Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 96ème congrès français d’urologie > LES DELETIONS ALLELIQUES EN 8p22, 12p13 ET 13q14 SONT CORRELEES AVEC LES PRINCIPAUX MARQUEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DE LA PROSTATE.
Ajouter à ma sélection Désélectionner

LES DELETIONS ALLELIQUES EN 8p22, 12p13 ET 13q14 SONT CORRELEES AVEC LES PRINCIPAUX MARQUEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DE LA PROSTATE.

(1) Ce.Re.P.P (UA3104 Paris VII), Evry ; (2,3) Services d’Urologie, CHU Brest, Paris St.Louis ; (4) UroGène®, Evry ; (1,5) Service d’Anatomopathologie, Paris IMM.

Introduction et Objectif : Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquent chez l’homme de plus de 50 ans en Europe. L’accumulation d’altérations génétiques joue un rôle important dans la genèse et la progression du CaP. Les altérations génétiques les plus souvent associées au CaP sont les délétions alléliques (LOH). Afin de tester leur valeur pronostique intrinsèque, une analyse de corrélation a été réalisée entre 6 régions de LOH et les principaux marqueurs pronostiques du CaP.

Patients et méthodes : L’ADN tumoral et normal a été extrait des pièces de prostatectomie radicale de 87 patients, opérés entre 1992 et 2000, d’un CaP de stade clinique T2. L’utilisation de marqueurs microsatellites spécifiques a permis la recherche de LOH dans 6 régions chromosomiques différentes: 7q31, 8p22, 12p13, 13q14, 16q23.2 et 18q21. Une analyse de corrélation a été réalisée entre ces LOH et les données cliniques, biologiques et histologiques.

Résultats : Les LOH en 8 p22 et 12p13 sont corrélées à un score de Gleason à 7. Les LOH en 13q14 sont associées à un taux de PSA au diagnostic > 20ng/ml. La fréquence des LOH est significativement plus importante dans les stades pT3 que dans les stades pT2 (p=0,037), de même pour un grade tumoral à 4 par rapport à un grade tumoral à 3 (p=0,035).

Conclusion : Les LOH en 8p22, 12p13 et 13q14 sont significativement associées aux principaux facteurs pronostiques du CaP, comme un taux de PSA au diagnostic > 20 et un score de Gleason élevé. Des études complémentaires sont en cours pour confirmer si de telles altérations génétiques peuvent contribuer à mieux sélectionner les patients candidats à un traitement curateur.

Contenu protégé