Accueil > Les évènements de l’AFU > Congrès français d'Urologie > 105ème Congrès Français d’Urologie > Biopsie de la prostate guidée par fusion IRM/échographie en utilisant la technologie Koelis : étude pilote.
Ajouter à ma sélection Désélectionner

Biopsie de la prostate guidée par fusion IRM/échographie en utilisant la technologie Koelis : étude pilote.

Objectifs.- La biopsie transrectale échoguidée représente l’approche standard dans le diagnostic du cancer de la prostate. Cependant, il est impossible de vérifier la localisation exacte de la biopsie, et le taux de faux négatifs reste élevé. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) pratiquée préalablement à la biopsie peut identifier des tumeurs significatives et assister le clinicien dans la réalisation de biopsies ciblées. Cependant un échographe standard ne permet pas de documenter la réussite des prélèvements dans les lésions suspectes à l’IRM. De plus, les capacités cognitives du clinicien ne sont pas suffisantes pour corréler l’image IRM en 3D avec l’image échographique en 2D, étant donné l’abord rectal et la mobilité de la prostate. Koelis a développé une nouvelle technologie qui permet le guidage et l’enregistrement des biopsies sous échographie transrectale 3D. La fusion IRM/échographie en 3D permet en outre de cibler les biopsies. Le but de cette étude est d’évaluer la capacité de la technologie Koelis à guider la biopsie par la fusion IRM/échographie 3D.

Méthodes.- 81 patients (50-80 ans, moyenne 64 ans) ont bénéficié d’une IRM avant biopsie. Les sous-groupes sont : Biopsie primaire (11 patients), 1-5 ème rebiopsies (54 patients), récidive biologique après radiothérapie (16 patients). Les biopsies précédentes ont toutes été effectuées sous technique échoguidée conventionnelle. PSA médian : 7 ng/mL. Volume prostatique médian : 30 mL. IRM : 1,5T (Avanto, Siemens, Erlangen) avec antenne abdominale. Séquences : ax3D T2w et DWI. Logiciel de traitement post-acquisition : Nordic ICE (Norvège). Biopsies : Echographe 3D Sonoace V10 (Medison, Corée), système de navigation Urostation® (Koelis, Grenoble, France). L’IRM était classifiée selon deux groupes (positive ou négative). Les régions suspectes étaient mises en évidence sur les images axiales T2w. La fusion d’images était effectuée mentalement chez les 56 premiers patients, et par le système en temps réel chez les derniers 25 patients. Le test de Fischer était utilisé pour les analyses statistiques.

Résultats.- IRM positives 74/81 (91%). Biopsies positives 51/81 (63%). IRM et biopsie négatives 7/7pts (100%), p<0,001. Validité intrinsèque de la biopsie basée sur l’IRM : sensibilité 100%, spécificité 23 % Biopsies positives du groupe intermédiaire : biopsies primaires positives 9/11 (81%), 1-5 ème rebiopsies positives 31/54 (57%), récidive biologique après radiothérapie 11/16 (69%) biopsies positives. Score de Gleason : 6 (n=17), 7 (n=18), 8 (n=13) et 9 (n=2).

Conclusion.- La fusion IRM/Echographie 3D de Koelis permet d’obtenir des taux élevés de biopsies positives en comparaison avec les biopsies échoguidées standard.

Contenu protégé