Évaluation initiale d’un environnement virtuel d’apprentissage des biopsies prostatiques

25 novembre 2013

Auteurs : G. Fiard, S. Selmi, E. Promayon, L. Vadcard, J. Descotes, J. Troccaz
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1030




 

Objectifs .- Les méthodes actuelles d'apprentissage des biopsies prostatiques ont montré leurs limites. Nous avons donc mis au point un environnement virtuel d'apprentissage dédié aux biopsies prostatiques. L'objectif de cette étude était de valider la fiabilité (précision et reproductibilité), l'apparence (réalisme), le contenu (le simulateur enseigne ce qu'il est censé enseigner) et le construit (capacité à distinguer novices/experts) du simulateur.


Méthodes .- Le simulateur consiste en un ordinateur portable relié à un dispositif haptique dont le stylet est manipulé comme une sonde d'échographie endorectale (Figure 1). Il inclut une base de données cliniques (volumes échographiques 3D) et un environnement pédagogique proposant des exercices spécifiques, et la réalisation d'une série de 12 biopsies randomisées virtuelle. Un retour visuel (cartographie) et chiffré (score) est donné à l'utilisateur (Figure 2). L'évaluation a été réalisée dans un service universitaire d'urologie et a inclus 7 experts et 14 novices qui après avoir réalisé une série de biopsies virtuelles ont rempli un questionnaire évaluant l'apparence et le contenu du simulateur.


Figure 1
Figure 1. 

Design du simulateur.




Figure 2
Figure 2. 

Retour visuel (cartographie).




Résultats .- Le réalisme de la procédure de biopsies a été évalué à une médiane de 9/10 par les novices (7,1-9,8). Les experts ont noté l'utilité du simulateur pour la formation initiale urologique à 8,2/10 (7,9-8,3), mais ont rapporté une amplitude de déplacement de la sonde et un retour de force significativement moins réalistes que les novices (p =0,01 et 0,03, respectivement). Le coefficient de corrélation de Pearson évaluant la fiabilité entre le nombre de biopsies correctement placées du côté droit et du côté gauche de la prostate pour chaque utilisateur était de 0,79 (p <0,001). Le score médian obtenu par les experts était de 64 % (59-73), celui des novices de 52 % (43-67), sans atteindre le seuil de significativité (p =0,19).


Conclusion .- Nous avons mis au point un simulateur de biopsies prostatiques dont nous avons prouvé la fiabilité, et validé l'apparence et le contenu. Le réalisme et le score utilisé devront être améliorés pour permettre la distinction novices/experts. L'évaluation de l'apprentissage sur simulateur ainsi que du transfert des compétences sur patient seront prochainement réalisées.




Haut de page



© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.