Les réflexes urétraux : revue de la littérature

03 septembre 2021

Auteurs : C. Malot, C. Chesnel, C. Hentzen, R. Haddad, G. Miget, M. Grasland, F. Le Breton, G. Amarenco
Référence : Prog Urol, 2021, 11, 31, 651-662
Introduction

Le complexe urètro-sphinctérien intervient non seulement dans le maintien de la continence urinaire notamment à l’effort, mais aussi dans le déroulement harmonieux de la miction. L’urètre n’est en effet pas un simple canal d’évacuation passif des urines depuis la vessie jusqu’au méat urétral puisque ses capacités résistives et ses possibilités de modulation du réflexe mictionnel dépendent de son rôle réflexe soit en tant qu’afférent sensoriel, soit comme effecteur neuro-musculaire. Il participe également à de nombreux réflexes génito-sexuels et ano-rectaux.

Matériel et méthode

Cette revue de la littérature décrit les différents réflexes de l’urètre en tant qu’afférent sensoriel ou effecteur neuro-musculaire. L’ensemble des articles référencés dans cette revue a été obtenu à partir des articles indexés sur Pubmed, en utilisant les mots clés : « urethral reflexes », « bladder reflex », « urination reflex », « intravaginal, vaginal » « anorectal, sphincter » « storage and voiding » « urethral reflexes, « sneezing, cough reflexe ». D’autres articles ont été choisis à travers des références des articles issus de la première recherche. Seuls les articles en anglais et français ont été sélectionnés. Les articles concernaient des expérimentations animales et humaines.

Résultats

Huit cent soixante-quatre articles référencés ont été retrouvés et 75 inclus, décrivant les différents réflexes médiés par l’urètre que ce dernier se comporte comme afférent sensoriel ou effecteur mécanique. Nous avons différencié les données connues chez l’homme et chez l’animal.

Conclusion

L’urètre est une structure anatomique complexe permettant, via de nombreux mécanismes réflexes, d’assurer une continence urinaire. Il se comporte alors comme effecteur en permettant une modulation des résistances urètro-sphinctériennes en fonction de l’intensité des efforts ou du degré de réplétion vésicale. Pendant la miction, la coordination entre la vessie et l’urètre est médiée par des voies réflexes organisées au niveau cérébral, médullaire et lombo-sacrée. Le contrôle de la miction elle-même est assuré en partie par la ré-afférentation sensitive à point de départ urétral. Nombre de ces réflexes sont imparfaitement décrits. Enfin, l’urètre peut intervenir dans des boucles réflexes de la continence anale et de certaines fonctions génito- sexuelles.




 




Introduction


La physiologie vésico-sphinctérienne résulte de mécanismes complexes [1, 2, 3, 4, 5]. En effet, la phase de remplissage (continence) ne peut pas être résumée aux facultés de compliance de la vessie et à l'inhibition sympathique du détrusor, comme la phase de vidange (miction) ne peut être résumée à la contraction vésicale (parasympathique) associée à l'ouverture synergique du sphincter urétral.


L'urètre joue en effet un rôle important dans ces deux phases, rôle qui a longtemps était méconnu en particulier dans la modulation et la facilitation de la miction. En effet, qu'il se comporte comme afférent sensoriel ou effecteur neuro-musculaire, il participe à de nombreux réflexes lors des différentes phases du cycle continence-miction.


Il est ainsi intégré dans de nombreux réflexes qui d'ailleurs ne concerne pas que la réplétion et la contraction vésicale, puisqu'il joue un rôle dans la continence anale et dans certaines fonctions génito-sexuelles.


La caractérisation neurophysiologique des mécanismes réflexes, explique bien qu'une structure telle que l'urètre, puisse être suivant le stimulus considéré, être tout aussi bien afférent qu'efférent, effecteur ou stimulus.


La définition de réflexe est fort ancienne (Decartes (1664) cité dans « Treatise of man »[6]) et celle habituellement retenue date de plus d'un siècle est donnée par Sherrington [7, 8] : un réflexe est une réponse (contraction, mouvement, sécrétion glandulaire), rapide, volontaire ou non, inné ou conditionné, somatique ou autonome, modulée, plus ou moins automatique, à un stimulus déterminé. Les réflexes utilisent toujours un même réseau de neurones, l'arc réflexe comportant un récepteur sensoriel, une voie afférente, un centre d'intégration, une voie efférente et un effecteur. Ce dernier peut être monosynaptique ou polysynaptique. Plus il y a de neurones impliqués et plus le temps de réaction sera long en raison du nécessaire temps de conduction inter synaptique. Ils peuvent être excitateur ou inhibiteur. Les circuits réflexes dont les neurones moteurs sont des motoneurones somatiques (c'est-à-dire les neurones moteurs de la corne antérieure) sont à l'origine des réflexes somatiques ou musculaires. Les réflexes autonomes ou viscéraux consistent soit en contractions de muscles lisses, soit en sécrétion de glandes. Ils sont transmis par la conduction d'influx de neurones moteurs autonomes ou végétatifs, (sympathiques ou parasympathiques) [9]. De nombreuses voies réflexes neuronales sont ainsi impliquées dans le contrôle et la modulation des fonctions des voies urinaires inférieures [10].


Dès 1915, Barrington, [11] rapporte l'existence de différents réflexes dont certains impliquent l'urètre dans le déroulement d'une miction et dans le maintien de la continence.


Par la suite de nombreux travaux ont été consacré aux différents mécanismes neurophysiologiques impliqués dans la miction tant en condition physiologique qu'en pathologie. Pour autant, pendant longtemps, le rôle des structures urétrales a été laissé pour compte, la plupart des travaux se focalisant sur la vessie elle-même (detrusor, urothélium) et son contrôle intrinsèque et extrinsèque.


Nous présentons ici une revue de la littérature sur le rôle de l'urètre dans la physiologie urinaire.


Méthode


L'ensemble des articles référencés dans cette revue a été obtenu au sein des articles indexés sur Pubmed/Medline. Les mots clés recherchés incluaient « urethral reflexes », « bladder reflex », « urination reflex », « intravaginal, vaginal, anorectal, sphincter » « storage and voiding », « bladder/urethral pathways reflexes », « sneezing, cough reflexe ». D'autres articles ont été choisis à travers des références des articles issus de la première recherche. Seuls les articles en anglais et français ont été sélectionnés. Les articles concernaient des expérimentations animales et humaines.


Résultats


Huit cent soixante-quatre articles référencés selon les mots clés choisis, ont été retrouvés. Parmi ceux-ci, 75 articles ont été inclus. Nous avons répertorié sous la forme d'un tableau (Tableau 1), les différents réflexes impliquant l'urètre que ce dernier soit afférent ou efférent. Nous avons également différencié les données connues chez l'homme et l'animal.


Les réflexes ont été classés suivant qu'ils soient à point de départ urétral ou faisant intervenir l'urètre comme effecteur.


Discussion


La physiologie vésico-sphinctérienne résulte de mécanismes complexes et intriqués faisant intervenir des propriétés physiques des organes effecteurs (visco-élasticité), des propriétés biochimiques neuromodulatrices (rôle de l'urothélium), des mécanismes de contrôle neurologiques hiérarchisés dans l'ensemble du névraxe avec des centres d'intégration médullaires, des centres et relais modulateurs (activateurs ou inhibiteurs) corticaux et sous-corticaux et des voies de conduction périphériques. L'alternance des phases de remplissage (continence) et de vidange (miction) est assuré par la motricité vésico-sphinctérienne via des phénomènes d'activation et de désactivation de fibres musculaires lisses ou striées, présentes dans les différentes structures anatomiques et induites par le cortex conscient et inconscient en fonction de stimuli élémentaires périphériques sensitifs (tenso et volo-récepteurs vésicaux). Le fonctionnement harmonieux de ces structures du bas appareil urinaire nécessite donc l'intégrité du système nerveux central et périphérique, somatique et neurovégétatif qui assure régulation et contrôle des différents organes lors des différentes phases de miction et de continence [1].


Au sein de cette régulation complexe, l'urètre ne peut être considéré comme un simple tube rigide par lequel s'écoule l'urine. C'est une structure tubulaire complexe pluristratifiée, qui s'étend de l'orifice urétral interne (col vésical) au méat externe urinaire [2]. De longueur et de morphologie différentes chez l'homme et chez la femme, il est constitué d'une muqueuse interne, d'une sous-muqueuse, riche en plexus vasculaires constituant un véritable manchon spongieux et d'une musculeuse faite de fibres musculaires lisses circulaires et longitudinales et obliques. Ces fibres musculaires lisses sont différentes de celles de la vessie. Le sphincter « strié » de l'urètre situé distalement, est lui aussi une structure complexe difficile à préciser sur le plan anatomique surtout chez les femmes. Des techniques histochimiques ont permis de proposer une «modélisation» de ce sphincter, qui semble organisé en deux parties, chez l'homme comme chez la femme avec un sphincter para-urétral, intra mural fait de fibres striées également appelé rhabdosphincter et d'autre part un sphincter péri-urétral formé par la portion médiale des muscles élévateurs de l'anus. Il possède des fuseaux neuromusculaires et cette notion anatomique a son importance dans la caractérisation d'un certain nombre de réflexes. Ces structures musculaires striées participent toutes deux à la continence urinaire. La coexistence au sein du bas appareil urinaire d'une musculature striée et d'une musculature lisse, nécessite la présence d'une double innervation motrice, l'une de type végétative, parasympathique et sympathique, l'autre de type somatique [3].


L'innervation végétative, autonome est constitué en périphérie, par le plexus hypogastrique (inférieur) (l'un droit, l'autre gauche), recevant à la fois des fibres sympathiques et des fibres parasympathiques [4]. Les afférences sympathiques sont représentées par les nerfs hypogastriques (contingent postéro-supérieur) émanant du nerf pré-sacré (plexus hypogastrique supérieur). Les afférences parasympathiques sont constituées par les nerfs pelviens. Dans le plexus hypogastrique, synapsent les neurones pré et post ganglionnaires. Ses efférences sont constituées par les nerfs viscéraux organisés le plus souvent dans des cordons neuro-vasculaires destinés à un système nerveux autonome intrinsèque regroupant les formations végétatives, situés dans la paroi des structures du bas appareil urinaire ou à leur contact. Les terminaisons nerveuses sont identifiées en histochimie par les neurotransmetteurs qu'elles contiennent. Ainsi, la densité des terminaisons nerveuses varie selon les niveaux et semble beaucoup plus faible dans l'urètre que dans la vessie. Si ces terminaisons nerveuses cholinergiques et adrénergiques sont présentes chez l'homme comme chez la femme, elles se distribuent plus uniformément le long de l'urètre masculin. Elles sont essentiellement adrénergiques chez l'homme et à prédominance cholinergique chez la femme. L'innervation somatique, volontaire est assurée par le nerf pudendal qui constitue la branche terminale du plexus pudendal [5]. Il se divise ensuite en ses branches terminales motrices antérieures pour le sphincter strié de l'urètre et sensitives correspondant au nerf dorsal de la verge chez l'homme et au nerf dorsal du clitoris chez la femme. Enfin, la voie sensitive transmettant les données concernant l'état de réplétion de la vessie (et véhiculées aussi bien par le système somatique sensitif que par les voies ascendantes végétatives) se projette sur l'encéphale au niveau du cortex pariétal. Elle véhicule une information qui doit être reconnue, intégrée et interprétée. L'innervation sensitive provient de récepteurs situés dans la vessie et dans l'urètre. Des mécanorécepteurs informent sur l'état de tension pariétale du muscle détrusor et sur le passage urétral de l'urine. Leur activité véhiculée par des afférences de type A delta est à l'origine de la sensation de besoin modéré (afférences vésicales) et de miction imminente (afférences urétrales). Elles empruntent les nerfs pelviens et hypogastriques pour la vessie et les nerfs pudendaux pour l'urètre. D'autres récepteurs (chémo-récepteurs, récepteurs au froid, récepteurs au tact muqueux), à l'origine d'afférences de type C, peuvent aussi augmenter la réflexivité du détrusor et le réflexe mictionnel segmentaire.


Notre revue permet de recenser un certain nombre de réflexes dans lesquels sont impliqués l'urètre (Figure 1).


Figure 1
Figure 1. 

« Les réflexes urétraux : afférents et effecteurs ».




Le réflexe urétro-vésical


La stimulation de l'urètre entraîne des contractions du détrusor. Ce réflexe a été mis en évidence chez l'animal et chez l'homme après des stimulations intra-urétrales, qu'elles soient mécaniques (par écoulement d'un fluide [12, 13, 14], lors d'une distension par ballonnet [15, 16], ou d'un étirement [17] ou qu'il s'agisse de stimulations chimiques (par perfusion d'un soluté anesthésiant [14, 18], ou électriques [19], observé après section médullaire chez l'animal [20, 21] et chez l'homme blessé médullaire[22, 23, 24, 25]. Ce réflexe fait intervenir les branches afférente sensitive du nerf pudendal [26] et est relayé au niveau lombo-sacré.


Deux voies distinctes ont été mis en évidence chez l'animal [27] : un circuit médullaire haut, supra T10, et un circuit sacré. Ce réflexe est médié par des récepteurs canaux à cations réversible vanilloides [28] type TRPV4 (sensible à l'étirement et à l'écoulement), mais également par la sérotonine, produite et libérée par les cellules de l'urètre, qui en activant cette voie urétro-vésicale améliore les contractions réflexes de la vessie [29]. Ce réflexe est modulable car il a également été montré que de légères distensions, ou augmentations de pression endo-luminale, des stimulations électriques variables en fréquence et en terme de localisation urétrales étaient capables, à l'inverse d'inhiber les contractions détrusorienne [27, 30]. Cette modulation s'exerce via des récepteurs TRPV1+ ; TRPV1- [31] de la voie sensitive urétrale afférente. À noter toutefois, qu'une étude chez l'homme n'a pas mis en évidence de contraction détrusorienne réflexe malgré la stimulation de l'urètre par perfusion d'un soluté intra-urétral [32].


En pratique, la stimulation urétrale améliore l'efficience de la vidange vésicale en renforçant les contractions détrusoriennes. Des applications thérapeutiques possibles ont été imaginées avec des stimulations notamment électriques intra-urétrales via implant prothétique pouvant permettre une vidange vésicale efficace chez des patients neurologiques.


Par ailleurs, le réflexe urétro-vésical pourrait être impliqué dans le mécanisme de certaines incontinences urinaires mixtes chez la femme. En effet, lors de fuites urinaires déclenchées par un effort, la stimulation urétrale peut générer un besoin et même une contraction détrusorienne pouvant alors déterminer urgenturie et fuite sur urgence. Ceci explique en partie certaines incontinence urinaires mixtes et l'amélioration de la composante impériosité voire fuite sur urgence après traitement spécifique de l'incontinence d'effort lors par exemple d'un soutènement sous urétral.


Le réflexe vésico-urétral


Chez l'homme, les contractions détrusoriennes sont responsables d'une dilatation de la partie distale du sphincter strié. L'effet disparaît après anesthésie élective de l'urètre et de la vessie [33]. Cet arc réflexe, après stimulation de mécanorécepteurs de la muqueuse vésicale, est relayé aux centres médullaires sacrée S2-S3-S4, via les fibres C et A∂. La fonctionnement du sphincter de l'urètre et du détrusor est modulé par une voie centrale activée par le monoxyde d'azote [34] ce dernier modulant l'action de l'urètre en augmentant le tonus du sphincter sans modifier le fonctionnement vésical.


Chez l'animal, la stimulation électrique médullaire, en regard de L3 (mimant ainsi une neuromodulation) est capable d'activer le réflexe mictionnel, et l'on observe une réduction de la résistance urétrale permettant une vidange vésicale efficace [35] même en cas de lésion des nerfs pelviens sur une vessie partiellement remplie. Cela permet une miction efficace mais permet également d'assurer la continence au moment opportun sur le plan social.


Réflexe urétro-urétral


Un réflexe spécifiquement urétro-urétral, par essence propre à l'urètre, du muscle lisse au muscle strié, a été décrit [36]. Le passage des urines dans l'urètre entraîne ainsi un relâchement du sphincter externe [36]. Par ailleurs, les études chez l'animal montre que la distension du sphincter urétral externe active de manière réflexe des contractions de l'urètre, via un mécanisme local indépendant de la commande médullaire haute [21, 37]. L'activité du muscle lisse entraîne des contractions du sphincter strié [31]. Il existe donc une boucle urétro-urétrale chimiosensible qui, via les nerfs pudendaux et l'innervation efférente somatique du sphincter strié, entraîne l'activation de ce dernier [38]. Ce réflexe a pu être mis en évidence chez l'homme également, par stimulation mécanique [39, 40]. Il participe ainsi au mécanisme de continence, en empêchant la relaxation de l'urètre interne par le sphincter externe.


Réflexe ano-vésicourétral


Il a été observé que la stimulation du sphincter externe de l'anus qu'elle soit mécanique, par distension endorectale par ballonnet [41, 42] ou électrique [43], entraîne chez l'homme une diminution du tonus vésical et une augmentation du tonus du sphincter urinaire. Ce réflexe intervient lors de la défécation afin d'assurer la continence urinaire.


Réflexe urétro-anal


Chez l'animal comme chez l'homme, on observe des contractions des motoneurones anaux à la suite d'une stimulation de l'urètre, déterminée par un stimuli électrique ou mécanique [30, 44]. Ce réflexe entraîne l'activation des motoneurones innervant le muscle strié du sphincter anal externe par l'intermédiaire d'une voie réflexe médullaire.


Cette boucle réflexe est issue des branches afférenest sensitives de la muqueuse urétrale, emprunte les nerfs pelviens et hypogastriques, puis est ensuite relayée aux segments sacrés S2-S4 et thoraco-lombaire T10-L2. Les fibres somatiques efférentes quittent les racines antérieures S2-S4, après un relai synaptique via le nerf pudendal jusqu'au sphincter anal [45, 46, 47]. Ce réflexe est également présent chez des animaux présentant une lésion médullaire chronique, indiquant que ces voies réflexes sont organisées au sein de la moelle [30]. Ce réflexe permet d'assurer la continence fécale lors de la miction.


Réflexe vagino-vésico-urétral


Il a été rapporté, chez l'animal, comme chez la femme, que des stimulations intra-vaginales, mécaniques [48, 49, 50] ou électriques [51, 52, 53, 54, 55] sont responsables d'une augmentation de l'activité de l'urètre et notamment du tonus du sphincter interne. Ce réflexe participe ainsi au mécanisme de continence urinaire au cours des rapports sexuels. À noter que les impulsions de 1-5ms pour des fréquences entre 20 à 50Hz sont le plus efficace dans la fermeture de l'urètre [54].


Réflexe urétro-vaginal


Chez l'animal la stimulation urétrale de type mécanique (distension par ballonnet) entraîne l'activation des motoneurones intravaginaux indépendamment de toute contribution des nerfs pelviens ou hypogastriques. L'influx nerveux chemine via la voie sensitive afférente du nerf pudendal de l'urètre. On observe également au cours de ces stimulations une vasodilatation du vagin via la voie sensitive afférente du nerf pudendal puis des voies spinales médullaires T10-L2 et du nerf hypogastrique, activant voies pelviennes efférentes pour produire ces changements du flux sanguin vaginal [56]. Ce réflexe a été également décrit chez les femmes atteintes de lésion médullaires [57, 58] dont on sait qu'elles sont significativement plus susceptibles d'atteindre l'orgasme en cas de préservation des voies pudendales ou du réflexe bulbocaverneux.


Réflexe urétro-génital


Il a été observé chez l'homme que des stimulations urétrales, de type mécanique ou électrique, induisaient une relaxation des muscles caverneux et spongieux et une contraction des muscles bulbocaverneux et ischiocaverneux [59, 60]. De même chez l'animal, il a été montré qu'une stimulation mécanique de l'urètre entraîne des contractions réflexes du muscle pubo-coccygien [61]. Ce réflexe est activé par des circuits médullaires lombo sacrés contrôlés par des voies ascendantes et descendantes inhibant l'expression de c-Fos [62].


La distension urétrale active des fibres afférentes de l'urètre via le nerf pudendal qui permettront la contraction muscle bulbo spongieux par une boucle réflexe [63], innervée par la partie distale de la branche somatomotrice du nerf pelvien. Ce réflexe pourrait être un outil d'investigation dans le diagnostic des troubles érectiles et éjaculatoires.


Réflexe génito-urétral


Il a été décrit chez l'homme, que des stimulations de type électrique des organes génitaux (pénis ou clitoris) entraînent des contractions du sphincter de l'urètre et des muscles bulbocaverneux [64]. Cela permet d'assurer la continence pendant un rapport sexuel.


Réflexe réno-urétéro-urétral


Chez l'homme il a été démontré qu'une stimulation mécanique telle une distension par un ballonnet, entraîne une augmentation de la pression vésicale et intra urétrale avec apparition de contraction du muscle strié du sphincter externe et ce même après anesthésie des voies urinaires haute et basses [65]. La boucle activant cette voie réflexe médullaire dépends d'un antagoniste Glutamatergic N-methyl-d-aspartate, après inhibition de récepteur gabaergique [66]. Ce réflexe participe au mécanisme de régulation du débit urinaire afin de protéger les reins et l'uretère.


Réflexe à la toux et à l'éternuement


De nombreuses stimulations comme la toux, l'inspiration, le froid, l'éternuement sont responsable d'une réponse réflexe de l'urètre, permettant de renforcer le mécanisme de continence.


Il a été observé chez l'animal [67], des contractions réflexes de l'urètre en réponse à l'élévation brutale de la pression abdominale. Une autre voie se déclenche par l'excitation afférente de la vessie. Au décours d'une stimulation rapide tels que les éternuements (<0,15 secondes), les muscles striés du sphincter contribuent à la fermeture urétrale, tandis que lors d'événements relativement longs comme l'élévation passive, les muscles lisses sont également impliqués dans le maintien de la continence urinaire. Cet arc réflexe dépends de la voie glutamaergique via l'intermédiaire des récepteurs α-amino-3-hydroxy-5-meth-ylisoxazole-4-acide propionique (AMPA) modulé par les voies noradrénergiques et dopaminergique [68, 69]. Sont également impliqués dans cette voie, les récepteurs sensibles à la vasopressine[70]. Lors du réflexe d'éternuement, la stimulation des récepteurs opioïdes μ active une voie réflexe capable d'augmenter le tonus du sphincter de l'urètre [71]. Ce réflexe permet d'assurer la continence urinaire lors des efforts plus ou moins brutaux et intenses.


Réflexe à l'inspiration


Il a été décrit un réflexe de fermeture d'inspiration (ICR). C'est ainsi que l'on enregistre une augmentation de pression du sphincter strié de l'urètre après fermeture du sphincter inferieur de l'Å“sophage lors d'un mouvement volontaire d'inspiration profonde mais également lors de manÅ“uvre inspiratoire non volontaire [72]. Ce réflexe permet de renforcer la continence lors des efforts d'inspiration.


Réflexe au froid


Il a été observé une influence du froid sur l'urètre via un mécanisme réflexe [73]. C'est ainsi, qu'après instillation de froid, on note l'apparition d'une dyssynergie vésicosphinctérienne bien visible sur l'EMG du sphincter strié (permettant cependant une vidange vésicale complète) uniquement chez les cochons d'Inde anesthésiés. Ce réflexe, impliquant les fibres C capsaicine-sensibles [74, 75], est probablement purement médullaire avec défaut de contrôle supra spinal par les centres pontiques de la miction.


Conclusion


L'urètre n'intervient donc pas que dans la continence urinaire. Il joue probablement un rôle non négligeable dans le déclenchement et plus encore dans le maintien de la contraction mictionnelle et participe ainsi à la bonne efficience de la vidange vésicale. Stimulus afférent sensoriel ou effecteur neuro-musculaire, l'urètre intervient dans tous ces mécanismes réflexes de continence passive (renforcement progressif du tonus d'occlusion urétrale pendant la réplétion vésicale) et active (augmentation graduelle d'activité tonique du sphincter aux efforts, inhibition réflexe de la contraction du muscle détrusor).


Enfin, son intervention dans la continence anale et les fonctions génito-sexuelles doit aussi être souligné.


Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - les différents réflexes urinaires ou est impliqué l'urètre.
Réflexe  Rôle  Boucle  Étude chez l'homme  Étude chez l'animal 
Réflexe urétro-vésical  Stimulation de l'urètre renforce les contractions détrusorienne, permet l'amélioration de la vidange vésicale  Initié par la branche afférente sensitive du nerf pudendal, relayé au niveau lombo-sacré
Deux voies distinctes mis en évidence, un circuit médullaire haut, T10 et un circuit sacré
Médié par des récepteurs canaux à cations réversibles vanilloides type TRPV4 (sensibles à l'étirement/l'écoulement) 
Role of positive urethrovesical feedback in vesical evacuation. The concept of a second micturition reflex: the urethrovesical reflex. World J. Urol. 2003, Shafik A
Effect of urethral stimulation on vesical contractile activity. Am J Med Sci. 2007; Shafik A
Effect of urethral dilation identification of the rethrovesical reflex and its role in voiding. J. Urol 2003 Shafik A
A urethral afferent mediated excitatory bladder reflex exists in humans Neuroscience Letters 360. 2004; Gustafson
Multiple pudendal sensory pathways reflexly modulate bladder and urethral activity in patients with spinal cord injury. J. Urol. 2011; Yoo PB
A catheter-based method to activate urthral sensory nerve fibers; J. Urol. July 2003; Kenneth J. Gustafson
Effect of urethral dilation on vesical motor activity: identification of the urethrovesical reflex and its role in voiding. J. Urol. 2003; Shafik A
Multiple reflex pathways contribute to bladder activation by intraurethral stimulation in persons with spinal cord injury; Urology, November 2017; Meredith J. McGee a
Sensory feedback from the urethra evokes state-dependent lower urinary tract reflexes in rat. J Physiol. 2017 Danziger ZC
Electrical stimulation of the urethra evokes bladder contractions in a woman with spinal cord injury. J Spinal Cord Med. 2010; Kennelly MJ
The effect on the bladder pressure of sudden entry of fluid into the posterior urethra. J. Urol. 1978 Sutherst JR, 
Intraurethral stimulation evokes bladder responses via 2 distinct reflex pathways; J. Urol. Woock JP, Yoo PB, Grill WM 2009
Reflex bladder activation via pudendal nerve and intraurethral stimulation depends on stimulation pattern and location. Conf Proc IEEE Eng Med Biol Soc. 2008 Bruns TM
Intraurethral stimulation for reflex bladder activation depends on stimulation pattern and location; Neurourol Urodyn. 2009; Tim M. Bruns
A catheter based method to activate urthral sensory nerve fibers; J. Urol. July 2003; Kenneth J. Gustafson
Urethral afferent nerve activity affects the micturition reflex; implication for the relationship between stress incontinence and detrusor instability. J. Urol. 1999; Jung SY, Fraser MO, Ozawa H et al.
Bladder Response to Urethral Flow in the Awake Ewe. Neurourology and Urodynamics 2001; G. Robain
Bursting stimulation of proximal urethral afferents improves bladder pressures and voiding. J Neural Eng. 2009; Bruns TM
Influence of temperature on urethra to bladder micturition reflex in the awake ewe; Neurourology and urodynamics 2007 Helene Combrisson
Urethral afferent nerve activity affects the micturition reflex; implication for the relationship between stress incontinence and detrusor instability. J. Urol. 1999; Jung SY
The Influence of Prostatic Urethral Anesthesia in Overactive Detrusor in Patients with Benign Prostatic Hyperplasia; The Journal of Urology June 1994; Osamu Yokoyama
Evidence for an urethro-vesical crosstalk mediated by serotonin. Neurourol Urodyn. 2018; Coelho A
Phasic activation of the external urethral sphincter increases voiding efficiency in the rat and the cat. Exp Neurol. 2016 Langdale CL
Intraurethral stimulation evokes bladder responses via 2 distinct reflex pathways J. Urol. Woock JP, Yoo PB, Grill WM 2009
Influence of temperature on urethra to bladder micturition reflex in the awake ewe; Neurourology and urodynamics 2007 Helene C
Vesicoanal, urethroanal, and urethrovesical reflexes initiated by lower urinary tract irritation in the rat. Am J Physiol. 1999 Thor KB1, Muhlhauser MA
Differential vulnerabilities of urethral afferents in diabetes and discovery of a novel urethra-to-urethra reflex Am J Physiol Renal Physiol; Yang 2009 
Réflexe vésico-urétral  Facilite la vidange vésicale  Stimulation de mécanorécepteur de la muqueuse vésicale, relayé aux centres médullaires sacrée S2-S3-S4, via les fibres C et Aa.
Modulé par une voie centrale activée par le monoxyde d'azote 
Effect of vesical contraction on the non-sphincteric part of the urethra: recognition of vesicourethral inhibitory reflex. Int J Urol. 2004 Apr;11(4):213-7; Shafik A1, Shafik AA, El-Sibai O, Ahmed I
The bladder cooling reflexe and the use of cooling as stimulus to the lower urinary tract; Gudmundur Geirsson, J. Urol dec 2003 
Bladder cooling reflex and external urethral sphincter activity in the anesthetized and awake guinea pig; Eur J Physiol 2008; Chonghe Jiang
Role of vasopressin V(1 A) receptor in the urethral closure reflex in rats. Am J Physiol Renal Physiol. 2011; Ueno H
Detrusor-sphincter dyssynergia induced by cold stimulation of the urinary bladder of rats. Cheng C
Two kinds of urinary continence reflexes during abrupt elevation of intravesical pressure in rats. Low Urin Tract Symptoms. 2009; Izumi Kamo 
Réflexe urétro-urétral  Renforce la continence, en bloquant la relaxation de l'urètre interne par le sphincter externe  La boucle urétro-urétrale chimiosensible qui, via les nerfs pudendaux et l'innervation efférente somatique du sphincter strié entraîne l'activation de ce dernier  A study of the continence mechanism of the external urethral sphincter with identification of the voluntary urinary inhibition reflex. J Urol. 1999. Shafik A
Dilatation and closing urethral reflexes - Description and clinical significance of new urethral reflexes. preliminary report; World Journal of Urology 1991; Shafik, A 
Intraurethral capsaicin produces reflex activation of the striated urethral sphincter in urethane-anesthetized male rats. J Urol. 1993; Conte B
Evidence for the existence of a urethro-urethral excitatory reflex in urethane anesthetized rats: involvement of peripheral ganglionic structures. J Urol. 1991; Conte B
Differential vulnerabilities of urethral afferents in diabetes and discovery of a novel urethra-to-urethra reflex Am J Physiol Renal Physiol; Yang 2009 
Réflexe ano-vésicourétral  Assure une continence urinaire lors de la défécation    Anourethral reflex. Description of a reflex and its clinical significance: preliminary study. Paraplegia. 1992; Shafik A1
Straining urethral reflex: description of a reflex and its clinical significance. Preliminary report. Acta Anat (Basel). 1991; Shafik A
Effect of rectal distension on vesical motor activity in humans: the identification of the recto-vesicourethral reflex. J Spinal Cord Med. 2007; Shafik A1 
 
Réflexe urétro-anal  Assure la continence fécale lors de la miction  La boucle reflexe part des branches afférent sensitive de l'urètre muqueuse urétrale, relayé via les nerfs pelvien et hypogastrique jusqu'aux segments sacrés S2-S4 et thoraco-lombaire T10-L2 au sein de la moelle épinière. Les fibres somatiques efférentes quittent les racines antérieures S2-S 4, après un relai synaptique via le nerf pudendal jusqu'au sphincter anal  Vesicolevator reflex. Description of a new reflex and its clinical significance. Urology. 1993 Shafik A1
Electrophysiological evaluation of the pudendal nerve and urethral innervation in female stress urinary incontinence. Int Urogynecol J. 2013; de Aguiar Cavalcanti G1
Effect of micturition on the external anal sphincter: identification of the urethro-anal reflex. J Spinal Cord Med. 2005. Shafik A
Urethral sensory threshold and urethro-anal reflex latency in continent women. Int Urol Nephrol (2007), Cavalcanti G
Neurophysiological investigation of diabetic impotence. Are sacral response studies of value? British Journal of Urulugy 1988; K. M. Desai 
Vesicoanal, urethroanal, and urethrovesical reflexes initiated by lower urinary tract irritation in the rat. Am J Physiol. 1999; Thor 
Réflexe vagino-vésico-urétral  Renforce le mécanisme de continence urinaire, au décours des rapports sexuels    Effect of vaginal distention on vesicourethral function with identification of the vagino-vesicourethral reflex. Shafik A1, El-Sibai O. J Urol. 2001
Intravaginal electrical stimulation. Clinical experiments of urethral closure. Scand J Urol Nephrol Suppl. 1977 Erlandson BE
The electromyographic activity of the external and internal urethral sphincters and urinary bladder on vaginal distension and its role in preventing vaginal soiling with urine during sexual intercourse. Arch Gynecol Obstet. 2008. Shafik A
Mechanisms for closure of the human urethra during intravaginal electrical stimulation. Scand J Urol Nephrol Suppl. 1977; Erlandson BE
The effect of vaginal distension on the female urinary bladder and urethral sphincters. Shafik, Acta Obstet Gynecol Scand. 2007
Changes in the urethral pressure profile after vaginal electrostimulation in the treatment of stress urinary incontinence]. Vírseda Chamorro M
Urodynamic changes induced by the intravaginal electrode during pelvic floor electrical stimulation. Neurourol Urodyn. 2003; Resplande J 
The effect of intravaginal electrical stimulation on the feline urethra and urinary bladder. Electrical parameters. Scand J Urol Nephrol Suppl. 1977 Erlandson BE 
Réflexe urétro-vaginal  Permet de mieux comprendre le mécanisme qui se produit au décours l'orgasme  Chemine via la voie sensitive afférente du nerf pudendal de l'urètre relayé par des voies spinale médullaire T10-L2 et du nerf hypogastrique, activant voies pelvienne efférents  Activation of somatosensory afferents elicit changes in vaginal blood flow and the urethrogenital reflex via autonomic efferents. J Urol. 2008 Cai R   
Réflexe urétro-génital    Circuits médullaires lombo sacrée ascendantes et descendantes inhibant l'expression de c-Fos. La distension urétrale active des fibres afférentes de l'urètre via le nerf pudendal qui permettront la contraction muscle bulbo spongieux par une boucle reflexe, innervé par la partie distale de la branche somatomotrice du nerf pelvien  The response of the corporal tissue and cavernosus muscles to urethral stimulation: an effect of penile buffeting of the vaginal introitus. J Androl. 2007; Shafik A
The effect of external urethral sphincter contraction on the cavernosus muscles and its role in the sexual act. Int Urol Nephrol. 2007; Shafik A 
 
Réflexe génito-urétral  Renforce le mécanisme de continence urinaire au cours du rapport sexuel    Direct and reflex responses in perineal muscles on electrical stimulation Journal ofNeurology, Neurosurgery, and Psychiatry 1983; DB Vodusek
Neurophysiological investigation of diabetic impotence. Are sacral response studies of value? British Journalof Urulugy 1988; K. M. DESAI 
The role of the pubococcygeus muscle in the urethrogenital reflex of male rats. Neurourol Urodyn. 2017; Xicohténcatl-Rugerio I
Characterization of bulbospongiosus muscle reflexes activated by urethral distension in male rats. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 2012; Tanahashi M 
Réflexe réno-urétéro-urétrale  Mécanisme de régulation du débit urinaire Protection du haut appareil urinaire  Voie médullaire dépendant d'un antagonist glutamatergic N-methyl-d-aspartate  Effect of renal pelvic and ureteral distension on the striated urethral sphincter with recognition of the "reno-vesico-sphincteric reflex". Urol Res. 1998; Shafik A  Acute unilateral ureteral distension inhibits glutamate-dependent spinal pelvic-urethra reflex potentiation via GABAergic neurotransmission in anesthetized rats. Am J Physiol Renal Physiol. 2007. Chen KJ 
Autres : réflexe à l'éternuement, à la toux, à l'inspiration  Renforce la continence lors des efforts de toux, d'éternuement  Activation d'une voie glutamaergique via l'intermédiaire des récepteurs AMPA modulé par les voies noradrénergiques et dopaminergique. Une voie médiée par un récepteur sensible à la vasopressine est également activée  Inspiration closure reflex: the effect of respiration on intrinsic sphincters. Muscle Nerve. 2013; Addington WR  Dopaminergic D2 receptors activate PKA to inhibit spinal pelvic-urethra reflex in rats. Am J Physiol-Ren Physiol. 2010; Wu H-C
Role of vasopressin V(1 A) receptor in the urethral closure reflex in rats. Am J Physiol Renal Physiol. 2011; Ueno H
Roles of the spinal glutamatergic pathway activated through α-amino-3-hydroxy-5-methylisoxazole-4-propionic acid (AMPA) receptors and its interactions with spinal noradrenergic and serotonergic pathways in the rat urethral continence mechanisms. Neurourol Urodyn. 2015; Kawamorita N
The effect of tramadol on sneeze-induced urethral continence reflex through μ-opioid receptors in the spinal cord in rats. Neurourol Urodyn. 2018; Ashikari A 
Réflexe au froid    Voie médullaire, impliquant les fibres C de sensible à la capsaicine  Le menthol dans le contrôle de l'activité de la vessie : revue de littérature. Prog En Urol. 2018; Kervinio F  Le menthol dans le contrôle de l'activité de la vessie : revue de littérature. Prog En Urol. 1 sept 2018 ; Kervinio F
Detrusor-sphincter dyssynergia induced by cold stimulation of the urinary bladder of rats. Am J Physiol. 1997; Cheng C
Bladder cooling reflex and external urethral sphincter activity in the anesthetized and awake guinea pig. Pflüg Arch - Eur J Physiol. oct 2008; Jiang C 




Références



Birder L.A., de Wachter S., Gillespie J., Wyndaele J.J. Urethral sensation: basic mechanisms and clinical expressions Int J Urol 2014 ;  21 (Suppl 1) : 13-16 [cross-ref]
Parratte B, Bonniaud V, Tatu L, Lepage D, Vuillier F. Bases anatomo-fonctionnelles du bas appareil urinaire.:5.
Elbadawi A. Ultrastructure of vesicourethral innervation. I. Neuroeffector and cell junctions in the male internal sphincter J Urol 1982 ;  128 (1) : 180-188 [cross-ref]
Gosling J.A., Dixon J.S., Lendon R.G. The autonomic innervation of the human male and female bladder neck and proximal urethra J Urol 1977 ;  118 (2) : 302-305 [cross-ref]
Crowe R., Burnstock G., Light J.K. Intramural ganglia in the human urethra J Urol 1988 ;  140 (1) : 183-187 [cross-ref]
The Scientific Revolution [Internet]. [cité 13 août 2018]. Disponible sur : https://www.press.uchicago.edu/ucp/books/book/chicago/S/bo3620548.html.
Liddell E.G.T., Sherrington C.S. Réflexes in response to stretch (myotatic reflexes) Proc R Soc Lond B 1924 ;  96 (675) : 212-242 [cross-ref]
Sherrington C.S. Remarks on some aspects of reflex inhibition Proc R Soc Lond B 1925 ;  97 (686) : 519-545
Canguilhem G. La formation du concept de réflexe aux XVIIe et XVIIIe siècles. [cité 13 août 2018] ; Disponible sur : http://www.vrin.fr/book.php?code=9782711601097.
Park J.M., Bloom D.A., McGuire E.J. The guarding reflex revisited Br J Urol 1997 ;  80 (6) : 940-945
Barrington F.J.F. The nervous mechanism of micturition Q J Exp Physiol 1914 ;  8 (1) : 33-71 [cross-ref]
Robain G., Combrisson H., Mazières L. Bladder response to urethral flow in the awake ewe* Neurourol Urodyn 2001 ;  20 (5) : 641-649 [cross-ref]
Shafik A., Shafik A.A., El-Sibai O., Ahmed I. Role of positive urethrovesical feedback in vesical evacuation. The concept of a second micturition reflex: the urethrovesical reflex World J Urol 2003 ;  21 (3) : 167-170 [cross-ref]
Danziger Z.C., Grill W.M. Sensory feedback from the urethra evokes state-dependent lower urinary tract reflexes in rat J Physiol 2017 ;  595 (16) : 5687-5698 [cross-ref]
Shafik A.Shafik I.A., El Sibai O., Shafik A.A. Effect of urethral stimulation on vesical contractile activity Am J Med Sci 2007 ;  334 (4) : 240-243 [cross-ref]
Shafik A., el-Sibai O., Ahmed I. Effect of urethral dilation on vesical motor activity: identification of the urethrovesical reflex and its role in voiding J Urol 2003 ;  169 (3) : 1017-1019 [cross-ref]
Bruns T.M., Bhadra N., Gustafson K.J. Bursting stimulation of proximal urethral afferents improves bladder pressures and voiding J Neural Eng 2009 ;  6 (6) : 066006
Jung S.Y., Fraser M.O., Ozawa H., Yokoyama O., Yoshiyama M., De Groat W.C., et al. Urethral afferent nerve activity affects the micturition reflex; implication for the relationship between stress incontinence and detrusor instability J Urol 1999 ;  162 (1) : 204-212 [cross-ref]
Gustafson K.J., Creasey G.H., Grill W.M. A catheter based method to activate urethral sensory nerve fibers J Urol 2003 ;  170 (1) : 126-129 [cross-ref]
Bruns T.M., Gustafson K.J., Bhadra N. Reflex bladder activation via pudendal nerve and intraurethral stimulation depends on stimulation pattern and location Conf Proc Annu 2008 ;  2008 : 2760-2763 [cross-ref]
Shefchyk S.J., Buss R.R. Urethral pudendal afferent-evoked bladder and sphincter reflexes in decerebrate and acute spinal cats Neurosci Lett 1998 ;  244 (3) : 137-140 [cross-ref]
A urethral afferent mediated excitatory bladder reflex exists in humans - ScienceDirect [Internet]. [cité 22 août 2018]. Disponible sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0304394004000047.
Kennelly M.J., Arena K.C., Shaffer N., Bennett M.E., Grill W.M., Grill J.H., et al. Electrical stimulation of the urethra evokes bladder contractions in a woman with spinal cord injury J Spinal Cord Med 2010 ;  33 (3) : 261-265 [cross-ref]
Yoo P.B., Horvath E.E., Amundsen C.L., Webster G.D., Grill W.M. Multiple pudendal sensory pathways reflexly modulate bladder and urethral activity in persons with spinal cord injury J Urol 2011 ;  185 (2) : 737-743 [cross-ref]
McGee M.J., Swan B.D., Danziger Z.C., Amundsen C.L., Grill W.M. Multiple reflex pathways contribute to bladder activation by intraurethral stimulation in persons with spinal cord injury Urology 2017 ;  109 : 210-215 [inter-ref]
Langdale C.L., Grill W.M. Phasic activation of the external urethral sphincter increases voiding efficiency in the rat and the cat Exp Neurol 2016 ;  285 (Pt B) : 173-181 [cross-ref]
Woock J.P., Yoo P.B., Grill W.M. Intraurethral stimulation evokes bladder responses via two distinct reflex pathways J Urol juill 2009 ;  182 (1) : 366-373 [cross-ref]
Combrisson H., Allix S., Robain G. Influence of temperature on urethra to bladder micturition reflex in the awake ewe Neurourol Urodyn 2007 ;  26 (2) : 290-295 [cross-ref]
Coelho A., Oliveira R., Cavaleiro H., Cruz C.D., Cruz F. Evidence for an urethro-vesical crosstalk mediated by serotonin Neurourol Urodyn 2018 ;
Thor K.B., Muhlhauser M.A. Vesicoanal, urethroanal, and urethrovesical reflexes initiated by lower urinary tract irritation in the rat Am J Physiol 1999 ;  277 (4 Pt 2) : R1002-R1012
Yang Z., Dolber P.C., Fraser M.O. Differential vulnerabilities of urethral afferents in diabetes and discovery of a novel urethra-to-urethra reflex Am J Physiol Ren Physiol 2010 ;  298 (1) : F118-F124
Sutherst J.R., Brown M. The effect on the bladder pressure of sudden entry of fluid into the posterior urethra Br J Urol 1978 ;  50 (6) : 406-409 [cross-ref]
Shafik A., Shafik A.A., El-Sibai O., Ahmed I. Effect of vesical contraction on the non-sphincteric part of the urethra: recognition of vesicourethral inhibitory reflex Int J Urol 2004 ;  11 (4) : 213-217 [cross-ref]
Rocha J.N. Effect of S-methyl-l-thiocitrulline dihydrochloride on rat micturition reflex Int Braz J Urol 2016 ;  42 (5) : 1018-1027 [cross-ref]
Chang H.H., Yeh J.-C., Ichiyama R.M., Rodriguez L.V., Havton L.A. Mapping and neuromodulation of lower urinary tract function using spinal cord stimulation in female rats Exp Neurol 2018 ;  305 : 26-32 [cross-ref]
Garry R.C., Roberts T.D.M., Todd J.K. Reflexes involving the external urethral sphincter in the cat J Physiol 1959 ;  149 (3) : 653-665 [cross-ref]
Conte B., Maggi C.A., Parlani M., Giachetti A. Evidence for the existence of a urethro-urethral excitatory reflex in urethane anesthetized rats: involvement of peripheral ganglionic structures J Urol 1991 ;  146 (6) : 1627-1630 [cross-ref]
Conte B., Maggi C.A., Giachetti A., Parlani M., Lopez G., Manzini S. Intraurethral capsaicin produces reflex activation of the striated urethral sphincter in urethane-anesthetized male rats J Urol 1993 ;  150 (4) : 1271-1277 [cross-ref]
Shafik A. A study of the continence mechanism of the external urethral sphincter with identification of the voluntary urinary inhibition reflex J Urol 1999 ;  162 (6) : 1967-1971 [cross-ref]
Shafik A., Dilatation, closing anal reflexes. Description and clinical significance of new reflexes: preliminary report Acta Anat (Basel) 1991 ;  142 (4) : 293-298 [cross-ref]
Shafik A., Shafik I., El-Sibai O. Effect of rectal distension on vesical motor activity in humans: the identification of the recto-vesicourethral reflex J Spinal Cord Med 2007 ;  30 (1) : 36-39 [cross-ref]
Shafik A. Straining urethral reflex: description of a reflex and its clinical significance. Preliminary report Acta Anat (Basel) 1991 ;  140 (2) : 104-107 [cross-ref]
Shafik A., Anourethral reflex. Description of a reflex and its clinical significance: preliminary study Paraplegia 1992 ;  30 (3) : 210-213 [cross-ref]
Shafik A.El-Sibai O., Shafik I., Shafik A.A. Effect of micturition on the external anal sphincter: identification of the urethro-anal reflex J Spinal Cord Med 2005 ;  28 (5) : 421-425 [cross-ref]
Cavalcanti G., de A., Bruschini H., Manzano G.M., Giuliano L.P., Nóbrega J.A.M., Srougi M. Urethral sensory threshold and urethro-anal reflex latency in continent women Int Urol Nephrol 2007 ;  39 (4) : 1061-1068 [cross-ref]
de Aguiar Cavalcanti G., Manzano G.M., Nunes K.F., Giuliano L.M.P., de Menezes T.A., Bruschini H. Electrophysiological evaluation of the pudendal nerve and urethral innervation in female stress urinary incontinence Int Urogynecology J 2013 ;  24 (5) : 801-807 [cross-ref]
Desai K.M., Dembny K., Morgan H., Gingell J.C., Prothero D. Neurophysiological investigation of diabetic impotence. Are sacral response studies of value? Br J Urol 1988 ;  61 (1) : 68-73 [cross-ref]
Shafik A., Shafik A.A., Shafik I.A., El Sibai O. The electromyographic activity of the external and internal urethral sphincters and urinary bladder on vaginal distension and its role in preventing vaginal soiling with urine during sexual intercourse Arch Gynecol Obstet 2008 ;  277 (3) : 213-217 [cross-ref]
Shafik A., El-Sibai O. Effect of vaginal distention on vesicourethral function with identification of the vagino-vesicourethral reflex J Urol. mars 2001 ;  165 (3) : 887-889 [cross-ref]
Shafik A.Sibai O.E., Shafik A.A., Shafik I.A. The effect of vaginal distension on the female urinary bladder and urethral sphincters Acta Obstet Gynecol Scand 2007 ;  86 (11) : 1398-1403 [cross-ref]
Erlandson B.E., Fall M., Carlsson C.A. The effect of intravaginal electrical stimulation on the feline urethra and urinary bladder. Electrical parameters Scand J Urol Nephrol Suppl 1977 ;  44 : 5-18
Resplande J., Gholami S., Bruschini H., Srougi M. Urodynamic changes induced by the intravaginal electrode during pelvic floor electrical stimulation Neurourol Urodyn 2003 ;  22 (1) : 24-28 [cross-ref]
Erlandson B.E., Fall M., Sundin T. Intravaginal electrical stimulation. Clinical experiments of urethral closure Scand J Urol Nephrol Suppl 1977 ;  44 : 31-39
Erlandson B.E., Fall M., Carlsson C.A., Linder L.E. Mechanisms for closure of the human urethra during intravaginal electrical stimulation Scand J Urol Nephrol Suppl 1977 ;  44 : 49-54
Vírseda Chamorro M., Salinas Casado J., Salomón Moh'd S., Esteban Fuertes M., Fernández Ajubita H., Ramírez Fernández J.C., et al. Changes in the urethral pressure profile after vaginal electrostimulation in the treatment of stress urinary incontinence Arch Esp Urol 1997 ;  50 (6) : 643-647
Activation of Somatosensory Afferents Elicit Changes in Vaginal Blood Flow and the Urethrogenital Reflex Via Autonomic Efferents | Request PDF [Internet]. ResearchGate. [cité 23 août 2018]. Disponible sur : https://www.researchgate.net/publication/51413441_Activation_of_Somatose....
Sipski M.L., Alexander C.J., Rosen R. Sexual arousal and orgasm in women: effects of spinal cord injury Ann Neurol 2001 ;  49 (1) : 35-44 [cross-ref]
Sipski M.L., Rosen R.C., Alexander C.J., Gómez-Marín O. Sexual responsiveness in women with spinal cord injuries: differential effects of anxiety-eliciting stimulation Arch Sex Behav 2004 ;  33 (3) : 295-302 [cross-ref]
Shafik A.Shafik A.A., El Sibai O., Shafik I.A. The response of the corporal tissue and cavernosus muscles to urethral stimulation: an effect of penile buffeting of the vaginal introitus J Androl 2007 ;  28 (6) : 853-857 [cross-ref]
Shafik A.Shafik I.A., Sibai O.E., Shafik A.A. The effect of external urethral sphincter contraction on the cavernosus muscles and its role in the sexual act Int Urol Nephrol 2007 ;  39 (2) : 541-546 [cross-ref]
Xicohténcatl-Rugerio I., Corona-Quintanilla D.L., Nicolás L., Martínez-Gómez M., Cuevas E., Castelán F., et al. The role of the pubococcygeus muscle in the urethrogenital reflex of male rats Neurourol Urodyn 2017 ;  36 (1) : 80-85
Yuan S.Y., Vilimas P.I., Zagorodnyuk V.P., Gibbins I.L. Novel spinal pathways identified by neuronal c-Fos expression after urethrogenital reflex activation in female guinea pigs Neuroscience 2015 ;  288 : 37-50 [cross-ref]
Tanahashi M., Karicheti V., Thor K.B., Marson L. Characterization of bulbospongiosus muscle reflexes activated by urethral distension in male rats Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol 2012 ;  303 (7) : R737-R747
Vodusek D.B., Janko M., Lokar J. Direct and reflex responses in perineal muscles on electrical stimulation J Neurol Neurosurg Psychiatry 1983 ;  46 (1) : 67-71 [cross-ref]
Shafik A. Effect of renal pelvic and ureteral distension on the striated urethral sphincter with recognition of the « reno-vesico-sphincteric reflex » Urol Res 1998 ;  26 (5) : 331-336 [cross-ref]
Chen K.-J., Peng H.-Y., Cheng C.-L., Chen C.-H., Liao J.-M., Ho Y.-C., et al. Acute unilateral ureteral distension inhibits glutamate-dependent spinal pelvic-urethra reflex potentiation via GABAergic neurotransmission in anesthetized rats Am J Physiol Renal Physiol 2007 ;  292 (3) : F1007-F1015
Kamo I., Kaiho Y., Miyazato M., Torimoto K., Yoshimura N. Two kinds of urinary continence reflexes during abrupt elevation of intravesical pressure in rats Low Urin Tract Symptoms 2009 ;  1 (s1) : S40-S43
Kawamorita N., Kaiho Y., Miyazato M., Arai Y., Yoshimura N. Roles of the spinal glutamatergic pathway activated through α-amino-3-hydroxy-5-methylisoxazole-4-propionic acid (AMPA) receptors and its interactions with spinal noradrenergic and serotonergic pathways in the rat urethral continence mechanisms Neurourol Urodyn 2015 ;  34 (5) : 475-481 [cross-ref]
Wu H.-C., Chiu C.-H., Tung K.-C., Chen G.-D., Peng H.-Y., Lin T.-B. Dopaminergic D2 receptors activate PKA to inhibit spinal pelvic-urethra reflex in rats Am J Physiol-Ren Physiol 2010 ;  299 (3) : F681-F686
Ueno H., Kuno M., Shintani Y., Kamo I. Role of vasopressin V(1 A) receptor in the urethral closure reflex in rats Am J Physiol Renal Physiol 2011 ;  300 (4) : F976-F982
Ashikari A., Miyazato M., Kimura R., Oshiro T., Saito S. The effect of tramadol on sneeze-induced urethral continence reflex through (-opioid receptors in the spinal cord in rats Neurourol Urodyn 2018 ;  37 (5) : 1605-1611 [cross-ref]
Addington W.R., Stephens R.E., Miller S.P., Ockey R.R. Inspiration closure reflex: the effect of respiration on intrinsic sphincters Muscle Nerve 2013 ;  47 (3) : 424-431 [cross-ref]
Kervinio F., Teng M., Miget G., Moutounaïck M., Charlanes A., Chesnel C., et al. Le menthol dans le contrôle de l'activité de la vessie : revue de littérature Prog En Urol 2018 ;  28 (11) : 523-529 [inter-ref]
Cheng C.L., Chai C.Y., de Groat W.C. Detrusor-sphincter dyssynergia induced by cold stimulation of the urinary bladder of rats Am J Physiol 1997 ;  272 (4 Pt 2) : R1271-R1282
Jiang C., Yang H., Fu X., Qu S., Lindström S. Bladder cooling reflex and external urethral sphincter activity in the anesthetized and awake guinea pig Pflüg Arch Eur J Physiol 2008 ;  457 (1) : 61-66 [cross-ref]






© 2020 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.