to the urodynamic criterion.Conclusions: Modelized analysis of pressure-flow analyses with and without a vaginal pack supports the conclusions of urodynamic tests concerning the preoperative status of patients with high grade cystocele by identifying those patients in whom the cystocele affects bladder emptying.

Mots clés:
Urodynamique / miction / cystocèle / pack vaginal / modélisation
Mots-clés:
Urodynamic / micturition / cystocele / vaginal pack / modelling
La fécondation assistée immédiate (FAI) présente-t-elle des avantages par rapport à la fécondation différée (FAD)?
Does immediate assisted fertilization (IAF) present any advantages over deferred assisted fertilization (DAF)?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 438-443

Buts : Mettre en évidence une différence entre les deux procédures de fécondation assistée utilisées. Existent-ils des paramètres ou critères préopératoires permettant de donner la préférence à l'une ou l'autre des techniques? Création d'un protocole pour faciliter la décision des patients dans la mesure ou les résultats d´une FAI sont meilleurs que ceux d'une FAD. Matériel et Méthode : Depuis décembre 1995, nous avons réalisé 39 fécondations in vitro après prélèvement épididymaire ou testiculaire. Pour 19 patients à bilan hormonal et volume testiculaire normal ou après vasectomie, nous avons pratiqué la fécondation assistée différée (FAD). Pour 20 patients à bilan anormal, nous avons opté pour la fécondation assistée immédiate (FAI).Résultats : Les deux groupes FAI et FAD sont homogènes et ne présentent aucune différence en relation avec l'âge, l'étiologie de la stérilité, les facteurs de risques ou les paramètres hormonaux préopératoires. L'examen direct des prélèvements, la localisation du prélèvement et l'examen histologique ne mettent en évidence aucune différence significative entre les deux groupes. Une ICSI (Intracytoplasmatic Sperm Injection) fut réalisée pour 16 couples en FAI et pour 14 couples en FAD. Nous avons pu enregistrer 6 grossesses (37,5%) dans le groupe des FAI et 2 (14,3%) dans le groupe des FAD. Les deux groupes sont identiques quant au nombre d'ovocytes prélevés et d'embryons transférés.Conclusion : Il n'y a pas de différence significative entre la technique de fécondation immédiate et différée pour les facteurs prédictifs, pour l'histologie et la qualité de l'examen direct. Mais le taux de grossesses est supérieur pour les FAI. Ainsi nous pensons que cette méthode devrait être employée de prime abord.

Objectives: To demonstrate a difference between the two assisted fertilization procedures. Can either of these procedures be preferred on the basis of preoperative parameters or criteria? A protocol was created to facilitate the patient's decision, as the results of IAF are better that those of DAF.Methods: We have performed 39 in vitro fertilizations after testicular or epididymal sperm extraction since December 1995. We performed deferred assisted fertilization (DAF) in 19 patients with normal hormone assessment and normal testicular volume or after vasectomy and immediate assisted fertilization (IAF) for 20 patients with an abnormal assessment.Results: The two groups, IAF and DAF, were homogeneous and did not present any differences in terms of age, aetiology of sterility, risk factors or preoperative hormonal parameters. Direct examination of sperm samples, the site of sampling and histological examination did not demonstrate any significant difference between the two groups. ICSI (IntraCytoplasmic Sperm Injection) was performed for 16 couples by IAF and for 14 couples by DAF. We obtained 6 pregnancies (37.5%) in the IAF group and 2 pregnancies (14.3%) in the DAF group. The two groups were identical in terms of the number of oocytes taken and embryos transferred.Conclusion: No significant difference was observed between the immediate and deferred fertilization techniques in terms of predictive factors, histology and quality of the direct examination, but the pregnancy rate was higher for IAF. We therefore think that this method should be preferred as the first-line procedure.

Mots clés:
Troubles de la fertilité / MESA / TESE / fécondation in vitro
Mots-clés:
Disorder of fertility / MESA / TESE / in vitro fertilization.
Appendicite aiguë chez le transplanté rénal : intérêt de la voie laparoscopique
Value of laparoscopy in acute appendicitis in renal transplant recipients.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 444-445

Les douleurs en fosse iliaque droite chez le transplanté rénal peuvent donner lieu à des difficultés diagnostiques et thérapeutiques. Nous présentons deux cas d¹appendicite aiguë chez le transplanté rénal traitée par laparoscopie.

Value of laparoscopy in acute appendicitis in renal transplant recipients.

Mots clés:
laparoscopie / Transplantation rénale
Mots-clés:
Laparoscopy / renal transplantation
Les liposarcomes rétropéritonéaux. A propos de trois cas
Liposarcoma of the retroperitoneum : 3 case reports.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 446-448

Les auteurs rapportent trois cas de liposarcomes rétropéritonéaux ayant nécessité de multiples exérèses pour des récidives loco-régionales diagnostiquées grâce à la surveillance par scanner dans deux cas. Une patiente a eu une radiothérapie postopératoire. A l'aide d'une revue de la littérature, nous dégageons les différents aspects pathologiques et thérapeutiques.

We report three cases of retroperitoneal liposarcoma.Two patients required multiple surgical excisions for locoregional relapse diagnosed by surveillance based on CT-scan.One patient had radiotherapy.With the literature review we discuss the pathologic and therapeutic aspects of these lesions.

Mots clés:
Liposarcome / Rétropéritoine
Mots-clés:
Liposarcoma / retroperitoneum
Dégénérescence carcinomateuse des entérocystoplasties d¹agrandissement
Carcinomatous degeneration of augmentation enterocystoplasty.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 450-455

Les entérocystoplasties d'agrandissement sont de plus en plus souvent réalisées et leurs indications ne se limitent plus uniquement aux petites vessies tuberculeuses. Elles peuvent présenter des complications dont les plus graves sont néoplasiques comme nous le rapportons dans notre observation. Ces dégénérescences carcinomateuses sont peu fréquentes et surviennent habituellement plus de dix ans après la réalisation de l'entérocystoplastie. Il est nécessaire, chez les patients ayant eu ce type d'intervention, de pratiquer une cystoscopie annuelle de contrôle associée au moindre doute a des biopsies ciblées. Cet examen doit être débuté entre la 5ème et la 10ème année postopératoire.

Augmentation enterocystoplasties are performed increasingly frequently and their indications are no longer exclusively limited to small tuberculous bladders. One of the most serious complications of these procedures is malignant transformation, as reported in the present case. Carcinomatous degeneration is uncommon and usually occurs more than ten years after enterocystoplasty. Patients treated by this operation must be submitted to annual cystoscopy combined with guided biopsies at the slightest doubt. This surveillance should be started between the 5th and the 10th postoperative year.

Mots clés:
Entérocystoplastie / tumeur maligne / adénocarcinome
Mots-clés:
Enterocystoplasty / malignant tumour / adenocarcinoma
Prolapsus du néo-vagin après pelvectomie antérieure pour cancer de l'urèthre
Prolapse of the neovagina after anterior pelvic exenteration for cancer of the urethra.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 456-460

Nous rapportons l'observation d'une patiente ayant été opérée d'un cancer de l'urèthre par pelvectomie antérieure avec dérivation sigmoïdienne des urines et reconstruction vaginale par un segment colique. Les suites ont été marquées par un prolapsus du néo-vagin ayant nécessité une réintervention par voie basse. Les modalités de cette cure de prolapsus sont décrites. Sont ensuite discutées les différentes possibilités de dériver les urines et de reconstruire le vagin après une pelvectomie chez la femme.

The authors report the case of a patient undergoing anterior pelvic exenteration for cancer of the urethra with sigmoid colon urinary diversion and vaginal reconstruction using a colonic segment. The postoperative course was marked by prolapse of the neovagina requiring reoperation via a transvaginal approach. The modalities of this prolapse repair are described and the various possibilities for urinary diversion and vaginal reconstruction after pelvic exenteration in women are then discussed.

Mots clés:
Cancer / pelvectomie / reconstruction / vagin / prolapsus
Mots-clés:
Cancer / Pelvic exenteration / reconstruction / vagina / Prolapse
Dystrophie d'une vésicule séminale responsable de douleurs pelviennes unilatérales chroniques chez un homme de 20 ans
Dystrophy of a seminal vesicle responsible for unilateral pelvic pain in a 20 year old man
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 461-464

Les auteurs rapportent l'observation d'un patient ayant consulté pour des douleurs pelviennes unilatérales évoluant depuis plusieurs années, chez lequel l'examen clinique, comme les techniques d'imagerie, ne mettaient en évidence que l'existence d'une grosse vésicule séminale droite.La guérison définitive a été obtenue par l'exérèse chirurgicale. L'examen anatomopathologique conclut à l'existence d'une vésicule séminale dystrophique sans lésion tumorale ni infectieuse.L'hypothèse la plus probable est celle d'une pathologie obstructive du canal éjaculateur homolatéral qui n'a cependant jamais pu être prouvée de manière formelle.

The authors report on the case of a male patient referred for unilateral pelvic pain. An enlarged right seminal vesicle was showed by clinical examination and radiological technics. Total relief of symptoms was obtained by surgical excision. Pathological examination concluded on a dystrophic lesion of the seminal vesicle. Obstruction of the right ejaculatory duct, which could not be proved anyway is the most probable hypothesis.

Mots clés:
Syndrome douloureux pelvien / vésicule séminale
Mots-clés:
Pelvic pain / seminal vesicle.
La rupture de l¹urèthre au cours des fractures de la verge.
Rupture of the urethra during fracture of the penis. Report of 2 cases.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 465-468

A propos de deux observations de fractures des corps caverneux avec rupture de l'urèthre, vues et traitées tôt. Les auteurs se fondant sur l'étude de la littérature récente, s'accordent pour reconnaître l'intérêt du traitement chirurgical précoce, seul garant d'une guérison rapide et sans séquelles.

In the light of two cases of fracture of the corpora cavernosa associated with rupture of the urethra and a review of the recent literature, the authors consider that early surgical treatment is useful and the only way of ensuring rapid recovery without sequelae.

Mots clés:
corps caverneux / Urèthre / rupture
Mots-clés:
Corpora cavernosa / Urethra / rupture
Rhabdomyosarcome paratesticulaire de l¹adulte jeune
Paratesticular rhabdomyosarcoma of the young adult.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 469-472

Les auteurs rapportent un cas de rhabdosarcome paratesticulaire chez un adulte jeune. Hormis le terrain plus âgé que normalement, cette tumeur présente les mêmes caractéristiques cliniques, pathologiques et thérapeutiques que celle de l¹enfant.

The authors report a case of paratesticular thabdomyosarcoma in a young adult. This tumour is more frequent in children than in adults. Rhabdomyosarcoma is the commonest variety of soft tissue sarcoma in children and young adults. It represents 6.5% of all malignant tumours in paediatrics with an annual incidence of 4 to 7 cases/million children. The primary paratesticular site is considered to have a good prognosis in comparison with other rhabdomyosarcomas, despite the frequency of retroperitoneal lymph node invasion. This superficial site allows rapid diagnosis and consequently often complete resection of the tumour. The multidisciplinary treatment of paratesticular rhabdomyosarcoma has improved control of the disease with a 2-year survival of 80%.

Mots clés:
testicule / Rhabdomyosarcome / Traitement / Pronostic
Mots-clés:
Testis / Rhabdomyosarcoma / prognosis / treatment
Plastie pénienne après circoncision
Penile plasty after circumcision
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 2000, 10, 476-478

Une des complications possibles de la circoncision est l'ablation excessive de peau pénienne. L'objectif de cette note technique est de décrire deux techniques de plastie pénienne après circoncision excessive à partir de peau scrotale.

One of the possible complications of circumcision is excessive resection of penile skin. This technical note describes two penile plasty techniques using scrotal skin after excessive circumcision.

Mots clés:
Circoncision / micropénis / plastie scrotum.
Mots-clés:
Circumcision / micropenis / penile plasty / Scrotum