Accueil > Publications > Recommandations > Recommandations CIAFU : Recommandations de bonne pratique : Prévention, diagnostic et traitement des infections sur matériel endo-urétéral de l’adulte
Ajouter à ma sélection Désélectionner

Recommandations CIAFU : Recommandations de bonne pratique : Prévention, diagnostic et traitement des infections sur matériel endo-urétéral de l’adulte

Résumé

Introduction :

Il n’existe pas de recommandations nationales récentes sur la prise en charge des infections urinaires sur matériel endo-urétéral, situation à risque de disparités de pratiques et de perte de chance pour les patients. Ce document, volontairement synthétique, a pour but de diffuser dans la communauté urologique les points essentiels des recommandations sur la prise en charge des infections sur matériel endo-urétéral.

Méthode :

L’élaboration des recommandations s’appuie sur la méhode « recommandation pour la pratique clinique » proposée par la HAS. Le rapport est établi sur la base d’une revue systématique de la littérature et d’une relecture nationale. Les niveaux de preuve des conclusions et la gradation des recommandations s’appuient sur la grille de la HAS. Une revue systématique de la littérature a été conduite, incluant les articles publiés sur Medline® entre 1998 et 2018, concernant les adultes porteurs d’une sonde endo-urétérale. A l’issue de ce travail d’analyse critique de la littérature, des recommandations de bonne pratique clinique ont été élaborées pour répondre aux questions cliniques posées. Ce travail, réalisé sous l’égide de l’AFU, associe plusieurs membres de sociétés partenaires qui ont participé au groupe de travail et au groupe de lecture.

RESULTATS :

La stratégie bibliographique a permis de retenir 58 articles sur les 451 articles retrouvés. Les études retenues sont nombreuses mais de qualité méthodologique discutable pour la plupart, ne permettant pas d’émettre des conclusions robustes. La plus grande difficulté rencontrée a été de distinguer les situations de colonisation des situations d’infection à proprement parler.

CONCLUSION :

Le résultat de la littérature, complété par l’avis argumenté des experts des différents groupes de pilotage, de travail et de relecture, permet d’envisager un intérêt clinique important à l’application et à la diffusion de ces recommandations, malgré le peu de données de qualité robuste disponibles. Ces recommandations proposent une prise en charge standardisée de cette situation clinique courante. Des études complémentaires sont nécessaires afin d’améliorer le niveau de preuve de ces conclusions et la gradation de ces recommandations.

 

 

Vous pourrez également aimer

  • Recommandations de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF)Lire la suite
  • UROnews n°78 - Publication scientifiqueLire la suite
  • 13ème Journée UrorisqLire la suite