Intérêt de l'échographie de contraste dans l'évaluation du retentissement de la photovaporisation prostatique par laser Greenlight ® 180 watts

25 novembre 2012

Auteurs : F. Bruyère, T. Bodin, A. Bleuzen, F. Patat, L. Brunereau
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 820




 

Objectifs.– L’objectif était de juger du retentissement tissulaire de la photovaporisation prostatique (PVP) en utilisant l’échographie de contraste prostatique (ECUS).


Méthodes.– Il s’agit d’une étude pilote chez cinq malades opérés d’une PVP par laser Greenlight, tous avaient donné leur accord pour participer à l’étude (EUDRACTN° 2012-001451-39). Deux ECUS ont été réalisés juste avant et après la PVP au bloc opératoire. Les examens comportaient tous une échographie initiale en mode B avec évaluation du volume prostatique et analyse échostructurale. Les examens comportaient en plus une injection de 2,4mL de Sonovue® par voie veineuse. Les mesures intéressaient : En pré PVP : les valeurs H, P, L et le volume prostatique en mode B ; l’analyse visuelle du rehaussement de la zone de transition et en post PVP : les valeurs H, P, L et volume prostatique, les mesures du diamètre transverse de la cavité et du diamètre transverse de la cavité opératoire surlignée par une couronne hyperéchogène en mode B ; la mesure du diamètre transverse de la zone dévascularisée à l’ECUS.


Résultat.– Les malades avaient 75ans en moyenne et leur IPSS moyen était de 15, leur résidu post mictionnel de 162ml avec un débit maximal de 11mL/min. La puissance utilisée était de 192 KJ en moyenne. Les malades étaient désondés à J1 et sortait à J1 d’hospitalisation. L’analyse comparative des données échographiques nous indique qu’après une PVP, il existe au-delà de la cavité opératoire, une zone dévascularisée d’une largeur moyenne de 20,8mm. Cela signifie qu’il existe une zone dévascularisée autour de la cavité opératoire d’ environ 10,4mm. Cette zone est plus vaste que la couronne hyperéchogène qui surligne la cavité opératoire. En effet, cette couronne mesure environ 7mm de largeur (largeur moyenne de la couronne hyperéchogène=17,8mm vs largeur moyenne de la cavité opératoire=10,8mm) et possède donc une épaisseur d’environ 3,5mm autour de la cavité. L’appréciation de l’épaisseur du parenchyme dévascularisé par la PVP tout autour de la cavité opératoire est donc sous-estimée de 6,9mm en moyenne par l’échographie mode B en comparaison avec l’ECUS. À noter une augmentation moyenne du volume prostatique en post opératoire immédiat d’environ 15 %.


Conclusion.– Notre étude a démontré grâce à l’ECUS, qu’une importante zone de nécrose prostatique est induite autour de la cavité opératoire par l’action du laser Greenlight. La connaissance de ce phénomène permettra certainement de réduire le risque de complications induites par l’intervention. Sans aller jusqu’à une utilisation routinière de l’ECUS peropératoire, cette imagerie pourra probablement nous permettre d’améliorer la technique de réalisation de la PVP et de comprendre certains symptômes induits par la PVP tel que les impériosités mictionnelles.




Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.