Maintien d’une anti-agrégation par kardegic 75 lors de la réalisation d’une séance de lithotripsie sur un calcul rénal

05 novembre 2020

Auteurs : P. Gayrel, P. Guy, M. Guandalino
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 709
Objectifs

La lithotripsie extracorporelle est un traitement de choix des lithiases rénales. La réalisation de séance de LEC impose l’arrêt des traitements anti-agrégants et anticoagulants, complexifiant la prise en charge et exposant les patients à un risque cardiovasculaire accru. L’objectif de cette étude est d’étudier la faisabilité du maintien d’une anti-agrégation par aspirine 75mg par jour au cours des séances de LEC.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude prospective monocentrique incluant des patients présentant une lithiase rénale éligible à un traitement par LEC et suivant au long cours un traitement par aspirine 75mg en prévention primaire ou secondaire des accidents cardiovasculaires. Le critère de jugement principal était la survenue d’hématome rénal à la suite des séances de LEC, celle-ci étant évaluée par un scanner abdominopelvien 15jours après la séance. Les critères de jugement secondaires étaient l’évolution de la fonction rénale, du taux d’hémoglobine, ainsi que l’efficacité du traitement.

Résultats

Vingt-huit séances de lithotripsie extracorporelle ont été analysées entre janvier 2018 et mai 2019. Il n’a pas été observé d’hématome rénal à la suite des séances de LEC. Il n’a pas été observé de variation de la créatininémie sanguine (p =0,497), du débit de filtration glomérulaire (p =0,738) et du taux d’hémoglobine (p =0,792). En fin de traitement, 32,14 % des patients ne présentaient pas de fragments résiduels, 25 % des patients présentaient des lithiases ne nécessitant pas de traitement complémentaires et 42,9 % des patients présentaient des lithiases nécessitant un traitement complémentaire.

Conclusion

La réalisation de séance de LEC avec maintien d’une anti-agrégation par aspirine à dose de 75mg par jour n’augmente pas le risque d’hématome rénal ou péri-rénal. Le maintien d’une anti-agrégation par aspirine 75mg permettrait de simplifier la prise en charge, tout en réduisant le risque cardiovasculaire entraîné par son arrêt.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.