Tolérance de la BCG thérapie chez les patients de plus de 78 ans

25 novembre 2015

Auteurs : M. Colombel, S. Ourfali, H. Fassi fehri, A. Pages, L. Badet
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 762
Objectifs

La toxicité locale et systémique de la BCG thérapie intravésicale est la principale cause de non prescription chez le patient âgé. Nous présentons une analyse détaillée des symptômes locaux et systémiques relevés par auto-questionnaires hebdomadaires et leur impact sur le risque de toxicité de grade III et IV chez les patients de plus de 78ans.

Méthodes

Étude de cohorte de patients consécutifs (groupe I<78ans, groupe II78ans) traités par BCG thérapie de janvier 2009 à janvier 2013. La toxicité locale et systémique était identifiée par auto-questionnaire avant la cure et après chaque instillation. Le critère de jugement principal était la survenue d’évènement indésirable grave (EIG), les critères secondaires étaient l’abandon de la cure, et la récurrence de la toxicité locale et systémique. L’analyse statistique comprenait le calcul des fréquences des toxicités locale et systémique, calcul des corrélations par les tests de Spearman et une analyse multivariée pour déterminer les risques de SAE.

Résultats

Deux cent vingt patients consécutifs ont été inclus dont 65 dans le groupe II. Le Tableau 1 résume la toxicité locale et systémique. Le taux global d’évènement indésirables grave (EIG) était 9 % (20 pts) et le taux global d’abandon de cure (AC) (induction et entretien) était de 44 % (97 pts) ; EIG et AC étaient corrélés au niveau d’EI relevé par auto-questionnaire (RR 17,8). Dans les deux groupes, la fréquence des toxicités locales et systémiques diminue avec le nombre d’instillation, et est associée à la toxicité observée lors de la cure d’induction (rho : 0,66, p <0,001). Il n’y avait pas de différence significative entre les groupes I et II pour l’ensemble des variables.

Conclusion

Cette étude rétrospective ne montre pas d’altération de la tolérance aux instillations de BCG chez les patients âgés de plus de 78ans. L’âge ne doit pas être un facteur limitant pour l’indication du traitement par instillation de BCG qui comprend un traitement d’entretien sur au moins 12 mois.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.




Tableau 1 -









© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.