Traitements focal des adénocarcinomes prostatiques par HIFU : résultats oncologiques et fonctionnels

25 novembre 2015

Auteurs : S. Crouzet, O. Rouviere, F. Bratn, H. Tonoli-Catez, F. Cros, L. Badet, A. Gelet
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 835
Objectifs

Évaluer par des études prospectives la faisabilité, la morbidité et les résultats fonctionnels des traitements pas HIFU focal des adénocarcinomes de la prostate.

Méthodes

De 2013 à 2014, 2 protocoles de traitement focal par HIFU (FocalOne) ont été réalisés. Critères d’inclusions : 50 à 80ans, PSA10ng/mL, stade T1/T2a, IRM et biopsies ciblées, Gleason7 (3+4), pas de geste endoscopique. Pour 10 patients, des biopsies précoces (dans les 3 semaines) étaient réalisées pour évaluer la fiabilité de l’échographie de contraste Sonovue. Marge de sécurité de 6mm. Les patients avaient des questionnaires continence, sexualité et QOL avant et après. IRM et biopsies de contrôle entre 6mois et un an du traitement.

Résultats préliminaires

Quarante patients inclus, âge moyen 65,3ans, 80 % de score T1, 70 % Gleason 6, PSA moyen : 4,94ng/mL inclusion et à 3mois : 2,9ng/mL. IIEF>17 chez 85 % des patients à 3mois et 95 % à un an, 100 % biopsies négatives à un mois sous échographie de contraste (10 patients) et 70 % à un an (10 % positive homolatéral, 20 % controlatéral). Pas d’upstaging aux biopsies.

Conclusion

La prise en charge focale des adénocarcinomes prostatiques permet une préservation de la qualité de vie, de la sexualité et des mictions. Lors du suivi, 30 % de biopsies positives sont retrouvé sans migration de stade. Des traitements de rattrapages sont possibles.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.