Surrénalectomie pour phéochromocytome : complications et facteurs prédictifs de poussée tensionnelle peropératoire

05 novembre 2020

Auteurs : F. Tariel, C. Dourmap, J. Hascoet, T. Denolle, J. Heautot, T. Frouget, C. Bendavid, B. Moreau, I. Guilhem, A. Guenego, K. Bensalah, A. Manunta, B. Peyronnet
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 821
Objectifs

La surrénalectomie est le traitement de référence en cas de diagnostic de phéochromocytome. Toutefois cette chirurgie est à risque, notamment de poussée d’hypertension artérielle (HTA) peropératoire. L’objectif de cette étude était de rapporter les complications de la surrénalectomie pour phéochromocytome et de rechercher les facteurs prédictifs de poussée d’HTA peropératoire.

Méthodes

Tous les patients ayant eu une surrénalectomie pour phéochromocytome dans un centre entre 2006 et 2019 ont été inclus dans une étude rétrospective. Le protocole de préparation préopératoire incluait de l’Eupressyl IVSE. Le critère de jugement principal était la survenue de fluctuations hémodynamiques (FLUCTHEM) définies comme pression artérielle (PA) systolique>160mmHg ou diastolique<60mmHg pendant l’intervention. Les critères de jugement secondaires étaient la durée de FLUCTHEM durant l’intervention, la survenue d’un trouble du rythme peropératoire (DYSRYTHM), la survenue d’une complication cardiovasculaire périopératoire et les complications postopératoires classées selon Clavien.

Résultats

Soixante-quinze patients ont été inclus. Cinquante-huit patients ont présenté des FLUCTHEM (77,3 %) avec une médiane de 2 épisodes par patients d’une durée moyenne totale de 23minutes. Trois patients ont présenté un DYSRYTHM peropératoire. Il y a eu 14 complications postopératoires (18,7 %), mais uniquement cinq Clavien 3 (6,7 %). Il y a eu cinq complications cardiovasculaires postopératoires : une embolie pulmonaire (1,3 %), deux syndromes coronariens aigus (2,7 %) et deux œdèmes aiguës du poumons (2,7 %). Ces patients avaient un nombre médian d’épisodes de FLUCTHEM plus important (3 vs 2 ; p =0,11). Les seuls facteurs associés à la survenue de FLUCTHEM en analyse univariée était la taille de la lésion (OR=1,03 ; p =0,03), le taux de normétanéphrines urinaires (OR=1,01 ; p =0,03) et l’existence d’une HTA antérieure (OR=4,41 ; p =0,04) (Tableau 1).

Conclusion

La survenue de FLUCTHEM durant la surrénalectomie pour phéochromocytome est fréquente mais ne s’accompagne que de rares complications en particulier cardiovasculaires. Toutefois, il pourrait exister un lien entre FLUCTHEM et complications cardiovasculaires postopératoires et les mesures permettant de limiter les FLUCTHEM paraissent donc d’intérêt.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Facteurs prédictifs de fluctuations hémodynamiques en analyse multivariée.









© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.