Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 96ème congrès français d’urologie > ÉLÉMENTS ANATOMIQUES CONCERNÉS PAR LA BANDELETTE TRANS-OBTURATRICE (UraTape) DANS LE TRAITEMENT DE L’INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME.
Ajouter à ma sélection Désélectionner

ÉLÉMENTS ANATOMIQUES CONCERNÉS PAR LA BANDELETTE TRANS-OBTURATRICE (UraTape) DANS LE TRAITEMENT DE L’INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME.

Institut d’Anatomie, UFR biomédicale, Université Paris 5

Service d’Urologie, Hôpital BICHAT, Paris.

Introduction: Le but de cette étude est de préciser les éléments anatomiques traversés par la bandelette UraTape.

Matériels: 8 sujets anatomiques non formolés, de sexe féminin, âgé de 74 à 89 ans.

Méthodes: La mise en place de la bandelette trans-obturatrice UraTape a été faite comme dans la description princeps de la technique (1). La place de la bandelette a été vérifiée par dissection périnéale et abdominale.

Résultats: La bandelette UraTape a un trajet transversal. Elle traverse les muscles adducteurs près de leur origine pubienne. Elle passe au bord inférieur du trou obturé en traversant la membrane obturatrice. Elle arrive dans le plan moyen du périnée après avoir traversé le muscle obturateur interne. Elle passe au dessus du pédicule pudendal interne. Ensuite, elle passe au niveau du muscle élévateur de l’anus, traverse l’arcus tendinus fascia pelvis et se continue dans la paroi urétro-vaginale à son tiers moyen.

Conclusion: Le trajet anatomique montre que les éléments anatomiques traversés sont soit musculaires, soit des fascias et, dans le respect de la technique, il n’y a pas d’éléments vasculo-nerveux majeurs au contact de la bandelette.



RÉFÉRENCES.

(1) DELORME Prog. Urol. 2001,11,1306-1313

Contenu protégé