Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 105ème Congrès Français d’Urologie > Interet de l’imagerie lors d’une prostatite aigue. Analyse de plus de 280 cas.
Ajouter à ma sélection Désélectionner

Interet de l’imagerie lors d’une prostatite aigue. Analyse de plus de 280 cas.

Objectifs.- Analyser la valeur de l’échographie réalisée lors d’un épisode de prostatite aigue

Méthodes.- Un réseau a été conçu pour inclure les médecins généralistes, laboratoires biologiques privés et cabinets radiologiques pour gérer la prostatite aiguë sans hospitalisation selon un algorithme conçu avec différents spécialistes. Les caractéristiques des patients ont été prospectivement enregistrées et chaque patient a été suivi jusqu’à guérison complète. Nous avons analysé 282 hommes qui ont présenté une prostatite aiguë et rapportons les données radiologiques.

Résultats.- Table 5: résultats de l’échographie  

volume prostate (ml) moyenne+/- DS 43 ±23 [10-145]
résidu post mictionnel (ml) moyenne+/- DS 46 ±112
calcifications Prostatiques Epididymite nodule Prostate tumeur de vessie signes directs de prostatite 17 (50%) 2 (5.8%) 1 (2.9%) 2 (5.8%) 12 (35.2%)
Rein: Angiome calcul Dilatation Pyelonephrite Normal   1 (0.4%) 7 (3.4%) 2 (0.8%) 1 (0.4%) 193 (94.6%)

Conclusion.- L’échographie rénale ou prostatique ne semble d’aucune utilité lors d’un épisode de prostatite aigue typique. Néanmoins la mesure du résidu post mictionnel est indispensable.

Contenu protégé