Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 105ème Congrès Français d’Urologie > La spectroscopie de Raman : une nouvelle approche dans l’évaluation des tumeurs du rein.
Ajouter à ma sélection Désélectionner

La spectroscopie de Raman : une nouvelle approche dans l’évaluation des tumeurs du rein.

Objectifs.- La spectroscopie Raman fait partie d’un groupe de nouvelles technologies, basées sur l’interaction de la lumière avec les tissus, qui ont montré des résultats prometteurs pour l’évaluation des tumeurs solides notamment urologiques. Le but de cette étude était d’étudier la capacité de la spectroscopie Raman à analyser les tumeurs du rein.

Méthodes.- Nous avons réalisé prospectivement des mesures de spectroscopie Raman sur des pièces de néphrectomies totale et partielle. Les mesures ont été normalisées pour garantir une meilleure comparaison entre les spectres. Une machine à vecteur de support (SVM pour Support Vector Machine) a été appliquée à chaque spectre Raman. Une technique de validation type « leave-one-out » a été utilisée pour tester et entrainer la SVM.

Résultats.- L’étude a porté sur 34 tumeurs malignes (27 carcinomes à cellules claires, 6 papillaires et 1 chromophobe) et 2 tumeurs bénignes. Un total de 241 spectres Raman analysables a été obtenu. La SVM a été capable de différencier le tissu rénal normal du tissu rénal tumoral avec une précision de 84% (sensibilité 82%, spécificité 87%). Les tumeurs de haut et de bas grade ont été différenciées avec une précision de 82% (sensibilité 84% et spécificité de 80%). Le sous-type histologique était déterminé avec une précision de 93% (sensibilité de 96% et spécificité de 87%). Du fait d’un nombre de spectres bénins limité, la SVM n’a pas été en mesure de différencier les tumeurs bénignes des tumeurs malignes.

Conclusion.- La spectroscopie Raman peut différencier avec précision le tissu rénal normal du tissu rénal tumoral, déterminer le grade et le sous-type histologique des carcinomes à cellules rénales. Une étude prospective de plus grande ampleur est en cours.

Contenu protégé