Relecture des pièces de prostatectomie de l’étude ANDROCAN

25 novembre 2017

Auteurs : V. Molinié, C. Radulescu, Y. Neuzillet, H. Botto, T. Lebret, J. Raynaud
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 673-674
Objectifs

L’interprétation histologique des pièces de prostatectomie radicale a pour but de confirmer la présence d’un adénocarcinome prostatique, d’en préciser la stadification : pTNM, score de Gleason et état des marges d’exérèse chirurgicale. Ces critères sont parfois sujets à des interprétation individuelles inter-pathologistes avec des coefficient kappa variant de 0,2 à 0,9. Nous rapportons les résultats de la lecture centralisée des foyers index (plus haut stade et/ou de plus haut grade) des pièces de prostatectomie radicale de l’étude ANDROCAN.

Méthodes

Les pathologistes des centres ayant participé à l’étude ANDROCAN ont transmis pour relecture centralisé les lames du foyer index des pièces de prostatectomies radicales (1494 cas sur les 1516 inclus). Les deux pathologistes experts en uropathologie (VM, CR) ont relus de manière anonymes les lames transmises et ont précisé pour chaque cas le score de Gleason, le stade pTNM (2010) et l’état des marges. En cas de discordance entre les deux relecteurs, une troisième lecture au microscope à double tête a été effectuée afin d’obtenir un consensus. Le coefficient de corrélation Kappa a été calculé pour évaluer la reproductibilité interobservateur.

Résultats

La concordance dans l’interprétation du score de Gleason exact (n =1211) est de 36,5 % (Kappa=0,035) avec une sous-évaluation du score dans 24,8 % des cas et une surévaluation du score dans 27,2 % des cas. En regroupant les cas en score de Gleason6 ; 3+4 ; 4+3 et ≥8 (n =1190), la concordance est de 36,8 % (Kappa=0,025). La concordance pour la prédominance de grade 4 et/ou 5 a été de 57 % (Kappa=–0,003). L’analyse du stade pathologique effectuée dans 1342 cas retrouve une concordance dans 93,5 % des cas (Kappa=0,86) avec une sous-évaluation du stade dans 2.2 % et une surévaluation du stade dans 4,2 % des cas. L’analyse des marges évaluable pour 1144 cas a montré une concordance dans 96,5 % des cas avec une sous-estimation des marges dans 5,8 % et une sur-estimation dans 16,6 % des cas (Kappa=0,92) Tableau 1, Tableau 2.

Conclusion

Nos résultats montrent qu’en termes d’analyse interobservateur les pathologistes ayant participé à cette étude ont des coefficient de corrélation excellents pour l’évaluation du stade et des marges, supérieurs à ceux rapportés dans la littérature (Kappa=0,58–0,82) mais que l’évaluation du SG et du pourcentage de grade 4/5 reste encore problématique.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Fondation hôpital Foch.




Tableau 1 -







Tableau 2 -









© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.